Marché du meuble : les pure players en pleine croissance

Publié par le | Mis à jour le
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Marché du meuble : les pure players en pleine croissance

Les pure players n'ont pas fini de révolutionner des secteurs traditionnellement réservés à quelques acteurs majeurs, comme celui de l'ameublement qui se transforme sous leur impulsion. La croissance des pure players ne semble pas avoir de limite sur le marché du meuble : mais est-ce bien vrai ?

Je m'abonne
  • Imprimer

Marché du meuble : l'assaut des pure players

Les chiffres sont parlants : selon Christophe Gazel, directeur général de l'Institut de prospective et d'études de l'ameublement (IPEA), les ventes en ligne devraient représenter 15 % du marché de l'ameublement d'ici 2020. Une prévision qui ne manque pas d'inquiéter les enseignes traditionnelles, comme Ikea ou Conforama, puisque l'émergence de nouveaux acteurs sur le marché semble directement confirmer cette tendance. Depuis 2015, des pure players comme Made ou Miliboo ont réussi à s'imposer dans un secteur peu concurrentiel, mais en situation de quasi-monopole. Et si ces sites peinent encore à rentabiliser leur activité, ils ont d'ores et déjà commencé à transformer la façon dont les consommateurs recherchent et achètent leurs meubles. Au-delà du facteur prix, les pure players ont su remporter l'adhésion des internautes en quelques années seulement, bouleversant les codes et les pratiques du secteur.

Marché du meuble : des acteurs traditionnels menacés


Parallèlement à la montée en puissance des pure players sur le marché de l'ameublement, les résultats des enseignes traditionnelles semblent menacés. Le renouvellement de la stratégie marketing d'Ikea en atteste directement : la marque suédoise prévoit de développer ses ventes en ligne d'ici 2020, et commence déjà à déployer son plan d'action digital. Elle a ainsi commencé à ouvrir des pick-up stores dans certaines villes françaises, comme Toulouse, et mise sur la variété des canaux d'achat pour améliorer ses résultats digitaux. En capitalisant les atouts de ses enseignes physiques (grandes surfaces d'exposition, personnel spécialisé), Ikea propose ainsi à ses clients d'effectuer leurs achats en ligne tout en bénéficiant d'un service physique de qualité au moment de retirer leurs produits. Et s'il s'agissait là de la seule perspective d'avenir pour les acteurs de l'ameublement, des plus traditionnels d'entre eux aux pure players ?

Pure players de l'ameublement : l'exigence du cross-canal

Malgré leur croissance soutenue depuis 2015, les pure players devront toutefois faire face à de nombreux défis pour pérenniser leur activité, mais aussi la rendre rentable. Si les sites e-commerce se sont multipliés sur le marché du meuble, peu d'entre eux parviennent encore à générer un chiffre d'affaires satisfaisant. Et pour cause : l'ameublement exige une expérience d'achat sans couture, et doit faire l'objet d'une importante réflexion logistique pour satisfaire les exigences des consommateurs tout en générant des bénéfices. Là où les acteurs traditionnels, comme Ikea, parviennent à enrichir l'expérience de leurs clients, les pure players manquent parfois de ressources pour se renouveler efficacement. L'ouverture de showrooms, de pop-up stores ou d'entrepôts de retrait semble s'imposer comme une alternative intéressante pour gagner, puis garder des parts de marché dans le secteur de l'ameublement : mais les pure players se montreront-ils à la hauteur des challenges qui les attendent ?

Je m'abonne

Rocketlinks

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Par Hipay 2018

En France pres de 95 des cyberacheteurs ont deja achete ou vendu des produits via une marketplace Levier de croissance incomparable le modele [...]

Sur le même sujet

Retail

Par La rédaction

La rédaction a réalisé pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine: aux États-Unis, Toys'R'Us revient d'entre [...]