Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

7 nouvelles boutiques physiques de pure-players

Publié par Christelle Magaud le

Amazon Books possède 13 magasins, Spartoo, 15, Ldlc, 24, Faguo, 8, Bonne Gueule, 4... Déployer un réseau en dur devient la voix naturelle pour les pure players, qui élargissent ainsi leur clientèle. Les nouveaux entrants prennent le même chemin, avec des parcours clients inédits et très inspirants.

Je m'abonne
  • Imprimer

ZaoZuo, un flagship très design

Dix mois après le lancement sur internet de ZaoZuo, le label de meubles design chinois inaugure son premier flagship store en Chine, dans la capitale. Le concept: un magasin blanc très épuré, type concept-store, découpé en trois univers et qui utilise des grilles, du sol au plafond, pour présenter ses produits. Ce qui optimise l'espace et permet de proposer un plus grand nombre d'articles sur la surface de vente.

Son fondateur Shu Wei,(qui signifie "design et production" en chinois) cible la génération Y chinoise avec une collection de meubles et d'accessoires au design pointu. Déjà très tendance, la marque planifie des lancements prochains sur les marchés américains et européens. Une marque à suivre.



Monsieur Tshirt habille ses nouveaux murs

Déjà 5 ans que la marque Monsieur Tshirt officie sur le Net. Son crédo: création de tee-shirts humoristiques, diversification sur d'autres produits... L'offre est articulée autour de trois univers: Monsieur Tshirt, Madame Tshirt et Bébé Tshirt. La marque propose aujourd'hui environ 2000 références (tee-shirts, mugs, coques de téléphone portable...) et est distribuée dans une quarantaine de points de vente partenaires. Affichant une croissance à deux chiffres et un chiffre d'affaires de 4 millions d'euros, la start-up a donc décidé d'ouvrir rue Sainte-Catherine, à Bordeaux, sa première boutique physique permanente (elle avait auparavant procédé à divers tests de pop-up). La déco est simple: des tee-shirts aux messages décalés exposés un peu partout.

À noter que le magasin est idéalement situé tout près de son petit entrepôt.


La Moustacherie, un concept au poil!

Le site tricolore de vente de rasoirs et lames par abonnement Big Moustache pose ses valises et crée son premier barbershop à Paris, La Moustacherie. Sur deux niveaux, la start-up propose les soins experts de trois professionnels ainsi qu'une sélection de produits de marques "adoubées": papeterie, cravates, eaux de toilette... Si le concept fonctionne, une dizaine d'autres pourraient voir le jour d'ici deux ans. Dans la foulée, la start-up prévoit également de s'installer en pop up dans les zones de flux, comme les centre commerciaux, les aéroports, les gares...

Épaulée par Sia Partners, la start-up assied ainsi sa relance sur l'ouverture de coiffeurs barbiers mais aussi sur la distribution physique de ses produits de soins masculin dans les grandes surfaces alimentaires: Franprix depuis cette année et Monoprix dès l'année prochaine. La jeune pousse vise les 2 millions de chiffre d'affaires en 2018.


Pour Sézane, un modèle physique 3 en 1

Griffe de mode née en ligne, Sézane propose aujourd'hui à Paris un modèle physique totalement inédit. Il se compose de la Conciergerie pour récupérer ses commandes, de la Librairie, vitrine de ses sacs à main, où l'on peut également boire un thé et acheter un livre et enfin, de l'Appartement, une boutique immense où sont présentées aussi bien les collections de prêt-à-porter qu'une sélection de produits lifestyle. Sézane présente là ses collections dans un univers intimiste, qui joue sur une mise en scène et une décoration soignées.

Tout est fait pour que la cliente s'attarde dans l'univers de la marque. Un cinéma se trouve même au sous-sol. On s'y sent comme chez soi, tout en ayant la possibilité de commander en ligne. En plein développement (une boutique homme a en effet ouvert en novembre à Paris), la marque a recruté une pointure pour s'occuper de son réseau physique: il s'agit de Daniela Leonini Bournazac, l'ancienne directrice du magasin Merci.


Collector square ouvre un flagship dédié au luxe d'occasion

Envie d'une bague Mauboussin? D'un sac Hermès? D'une Rolex? Rendez-vous sur le site Collector square. Fondé en 2013 par Nicolas Orlowski, président et fondateur du groupe Artcurial et Loïc Bocher, Collector Square est spécialisé dans la vente en ligne de sacs, montres et bijoux de luxe de seconde main. En juin, le site a pris possession de 600m2 aux niveaux inférieurs d'un hôtel particulier, 36, boulevard Raspail, à Paris, à deux pas du Bon Marché. Ce qui lui permet de présenter en live des produits sélectionnés par les visiteurs en ligne. La présence du digitale est discrète, avec juste quelques tablettes réparties dans l'établissement.

L'accent est particulièrement mis sur l'accueil: l'équipe de Collector Square reçoit les vendeurs et acheteurs dans de splendides salons.


Rent The Runway en version shop, avec des stylistes à demeure

Louer des robes de soirées de designer: voici le concept de la jeune pousse Rent The Runway (plus de 100 millions de dollars de chiffre d'affaires), qui s'est lancée en 2012. Un business florissant. Cette année, elle a carrément ouvert un flagship à deux pas d'Union Square, à New York. Un établissement de plus de 400m2 pour permettre de rencontrer des stylistes sur place qui prodiguent des conseils avisés mais aussi de faciliter le cross-selling, en proposant par exemple des accessoires pour compléter un look. Des tablettes sont disséminées un peu partout.

Également, ce point de vente offre la possibilité aux clientes d'essayer les robes avant de les louer. Enfin, la livraison, le retour et le nettoyage sont inclus dans le prix. À la fin de l'année dernière, rappelons que la start-up avait procédé à une levée de fonds. Précisément, elle a récolté 60 millions de dollars lors d'un tour de table mené par le fonds Fidelity, connu pour ses prises de participation dans Uber et Airbnb, auquel ont également participé Bain Capital Ventures et TCV.


Sensee, du shop au shop in shop

La marque Sensee, lancée en 2011 par Marc Simoncini (fondateur de Meetic et business angel hyperactif avec Jaina), était initialement un pure player de l'optique. Mais aujourd'hui, son slogan est devenu "lunettes en ligne et en boutique". Le premier point de vente a été ouvert rue Rambuteau à Paris. L'idée: rassurer les clients. Dans cette optique, le site renforce sa stratégie "store to Web", en s'alliant avec plusieurs enseignes pour y ouvrir des corners.

Première étape de cette stratégie: l'inauguration en novembre de deux shop-in-shop de 10m2 dans les magasins Fnac de Vélizy-Villacoublay et de Bordeaux. D'autres enseignes de distribution se sont montrées intéressées.

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page