Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

#NRF2018 3 magasins aux concepts inspirants venus des USA

Publié par Dalila Bouaziz le

Le Big Retail's Show 2018 a ouvert ses portes à New York dimanche 14 janvier. Découvrez trois magasins made in USA aux concepts ou services innovants. Visite guidée.

Je m'abonne
  • Imprimer

Amazon Books, des livres choisis en fonction de leur popularité sur le Web

Après une première boutique Amazon Books à New York en mai dernier, Amazon a ouvert la deuxième en août au Columbus Circle, au coeur de Manhattan. D'une superficie de 400 mètres carrés, Amazon reprend la même recette qui fait son succès dans le secteur de la librairie aux États-Unis en ne choisissant que des livres qui ont obtenu des avis entre 4 et 5 étoiles des clients ou des best-sellers.

Le nouveau point de vente propose environ 3 000 titres, les livres sont divisés en sections entre ce qui est populaire et ce qui est lu le plus rapidement sur sa tablette Kindle. Les bouquins sont affichés sur des étagères dans des groupes qui sont souvent recommandés ensemble en ligne. Chaque étiquette fournit les mêmes informations : un avis client, le nombre total de critiques obtenus sur Amazon.com et le nombre d'étoiles sont affichés, sous chaque livre sur l'étagère.

Le merchandising dans le showroom est quant à lui différents des autres librairies, ici chaque couverture de livre est posée à plat. Autre originalité, aucun prix n'est affiché, il faut pour cela soit retourner le bouquin ou scanner l'étiquette sur l'une des tablettes mises à disposition des clients. Le magasin promeut également l'ensemble des produits phares d'Amazon (Echo, Kindle, etc.).

Le digital est toujours bien là, la boutique incite fortement les clients à rejoindre son programme de fidélisation Amazon Prime en offrant aux détenteurs de celui-ci une réduction de 26% en moyenne sur les livres.

Enfin l'application de la data permet de proposer aux lecteurs par exemple une sélection de livres locaux : les plus lus, les auteurs de la région, etc.

Shinola, le storytelling à l'américaine

Tom Kartsotis, cofondateur de la marque Fossil, a réussi avec Shinola un double coup marketing en créant une marque et une histoire avec un héritage qui n'existaient pas. Dans la ville de Détroit (Michigan), berceau de l'industrie américaine durement touchée par le chômage, la marque souhaite promouvoir des produits de qualité made in USA et y installe son siège social.

D'abord en lançant en 2011, une marque de vélos haut de gamme puis en 2013 en créant la première marque d'horlogerie haut de gamme du pays, des montres vendues entre 500 et 1 500 dollars. Et à chaque fois le succès est au rendez-vous porté par son histoire très médiatisée qui plaît aux Américains, la résurrection de l'industrie américaine. L'ancien président américain Bill Clinton est l'un de ses plus grands ambassadeurs.

Aujourd'hui, Shinola commercialise également des accessoires de maroquinerie mais aussi des produits audio dont la matière principale est le cuir tous fabriqués à Détroit et compte 20 magasins et deux hors des États-Unis, à Londres et à Toronto.

L'entreprise, qui a démarré avec neuf personnes, emploie aujourd'hui plus de 600 personnes et a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 100 millions de dollars.


L'exemple réussi de Converse dans la personnalisation des chaussures

Dans son magasin new-yorkais de 11 000 mètres carrés situé dans le quartier de Soho, Converse propose à ses clients la personnalisation de son modèle le plus célèbre "Chuck Taylor" de manière plus pointue par rapport au site web.
La boutique sur deux étages a ouvert un atelier au sous-sol "Blank Canvas" où vous trouvez de grands rouleaux de tissus et de matières, des bobines de lacets de tous coloris pour créer sa paire de chaussures sur-mesure et ce jusqu'aux semelles.

Les clients peuvent ainsi prendre rendez-vous avec un designer de la marque pour créer avec lui les Converse souhaitées et des tablettes sont mises à disposition pour choisir les motifs, les logos ou les images qui peuvent être imprimés sur la toile. En une heure, les clients peuvent récupérer leurs chaussures.

Ils ont également la possibilité d'envoyer une image personnelle à l'atelier par mail pour faire imprimer leur propre création sur les chaussures. Pour celle-ci, le processus de création étant plus long, il faut compter entre 5 à 6 semaines pour obtenir sa paire de Converse personnalisée en magasin ou à domicile.

Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page