10 pure players qui investissent dans le mortar

Publié par Christelle Magaud le

Amazon installerait son premier magasin en fin d'année à New York. En France, Alltricks.fr, spécialiste du vélo, inaugurera sa première boutique en janvier, à Maurepas (78). Ouvrir des magasins en dur quand on est pure player deviendrait-il un passage obligé ? Revue des principaux sites concernés.

Je m'abonne
  • Imprimer
Le brick & mortar, levier de croissance pour l'e-commerce

Pour Jérémie Herscovic, co-fondateur de SoCloz, l'affaire est entendue : " un site marchand doit rechercher de la croissance sur le marché physique ", insiste ce spécialiste du web-to store. La première raison invoquée porte sur le modèle en lui même. Pour un pure player, les coûts d'acquisition de trafic, de picking et de livraison sont très élevés. " Quand un consommateur vient en ligne, il regarde, surfe et convertit en achat très peu (1% en moyenne). Or, acheter cette audience coûte très cher, constate-t-il. A l'inverse, dans un magasin, le visiteur vient, touche les objets et consomme plus facilement. La solution consiste donc à convertir son audience en ligne en trafic magasin. De cette manière, le pure player amortit ses coûts ". Une seconde explication réside dans le marché lui-même. " En France, l'e-commerce représente 10% des ventes, déclare-t-il. Autrement dit, un pure player ne peut prétendre toucher que cette " niche ". Obligatoirement, s'il vise les 90% restant, il doit ouvrir des points de vente physiques ".

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Retail

Par Dalila Bouaziz

Pour la première fois, l'enseigne de vêtements, chaussures et accessoires ouvre samedi 24 août son premier magasin parisien, situé rue de Rennes, [...]