Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Zoom sur 5 concepts-stores londoniens inédits en France

Publié par le

Si le Royaume-Uni demeure le marché de commerce en ligne le plus avancé en Europe, les retailers continuent d'innover en proposant des concepts avant-gardistes de magasins, notamment dans la capitale britannique où le phygital et l'aspect communautaire ne sont pas des termes galvaudés. Reportage.

Je m'abonne
  • Imprimer
© samott - Fotolia

Le retail au Royaume-Uni

Le commerce de détail souffre au Royaume-Uni avec 2 868 fermetures de magasins en 2019, un record depuis cinq ans selon le cabinet PwC. Les ventes au détail ont diminué de 0,1% en 2019, contre une croissance de 1,2% en 2018. La dernière étude du cabinet Centre for Retail Research (CRR) indique que l'économie britannique a perdu plus de 140 000 emplois l'an dernier dans ce secteur, soit l'une des pires années en un quart de siècle. En cause, les graves difficultés rencontrées par de nombreuses enseignes face à l'essor des ventes en ligne et dans un contexte de Brexit. L'e-commerce affiche un taux de pénétration de près de 20% dans l'ensemble du commerce de détail et les ventes atteignent les 200 milliards d'euros, en croissance de près de 10%. Le Royaume-Uni demeure le premier marché de commerce en ligne en Europe, beaucoup plus mature que l'Allemagne et la France. En janvier dernier, le commerce de détail a rebondi, en hausse de 0,7%. Néanmoins, la pandémie de Covid-19 a douché les espoirs d'une reprise pérenne. Les ventes au détail au Royaume-Uni ont enregistré une chute historique de 4,3% en mars, malgré un sursaut temporaire dans l'alimentaire. L'économie britannique semble sur le point de connaître une contraction record : les chiffres montrent que les dépenses de détail ont plongé de plus d'un quart et une entreprise sur quatre a dû cesser temporairement ses activités en raison du blocage dû au coronavirus. Les ventes ont souffert de la fermeture de la plupart des commerces et n'ont pas étécompensées par la hausse des achats en ligne.

DNA NUDGE, des courses alimentaires basées sur l'ADN

A Covent Garden, cette start-up anglaise -fondée par deux scientifiques- propose une sorte de "Yuka" de l'alimentation basé sur l'ADN via un système de recommandation de produits dans son point de vente. Les consommateurs procèdent à un test ADN (un échantillon de salive) pour déterminer leur profil génétique et les prédispositions à quatre pathologies : le diabète, le cholestérol, l'hypertension et l'obésité, couplés à leur activité physique. Les résultats (cliniquement détruits par la suite selon la société) sont combinés dans une application pour smartphone ou un bracelet connecté (une centaine d'euros avec le test ADN) capable de scanner et reconnaître plus de 500 000 codes-barres de produits. Pour chaque article, une lumière s'affiche (verte, orange ou rouge) et indique le degré de recommandation de celui-ci.

La chaîne Boots présente son magasin "du futur"

Pour renouveler son image, la chaîne de beauté et de santé, très présente au Royaume-Uni, a inauguré en juin dernier un flagship de 2 600 mètres carrés sur deux étages. L'un est dédié aux marques de beauté (plus de 300) et le second abrite une pharmacie, avec une zone de retrait des commandes en ligne via des casiers sécurisés, ainsi qu'un espace de conseil et de consultation, mais aussi des opticiens, et des services de soins auditifs et de podologie. Le magasin dispose également d'un salon beauté avec un studio YouTube pour que les acheteuses puissent tourner leurs propres vidéos ou prendre des photos de leurs achats dans le "coin Instagram ".

Rapha, le club communautaire pour les amateurs de vélo

Fondée en 2004, cette marque haut de gamme de vêtements de cyclisme au design soigné - principalement en ligne - possède des " clubhouses " au style rétro, plus d'une vingtaine dans le monde, notamment à New York , Tokyo et à Londres, son siège social. Les amateurs de sport se réunissent pour manger - tout en regardant en direct les courses de vélo dans le monde - et participer à des événements. Et bien sûr, un corner de produits Rapha a été installé. À Regent Street, des services de location et de réparation de vélos, mais aussi des kinésithérapeutes, sont à la disposition des clients.

Microsoft inaugure son premier magasin européen

Dans le quartier très fréquenté d'Oxford Circus, Microsoft a ouvert son premier point de vente en Europe. Dès la façade du magasin, les visiteurs peuvent apercevoir une véritable voiture de sport McLaren et participer à une course automobile via un célèbre jeu vidéo (Forza Motorsport 7). Le volant et les pédales connectés reproduisent les vibrations du véhicule. Sur trois étages et une superficie de 2000 mètres carrés, les consommateurs découvrent les derniers produits et services phares de la firme et de ses partenaires (Xbox, PC, casque VR, smartphones...), le personnel fournit également une assistance technique, ainsi qu'un espace de retrait pour les commandes en ligne. Le magasin possède une grande zone de jeu Microsoft "Gaming Lounge" équipée de chaises connectées et de casques de réalité augmentée. Enfin, au troisième et dernier étage, l'espace a été conçu comme un étage d'entreprise, avec des salles de réunion et des espaces événementiels. La firme américaine organise également des sessions gratuites pour apprendre à coder ou pour découvrir des produits.

NDLR : Microsoft a annoncé en juin la quasi totalité de ses magasins dans le monde, le magasin londonien reste ouvert et est réaménagé en centre d'expériences.


L'omnicanalité vue par Tommy Hilfiger

Le magasin de Regent Street dispose de grands écrans interactifs, où le client peut numériser un article et en savoir plus sur le stock, les différents coloris, l'ajouter à son panier, et l'envoyer par e-mail ou le commander en ligne (le personnel possédant un iPad peut participer au paiement). Un espace de personnalisation permet d'ajouter des correctifs ou broderies à un vêtement. Les cabines d'essayage sont équipées de puces RFID détectant le modèle de vêtement et les possibles tailles et coloris disponibles en magasin. Enfin un espace café a été installé avec des écrans intégrés dans les tables montrant le site marchand. De manière astucieuse, il est possible de bouger l'écran pour montrer un article à la personne assise en face de soi.

Dalila Bouaziz, avec le concours de Valentina Candeloro, directrice marketing international de Mood Media

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page