Infographie Le bricolage en ligne en forte augmentation

Publié par Dalila Bouaziz le

Si l'e-commerce non alimentaire est en légère hausse par rapport à son niveau préconfinement (+20%) en 5e semaine de confinement, sa catégorie reine est sans conteste le brico-jardin (+120%), selon le dernier baromètre du cabinet Foxintelligence.

  • Imprimer

Les beaux jours plus forts que le confinement ! Si l'e-commerce non alimentaire est en légère hausse par rapport à son niveau préconfinement (+20%), sa catégorie reine est sans conteste le brico-jardin (+120%). La catégorie est notamment tirée par la forte augmentation de la demande d'objets de jardin (piscine et accessoires +470%, mobilier d'extérieur +370%, barbecues +360%). Si le beau temps et le besoin de s'aérer chez soi expliquent cet essor, il est aussi à mettre au crédit des acteurs du secteur qui se sont adaptés, notamment avec la réouverture des drive des grandes surfaces de bricolage, qui ont représenté 15% du total la semaine passée (plus de 60% du chiffre d'affaires pour Leroy Merlin).

Amazon, touché mais pas coulé

Après l'annonce du tribunal de Nanterre la semaine dernière et la fermeture d'une partie des entrepôts français d'Amazon, le leader du e-commerce subit la plus forte baisse de chiffre d'affaires de son histoire en France, en perdant 10 points de parts de marché. Cela fait d'Amazon France le maillon faible de la firme américaine en Europe, dans le rouge en France alors que ses ventes sont en forte progression dans les autres pays européens.

Cependant, la baisse reste limitée (-20% vs niveau préconfinement) par rapport à ce qu'on pouvait imaginer à la suite de sa condamnation, grâce aux vendeurs tiers sur sa place de marché notamment, qui représentent pour la première fois plus de 65% du volume d'affaires généré par Amazon. Par ailleurs, Amazon Prime Now continue de gagner des parts de marché sur l'alimentaire et les produits de première nécessité en livraison ultra-rapide à Paris, notamment dans l'Ouest.

Vers un retour à la normale dans l'e-commerce ?

Fortes chutes (ex. -56% sur le marché de la mode), fortes hausses (ex. +260% sur le marché des jeux vidéo), augmentation continue des délais de livraison (ex. de 1 à 5 jours pour les courses alimentaires en drive, 45% des commandes livrées en plus de 10 jours) ... Les phénomènes extrêmes observés sur le premier mois de confinement commencent à revenir vers la normale : les ventes de mode en ligne retrouvent tout juste leur niveau préconfinement, le marché du jeu vidéo est en décélération constante (toujours 70% au-dessus de son niveau préconfinement) et les délais de livraison cessent de s'allonger pour la première fois. Consommateurs et commerçants semblent s'adapter à leur nouvelle vie pour revenir à des habitudes plus " normales ".


Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

Sur le même sujet

Retail

Par La rédaction

La rédaction a réalisé pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine: les foncières ne devraient pas rentrer dans [...]

Retail

Par Marie-Juliette Levin

Pauline Laigneau a fait de la réussite son modèle. Elle développe depuis 2011, Gemmyo, site rentable, et depuis deux ans elle tient conversation [...]

Retail

Par Marie-juliette Levin

À quoi ressemblera la consommation post-crise sanitaire mondiale? Ce qui est sûr, c'est que les consommateurs garderont en mémoire l'implication [...]