Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les 10 idées e-commerce (10-14 mai)

Publié par le

La rédaction a réalisé pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine : Snapchat mise sur la réalité augmentée dans l'e-commerce, le commerce en ligne représente près de 30% des revenus de L'Oréal, Made.com annonce le lancement d'un service de dons et Asda teste un système de livraison sans contact.

Je m'abonne
  • Imprimer
Le commerce en ligne représente près de 30% des revenus de L'Oréal

L'Oréal table sur un rebond des ventes de maquillage avec la sortie progressive de la crise sanitaire et le besoin de renouer des relations sociales, a déclaré Nicolas Hieronimus, nouveau directeur général du géant français des produits de beauté. Les groupes de cosmétiques ont été pénalisés l'an dernier par les fermetures de boutiques durant les périodes de confinement et leur clientèle a boudé les articles de "make up", se rabattant sur l'achat en ligne d'autres produits comme les soins pour la peau. Des produits comme le mascara reviennent en grâce, observe-t-il, et de nouvelles tendances pourraient également émerger. À titre d'exemple, les consommatrices optent davantage aujourd'hui pour des colorations plus audacieuses pour leurs cheveux, avec des teintes comme le bleu.

Les ventes de maquillage dans des pays comme la Chine ou Israël, où les magasins sont ouverts et les restrictions mises en place pour lutter contre l'épidémie de coronavirus ont pour la plupart été levées, n'ont pas encore atteint leurs niveaux de 2019 mais pourraient le faire dès cette année, ajoute-t-il. "Nous regardons les sujets de conversation en ligne et sur les réseaux sociaux et aux États-Unis récemment, le volume des discussions sur le maquillage a atteint un plus haut inédit", relève encore le DG de l'Oréal. La chute des ventes de produits cosmétiques a pesé en 2020 sur le chiffre d'affaires du groupe et de sa division de produits grand public, qui abrite des marques comme Maybelline. Les revenus du numéro un mondial des produits de beauté ont baissé l'an dernier de 6,3% à 28 milliards d'euros, même s'ils ont commencé à retrouver un bon rythme au second semestre.

Le groupe français a investi massivement dans la "beauty tech", qui consiste par exemple à proposer des plateformes permettant de tester son "look" virtuellement ou à utiliser des données pour prédire les prochaines tendances. Le commerce en ligne, qui représente aujourd'hui un peu moins de 30% des revenus de L'Oréal, atteindra probablement la moitié du chiffre d'affaires du groupe d'ici la fin de la décennie, selon les prévisions du groupe lui-même, dans les trois ans d'après les estimations de Goldman Sachs. C'est déjà le cas en Chine.

À lire sur Reuters


La rédaction

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet