Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Le retail en pleine révolution Low Code

Publié par le | Mis à jour le
Le retail en pleine révolution Low Code

Confrontés à une concurrence féroce, les retailers se concentrent plus que jamais sur l'expérience client : gagner et conserver des clients. Pour y parvenir, ils doivent être en mesure de fournir des achats et des services pratiques, centrés sur l'utilisateur et se montrer capables de répondre aux attentes grandissantes de leurs clients. Malheureusement, c'est souvent là que le bât blesse. Ces attentes évoluent sans cesse.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les retailers doivent faire preuve d'agilité pour suivre le rythme - ou, mieux encore, pour définir la tendance. Dans le même temps, les équipes en internes sont déjà débordées, le marché du travail est confronté à une pénurie de ressources et les développeurs de talents se font rares. Or le marché n'attend pas.

Les limites des solutions historiques

Elles sont lourdes, peu maniables et résolument non évolutives. Impossible pour les utilisateurs métiers en interne de produire des widgets ou d'automatiser des processus qui répondent à leurs besoins. La direction informatique doit gérer les nouvelles fonctionnalités, les nouvelles versions et même les traductions de données. Autant de tâches fastidieuses et ennuyeuses pour n'importe quel développeur, à un moment où l'entreprise doit veiller à son bien-être !

En raison de cette dépendance marquée à l'égard d'une seule équipe de spécialistes, les retailers ont souvent du mal à s'adapter et répondre à des besoins clients qui évoluent rapidement. Face à des processus de développement lents et coûteux, et contraintes par le temps, les directions jonglent constamment pour redéfinir les priorités et justifier les moindres demandes.


L'introduction du low-code

Pour s'affranchir du développement traditionnel, les retailers commencent à se tourner vers les solutions « low-code », qui révolutionnent et remodèlent la façon dont les entreprises construisent et adaptent leurs systèmes.

Le "low-code" - combinaison de "no-code" et de "some-code" - permet de construire, à travers une interface graphique, des applications avec un minimum de code. Ainsi, les utilisateurs internes qui ont une connaissance directe de ce que le système doit faire, se voient offrir la possibilité de mélanger et d'associer des modèles et des pièces préconçues, afin de de créer le workflow et les interfaces souhaités.

Ces blocs de code sont comme ceux d'un jeu de Lego. Un bloc est un connecteur prêt à l'emploi pouvant être intégré au sein des systèmes les plus courants. Un autre va traiter les flux de travail ou la logique commerciale. Les développeurs choisissent celui dont ils ont besoin et le personnalisent, évitant ainsi de devoir réinventer la roue à chaque projet.

Grâce au "low-code", les utilisateurs peuvent effectuer eux-mêmes une grande partie du travail géré jusqu'alors géré au sein de la direction informatique, comme la création de widgets et d'applications en ligne ou leur adaptation à différentes fonctions et partenaires clients. Moins sollicités, les développeurs n'interviennent dès lors plus que pour concevoir ou développer des composants qui n'existent pas encore, en s'appuyant eux aussi sur les kits de développement et les blocs de code préétablis pour coder plus efficacement, créer de nouveaux composants d'interface utilisateur ou définir de nouvelles règles de gestion.


Réactivité accrue

C'est l'un des attraits majeurs du low-code : il donne aux utilisateurs, en interne, la possibilité de développer de manière autonome les outils numériques dont ils ont besoin. Ainsi, l'intégration d'un nouveau partenaire, l'ajustement d'un processus de fulfillment, la mise en place d'une prestataire logistique tiers, la mise hors service d'une région confrontée à un événement météorologique sont autant d'éléments qu'ils pourront gérer au sein de l'environnement low-code sans solliciter les équipements de développement.

L'expérience client doit rimer avec avantage concurrentiel. Mais pour y parvenir, les retailers ne doivent pas se reposer simplement sur tel ou tel système. Ils doivent montrer leur capacité à s'adapter et réagir en permanence.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande

Retour haut de page