En ce moment En ce moment

Paul Beuscher, l'accord parfait entre on et off line

Publié par le - mis à jour à
Paul Beuscher, l'accord parfait entre on et off line

Le magasin de musique Paul Beuscher, acteur parisien historique, tâtonne sur le sujet de la vente en ligne jusqu'à un passé récent. Le site e-commerce représente désormais 12% du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Je m'abonne
  • Imprimer

Si l'histoire de Paul Beuscher remonte à 1850, le vendeur d'instruments de musique et de partitions a tardé à prendre le virage de la vente en ligne. Installée à Paris dans le quartier de Bastille, l'entreprise se montre innovante via l'import des premières guitares américaines emblématiques du rock 'n' roll dans les années 50 (Gibson, Fender...) mais se contente d'un site vitrine dans les années 2000, au tournant du virage internet.

Fin 2006, Paul Beuscher est racheté par Pierre Lemoine, dirigeant des éditions Henry Lemoine: "Il a fallu installer l'informatique dans tout le magasin, se souvient Stéphane Quinery, directeur général. Nous avons greffé un site de vente à notre système de gestion commerciale. Ce n'était pas très pratique mais incomparable avec l'ancienne version, pour laquelle nous devions demander un devis lorsque nous souhaitions changer une image!" Alors que la vente en ligne se développe notamment via des pure players tels que Woodbrass (environ 55 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel), créé en 1999, Amazon et l'allemand Thomann (environ 800 millions de CA), trois poids lourds du marché, Paul Beuscher se trouve confronté à des difficultés de référencement: "Le site comprenait des erreurs dans le codage et les balises HTML, ce qui nous a pénalisés pour le référencement naturel", explique Stéphane Quinery.

Un site de vente au service du magasin

Les dirigeants inversent la vapeur à partir de 2015 et choisissent Oxatis pour la gestion des serveurs, du référencement naturel et payant, du graphisme et du webmarketing. Le personnel participe à un programme de formations en ligne. Les résultats finissent par arriver: "Nous enregistrons une croissance annuelle de 30% concernant notre site de vente, lequel représente 12% de notre chiffre d'affaires total", se réjouit Stéphane Quinery.

"Nous enregistrons une croissance annuelle de 30% concernant notre site de vente", Stéphane Quinery

Si l'équipe oeuvre à la nouvelle version de la plateforme et nourrit de fortes ambitions, elle ne souhaite pas s'y investir à 100% en raison des marges très faibles pratiquées par ses concurrents sur ce canal. "Nous souhaitons utiliser notre site internet pour augmenter notre chiffre d'affaires mais surtout, pour servir notre magasin", indique Stéphane Quinery. Ainsi, sur la nouvelle plateforme, une fonctionnalité permettra de rendre rendez-vous en magasin pour essayer son instrument. Une initiative liée à la cible de Paul Beuscher: les primo-accédants, des débutants en quête de conseils, dont le budget n'est pas toujours établi de manière adéquate.

Une offre destinée à la clientèle parisienne, facilitée par la gestion de stock unifié entre boutique et site web. Concernant les clients nationaux et internationaux (l'export représente moins de 5% du chiffre d'affaires total), la logistique est assurée par Colissimo ou TNT, pour les colis les plus volumineux, tels que les claviers numériques. "Nous travaillons en Europe proche, dans tous les pays livrés par Colissimo", précise Stéphane Quinery.

Les défis pour l'année à venir? D'abord, la liaison complète entre le système de gestion commerciale (Easymag, spécialisé dans les magasins de musique) et le site de vente.

Autre challenge, la retransmission via les réseaux sociaux des événements organisés dans le nouvel espace aménagé au sous-sol de la boutique: démonstrations de nouveaux produits en collaboration avec les fournisseurs, émissions de radio, cours de prise de son. Le chaînon manquant pour les clients éloignés du magasin, alors que l'achat d'un instrument est fortement assimilé à l'entrée dans une communauté de musiciens.


no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet