L'Irlande : une porte d'entrée sur l'e-commerce anglophone

Publié par le | Mis à jour le
L'Irlande : une porte d'entrée sur l'e-commerce anglophone

Le marché de l'e-commerce irlandais a été passé à la loupe, à l'occasion du premier atelier "International" organisé par l'Acsel, en partenariat avec Ubifrance. Compte rendu.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le marché de l'e-commerce irlandais, un peu méconnu, n'en est pas moins riche de ressources pour les e-commerçants. A condition d'en connaitre les spécificités, ayant fait l'objet d'un atelier organisé par l'Acsel dans les locaux d'Ubifrance le 6 mars dernier.

Peuplé par 4,5 millions d'habitants, l'Irlande, membre de la zone euro, est un pays à 35% constitué d'individus de moins de 25 ans. "C'est un pays très jeune au pouvoir d'achat très élevé, précise Benjamin Carnec, conseiller export chez Ubifrance pour l'Irlande. Le salaire moyen annuel est de 35 000 euros".

Grâce à un taux d'imposition relativement faible par rapport à la France (12,5%), l'Irlande se positionne comme la Silicon Valley de l'Europe. De nombreux géants du Web ont donc choisi ce pays pour s'y installer, tels que Google, Facebook, Twitter, Linkedin, etc.


L'e-commerce y connait une croissance forte, de 18% en 2013, pour un montant total de ventes en ligne de 4,5 milliards d'euros. Selon eTail Excellence Ireland, l'e-commerce devrait croître de 20% par an jusqu'en 2018, pour générer alors 11,5 milliards d'euros à cet horizon."Il y a donc une belle marge de progression", note Benjamin Carnec.

Environ 8 Irlandais sur 10 utilisent le Web pour s'informer sur leurs achats, et en moyenne, les adultes dépensent annuellement sur Internet, 1 400 euros. Ils sont très sensibles au rapport qualité / prix, et par ailleurs, sont très friands de réseaux sociaux : "C'est le pays où le nombre de tweets par habitant est le plus élevé". Qu'il s'agisse alors d'une marque ou d'un site marchand, il est important d'être présent sur les réseaux sociaux. Sans jamais oublier le m-commerce : 44 % des utilisateurs de smartphones ont déjà effectué des achats à partir de leur mobile.

La physionomie du secteur du e-commerce est également singulière. En effet, les petits cybermarchands étant peu nombreux, le marché est trusté par les géants du Web tels qu'Amazon ou l'Anglais Asos.com, mais aussi Tesco, eBay, Argos... Et les principaux produits achetés en ligne sont les vêtements, l'informatique et les jeux vidéo, les appareils ménagers, et les produits alimentaires

Enfin, beaucoup de produits étrangers achetés car ils ne sont pas disponibles en Irlande. Pour pénétrer le marché irlandais, il peut donc être pertinent de vendre des produits ou des services qui ne sont pas proposés sur place.





Je m'abonne

Chef de rubrique Commerce mobile pour E-Commerce Magazine et ecommercemag.fr. Applis, levées de fonds, nouvelles technologies, création de startups, moteurs [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet