Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

DossierLes tendances e-commerce

Publié par Eq. Href le

2 - Quels sont les secteurs d'activités les plus concernés par la e-consommation ?

Logiquement cantonné à ses débuts aux marchés des produits numériques, le e-commerce s'est depuis développé sur l'ensemble des secteurs économiques. Si bien qu'aucune activité n'échappe désormais au développement du commerce on-line.

  • Imprimer
  • Parmi les produits dont le taux d'achat en ligne est le plus important, on retrouve les voyages et le tourisme. Voyages-sncf.com, propriété notamment de la SNCF, en est peut-être l'exemple le plus emblématique avec un chiffre d'affaires généré de trois milliards d'euros. Le site, malgré plus de 55 millions de billets de trains vendus à l'année, a étendu son activité à l'ensemble de la chaîne économique du voyage, y compris les billets d'avions, et les locations de chambres d'hôtels ou de voitures.

  • En seconde position, arrivent les produits culturels. Des géants de l'Internet, telle la version française du site américain Amazon, viennent concurrencer des acteurs bien établis comme la FNAC, qui se voient dans l'obligation de développer une stratégie click and mortar, c'est-à-dire un site de e-commerce complet associé à un réseau de points de vente physiques.

  • Médaille de bronze, le secteur de l'habillement et de la mode. Près de la moitié des quarante millions d'internautes français ont acheté un produit de mode sur Internet au cours des six derniers mois. L'exemple le plus fragrant de cette évolution rapide des moeurs consuméristes vient du monde la chaussure. Il ne semblait pas évident que les chaussures puissent trouver un modèle économique pérenne avec Internet, tant les consommateurs aiment essayer ces produits avant de les acheter. Le succès des starts-up comme Spartoo et Sarenza, grâce à un service de relation-client efficace et la promesse d'un échange gratuit, vient démentir ce doute.

  • En bas de tableau, les secteurs de l'alimentation, du matériel de sport et des pièces automobiles, figurent parmi les secteurs les moins concernées par le commerce en ligne. Néanmoins, l'évolution est notable dans le monde de l'alimentation avec la création des drives des chaînes de distribution. Le consommateur prépare sa commande sur Internet et récupère ses produits dans un entrepôt, généralement situé près des infrastructures routières, sur son trajet bureau-domicile. Le groupement Leclerc en fait l'une de ses priorités de développement pour les années à venir avec près de 190 drives déjà en fonction en France.

Mikaël Cabon

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page