Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les 10 idées e-commerce (19-23 février)

Publié par le

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: Sony lance un service de réservation de taxi intelligent, Amazon veut devenir la plateforme de référence pour la vente de matériel médical courant et Stockon livre les clients sans passer par les retailers.

Je m'abonne
  • Imprimer

Au Japon, Sony lance un service destiné aux taxis, fondé sur l'intelligence artificielle

Sony Corporation annonce la création d'un service de réservation de taxis en partenariat avec cinq entreprises de transport japonaises(Daiwa Motor Transportation, Hinomaru Kotsu, Kokusai Motorcars, Green Cab and Checker Cab Group). Le système utilise l'intelligence artificielle pour dispatcher les véhicules et prévoir l'évolution de la demande en fonction du temps, du trafic et des événements locaux. L'annonce intervient peu de temps après la déclaration de Dara Khosrowshahi, p-dg d'Uber, qui affiche son intention de nouer de nouveaux partenariats avec les compagnies de taxi japonaises.

À lire sur Tech Crunch.


Amazon veut devenir la plateforme de référence pour la vente de matériel médical courant

Amazon.com se lance un nouveau défi: devenir le référent en matière de vente de matériel médical basique (gants en latex, bandage, sutures...). L'entrée du géant dans le domaine de la santé était attendue plus fracassante. Amazon opte pour un assortiment modeste, ce qui pourrait indiquer une volonté d'investir le secteur sur le long terme. Le groupe cible les patients sortis des établissements hospitaliers, les cabinets de médecin et les services de chirurgie ambulatoire, selon une source anonyme proche du dossier.

À lire sur Bloomberg.


Aux Pays-Bas, Stockon livre les clients sans passer par les retailers

Le service de livraison de courses "direct-to-consumer" Stockon arrive aux Pays-Bas. Le client crée un "garde-manger" dans l'application. Stockon commande les articles auprès des producteurs et les regroupe au sein d'un centre de distribution, avant de la faire envoyer par PostNL. La livraison est gratuite pour le consommateur. En parallèle, l'entreprise propose une offre d'abonnement: le client reçoit toutes les deux semaines les produits qu'il utilise le plus fréquemment, en fonction de sa consommation, de ses préférences et de la composition de son ménage.

À lire sur Gondola.

L'IoT devrait amener le marché du retail connecté à 66,6 milliards d'euros d'ici à 2025

La demande pour les technologies connectées croît rapidement au sein du retail, selon une étude menée par le Transparency Market Research. L'Internet des objets crée un mode d'interaction fiable entre fournisseurs, retailers et clients. Ainsi, le marché du retail connecté mondial s'élevait à 13,5 milliards d'euros en 2016 et 15,75 milliards d'euros en 2017. L'avenir s'annonce prometteur: le marché devrait atteindre 66,6 milliards d'euros en 2025, à raison d'une croissance de 19,8% à partir de 2017.

À lire sur Retail Dive.


La plateforme de vente chinoise Pinduoduo gagne 200 millions de clients en deux ans

Alternative à Taobao et JD.com, l'application de social commerce Pinduoduo connaît une croissance fulgurante depuis sa création. En deux ans, l'application a été installée sur 19,9% des smartphones chinois, derrière Taobao (53,4%) et JD.com (20,7%). Le principe est le suivant: lorsqu'un consommateur incite (avec succès) son entourage à acheter un produit, il bénéficie d'une promotion sur celui-ci. Pinduoduo multiplie également les opérations de récompense, en offrant, par exemple, des sachets de friandises aux mobinautes lorsque leurs contacts installent l'application.

À lire sur Internet Retailer.


Uber se préparerait à vendre son activité en Asie du Sud-Est à l'entreprise singapourienne Grab

Uber envisagerait de vendre sa filiale en Asie du Sud-Est à la compagnie Grab, en échange de parts dans l'entreprise, selon CNBC. Rien n'est encore conclu, la date de l'accord ne serait pas encore fixée. Grab propose un service de transport en voiture avec chauffeur, mobylette et location de véhicule dans une centaine de villes en Asie du Sud-Est. L'entreprise a déclaré posséder 95% de part de marché dans le secteur de la réservation de taxi lors de l'annonce de sa levée de fonds à hauteur de 2,5 milliards d'euros auprès de Softbank, notamment, en 2017.

À lire sur CNBC.


Google Pay, ou le paiement ubiquitaire

Google annonce le lancement de sa nouvelle application mobile destinée à gérer les paiements via plusieurs plateformes différentes et via la carte bancaire. En parallèle, le géant de la tech prévoit de rendre Google Pay accessible à partir de n'importe quel device, quel que soit le lieu d'achat. Le but? Faciliter et sécuriser les paiements sur la Toile comme dans le retail physique, à partir d'un compte unique.

À lire sur Pymnts.


La croissance des ventes en ligne de Walmart déçoit

Alors que Walmart réalise d'importants investissements dans le développement de l'e-commerce, les résultats du groupe connaissent un léger ralentissement au quatrième trimestre fiscal 2017. Ainsi, les ventes en ligne ont crû de 23% durant la période, soit moitié moins que lors des trois trimestres précédents. En dépit de cette déception, les ventes totales de Walmart augmentent de 4,1% au quatrième trimestre, à 136,3 milliards de dollars.

À lire sur le New York Times.


Samsung dépose un brevet pour un drone de livraison contrôlé par le regard

Samsung fait un pas de plus vers la sophistication de la livraison par drone. Ainsi, le constructeur a déposé un brevet pour un drone équipé d'un écran et capable de reconnaître les pupilles d'une personne, de même que ses mouvements de mains et sa position. Le drone peut contenir une caméra et un système d'observation capable de transmettre les informations à une unité centrale. Le manipulateur peut donc conduire l'appareil uniquement en bougeant,les yeux, les mains ou la tête.

À lire sur The Verge.


Automat crée une "ruche" pour les chatbots beauté

Automat, spécialisée dans le marketing fondée sur l'intelligence artificielle, dévoile le site Beauty.bot, plateforme de mise en relation destinée à rassembler marques de cosmétiques, vendeurs de solutions technologies, développeur et consommateurs via une série d'applications de messagerie. Beauty.bot classe notamment les chatbots beauté en fonction de leur thème et des plateformes utilisées. Automat effectue également des études de cas dédiées à plusieurs bots.

À lire sur Retail Dive.


La rédaction

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page