Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les 10 idées e-commerce (22-26 janv.)

Publié par le

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: le p-dg d'Uber entend mettre en service des voitures autonomes d'ici 18 mois, Amazon.com modifie la redevance des marchands sur sa marketplace et Richemont projette de racheter Net-à-Porter pour 2,8Mds€.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le p-dg d'Uber entend mettre en service des voitures autonomes d'ici 18 mois

Dara Khosrowshahi, dirigeant d'Uber, confie, à l'occasion de l'événement #TheYearAhead, ses plans concernant les véhicules autonomes: "La véritable autonomie pour tous les véhicules est encore lointaine. [...] cependant, Uber devrait mettre ses premières voitures autonomes en service dans les 18 prochains mois. Ce ne sera pas un test". Uber a déjà testé la capacité de ses véhicules au cours de différents projets, le plus récent ayant été réalisé en Arizona.

À lire sur Tech Crunch.


Amazon.com modifie la redevance des marchands sur sa marketplace et revoit le prix de certains abonnements Prime

Dans les semaines et mois à venir, Amazon.com modifiera les taux de redevance reversés par les adhérents à sa marketplace, pour les catégories "vêtements et accessoires", "chaussures", "Sacs à main" et "lunettes de soleil". Actuellement, la redevance s'élève à 15% du montant récolté (hors taxe), avec un minimum d'un dollar par objet. À partir du 15 avril, le chiffre grimpera à 17% pour les vêtements et accessoires. Concernant les lunettes de soleil, sacs et chaussures, le taux demeurera à 15% pour les commandes de 75 dollars ou moins et montera à 18% pour les montants supérieurs.

En parallèle, les abonnements Prime mensuels augmenteront de 2 dollars, passant de 10,99 à 12,99 dollars.

À lire sur Internet Retailer.

Le groupe Richemont projette de racheter Net-à-Porter pour 2,8 milliards d'euros

Le rachat de la plateforme Yoox Net-A-Porter par la compagnie financière spécialisée dans le luxe Richemont devrait faire changer d'opinion les sceptiques, convaincus que les consommateurs n'achèteraient en aucun cas un collier Cartier ou une montre Vacheron Constantin à plusieurs milliers, voire plusieurs dizaines de milliers d'euros, en ligne. La cible? Les millennials, nombreux à acheter sur quelques plateformes web des produits de luxe et nouvelle cible privilégiée des marques haut de gamme.

À lire sur Internet Retailer.


Une cyberattaque sur le cloud américain pourrait coûter 3,4 milliards de dollars aux retailers

Le secteur du retail aux États-Unis pourrait enregistrer des pertes colossales, à hauteur de 3,4 milliards de dollars, en cas de cyberattaque majeure des fournisseurs de services cloud, selon un rapport publié par Lloyd's and Air Worldwide. L'étude pointe notamment le fait que l'attaque des trois principaux acteurs du secteur durant trois à six jours pourrait causer la perte de 1,4 à 3,5 milliards de chiffre d'affaires pour les retailers.

À lire sur Retail Dive.

Google choisit Paris pour installer un centre dédié à l'intelligence artificielle

Paris gagne en légitimité en tant que hub dédié à l'intelligence artificielle tandis qu'Alphabet et Facebook ont annoncé leur décision de créer un laboratoire dédié après leur rencontre avec le président Emmanuel Macron. Google devrait ainsi développer un lab consacré à la recherche fondamentale sur l'apprentissage automatique, le langage et la vue artificielle. L'équipe devrait, à terme, être composée de 120 ingénieurs, soit autant que le groupe d'ingénieurs consacré à Chrome et YouTube. De même, Facebook, qui possède déjà un centre lié à l'intelligence artificielle, devrait doubler son effectif et embaucher 50 personnes d'ici à 2022.

À lire sur Bloomberg.


Les ventes en ligne durant les fêtes ont atteint un record aux États-Unis

Les ventes en ligne ont atteint 108,2 milliards de dollars durant la période des fêtes de fin d'année, soit une augmentation de 14,7% d'augmentation, selon une étude menée par Adobe Analytics. Au total, les ventes des mois de novembre et décembre ont représenté 691,9 milliards de dollars, (+5,5% vs 2016). Sans surprise, le mobile constitue toujours un canal en croissance: les terminaux mobiles ont totalisé 35,9 milliards d'euros, soit 28% de hausse par rapport à l'année dernière.

À lire sur CNBC.


Nouveaux bureaux d'Amazon: Boston privilégiée?

Amazon recherche de nouveaux locaux de 93000 m2 à Boston (Massachusetts) et entretient le mystère autour de ses projets concernant son second siège, tandis que la liste des villes en compétition se réduit. Amazon a entamé des négociations avec un promoteur immobilier du quartier portuaire pour louer un immeuble entier (et possiblement deux) afin de continuer son expansion dans la ville.

À lire sur Boston Globe.


Netflix est valorisé à 100 milliards de dollars

Netflix atteint un record alors que le nombre de ses abonnés explose. La compagnie, désormais valorisée à 100 milliards de dollars, a acquis 8,3 millions de nouveaux membres durant le quatrième trimestre 2017. Suite à la publication de ses résultats du quatrième trimestre 2017, les actions du groupe ont bondi de 10%.

À lire sur Fortune.


WeChat Pay arrive en Italie

Le service de messagerie chinois WeChat lance son service de paiement digital, WeChat Pay, en Italie. Le groupe noue un partenariat avec Digital Retex, qui aide les retailers à intégrer les services de WeChat, ainsi qu'avec Domoco Digital, dédié au paiement en ligne. Ainsi, les touristes chinois pourront effectuer des achats en Italie via WeChat Pay lors de leur visite en point de vente. Les retailers italiens peuvent implémenter un terminal de paiement dédié ou intégrer WeChat Pay à leurs services existants.

À lire sur Pymnts.


La start-up Bolt propose aux retailers un check-out identique à celui d'Amazon

L'entreprise Bolt offre aux e-commerçants un nouvel outil de lutte face à Amazon. Officiellement fondée en 2014 mais auparavant orientée vers le paiement en cryptomonnaies, la jeune pousse rassemble désormais 100 marchands dont elle a repensé le check out, le paiement et la protection contre la fraude. La start-up propose une page de check-out simplifiée, préchargée et plus rapide à remplir. La fonction "continuer en tant qu'invité", génératrice d'abandons de paniers, est supprimée. Les clients peuvent, en revanche, décider de s'enregistrer une fois leur paiement effectué.

À lire sur Tech Crunch.


La rédaction

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page