En ce moment En ce moment

Snowleader lève 10 millions d'euros pour développer le retail

Publié par le - mis à jour à
Snowleader lève 10 millions d'euros pour développer le retail

Snowleader annonce, jeudi 23 janvier, une levée de fonds de 10 millions d'euros auprès de 123 IM, BNP Paribas Développement et Sofimac Régions. En pleine croissance depuis 2008, le revendeur e-commerce d'articles de sport outdoor affiche l'année passée un chiffre d'affaires de 35 millions d'euros.

Je m'abonne
  • Imprimer

C'est la troisième levée de fonds pour Snowleader, la jeune pousse française de vente de produits de sport outdoor. Jeudi 23 janvier 2020, elle annonce un tour de table de 10 millions d'euros, auprès de 123 IM, BNP Paribas Développement et Sofimac Régions. Une somme qui marque une nouvelle étape dans sa dynamique de développement, 11 ans après sa création. Au programme : une franche croissance du retail couplée à une modernisation de l'outil web. Un choix stratégique, au regard du chemin parcouru par Snowleader.

Snowleader de l'idée à la réalité

Créer une plateforme en ligne et des magasins physiques, mettant en avant des produits techniques et atypiques, telle est l'idée de départ de Thomas Roualt, président de Snowleader. Entre Décathlon qui détient une offre monopolistique restreinte et Le Vieux Camper qui n'était pas sur le web en 2008, Snowleader se place à mi-chemin. Fort d'un catalogue de 400 marques, le site marchand propose des produits premium à une clientèle de passionnés.

Pour le vendeur en ligne, la différence ne réside pas dans un discours omniprésent sur le prix. C'est le service qui est au centre de la stratégie : "avec une disponibilité par téléphone, e-mail et live chat 6 jours sur 7, pour obtenir des conseils d'achat dans plusieurs langues ", souligne Thomas Rouault.

Autre astuce pour se démarquer des concurrents : mettre du fun dans les colis ! Par exemple ? Un reblochon est offert à partir de 150 euros de commande. Lier économie numérique et économie pastorale, il fallait y penser : 135 000 reblochons ont été offerts depuis la mise en ligne du site. "Maintenant, nous offrons aussi un petit couteau, grâce à un partenariat Opinel, et du miel depuis que nous avons installé des ruches dans nos bureaux, ajoute Thomas Rouault. Ainsi le client se souvient de nous plus longtemps. "

Une levée vers l'international

Le conseil, véritable force de l'enseigne, est également mis en place dans les magasins, au moyen d'animations ou de rencontres avec des athlètes. Pour assurer sa croissance régulière, la SAS savoyarde a levé 600 000 euros en 2012 et 2,5 millions d'euros en 2015. Les financements ont permis l'ouverture de boutiques à Annecy (2015), Chamonix (2017) et Lyon (2018). L'intervention de la troisième levée de fonds, la plus importante, doit désormais lui assurer la place de co-leader sur le marché et engage l'entreprise dans un développement tant physique que numérique. Thomas Rouault souligne : "Nous sommes passés de 15 millions à 34 millions d'euros de chiffre d'affaires en 3 ans, cela nécessite de la surface et du stock pour répondre à nos critères de satisfaction clients. Sur le web aussi, l'usage du smartphone a dépassé les 50 %, nous devons nous y adapter. Enfin, nous avons pour projet d'ouvrir 2 magasins par an pendant les 5 prochaines années." En tout, Snowleader a conquis plus de 600 000 clients en 11 ans.

Le groupe de 115 salariés prévoit aussi d'embaucher. Quand chaque magasin crée 5 à 6 emplois à plein temps, le siège de son côté créé entre 20 et 30 emplois par an, en moyenne depuis 2 ans.


Enfin, avec un site traduit en 5 langues et 40 % du chiffre d'affaires réalisé à l'international, Snowleader comte appuyer ses ambitions hors-Hexagone. Londres, Bruxelles ou encore Zurich tracent de nouveaux bassins de consommateurs à conquérir...


Je m'abonne

Julien Ruffet

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet