Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

[#VISION 2021] Cédric Ducrocq, président de Diamart Group

Publié par le - mis à jour à
[#VISION 2021] Cédric Ducrocq, président de Diamart Group

E-commerce Magazine donne la parole à des experts inspirants pour qu'ils exposent leur vision du rebond en 2021. Cette semaine rendez-vous pris avec Cédric Ducrocq, président de Diamart Group .

Je m'abonne
  • Imprimer

" La crise a révélé la puissance de l'omnicanalité "

Quelle est votre vision de la crise actuelle ?

Il convient pour cela d'analyser le changement de l'état d'esprit des acteurs du retail avant et après la crise. Avant 2020, la nécessaire mise en place de l'omnicanalité est vécue comme une contrainte, inéluctable, indispensable, compliquée et chère. Mais la prise de conscience est faite. Puis, est arrivée la crise sanitaire. Dans ce contexte, de nombreux acteurs se sont rendus compte qu'ils avaient sous-estimés l'importance du e-commerce comme les secteurs du bricolage ou de l'alimentaire et ceux qui ont le mieux tiré parti de cette envolée, ce sont les enseignes omnicanales équipées d'outils leur permettant de gérer les stocks, faire du click & collect massif. La crise a démontré que le commerce unifié donnait de l'agilité. Enfin, le sentiment d'urgence et de nécessité à créer des alignements en interne pour déployer plus rapidement les stratégies digitales. Les acteurs ont accepté de mettre en place des solutions non abouties et les clients de leur côté se sont montrés plus indulgents. La mise en oeuvre dans les boutiques a généré plus de responsabilisation et de confiance vis-à-vis des équipes.

Quels enseignements en tirer pour le secteur du retail ?

Le bilan est très contrasté en fonction des secteurs. Sur le plan économique et commercial, les enseignes de l'alimentaire et de l'équipement de la maison ont fait une très bonne année. La crise n'a pas ralenti leur capacité d'investissement, ils ont donc accéléré sur le digital et le e-commerce. D'autres retailers sont confrontés à une équation compliquée puisqu'ils doivent accélérer alors qu'ils sont plutôt dans une logique de réduire leur nombre de m2. Ce qui ressort de la crise, c'est l'engagement des entreprises vers plus de bienveillance et de responsabilité. La culture du " care " envers les clients et les collaborateurs s'est développée. La RSE s'est imposée comme une priorité -et pas seulement limitée à l'écologie- au même titre que l'hyper-local. D'ailleurs, on peut imaginer l'apparition demain de petites market place locales agrégeant des commerçants de proximité.

Quelles sont, selon vous, les conditions pour rebondir en 2021 et après ?

Les retailers vont devoir monter d'un cran leur niveau d'attractivité et d'exigence avec davantage de convivialité, d'animations pour réactiver le shopping plaisir, mis à mal cette année. Sur les structures de vente et l'appareil commercial physique en France, je ne m'attends pas à un scénario catastrophe. En revanche, concernant les petits parcs commerciaux (retailers en périphérie), il y aura un écrémage inévitable.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande