En ce moment En ce moment

Le "... drugstore parisien" lance son site e-commerce

Publié par Dalila Bouaziz le | Mis à jour le
Le '... drugstore parisien' lance son site e-commerce

Après avoir testé sur la marketplace de Cdiscount la vente de ses produits en ligne, depuis juin dernier, l'enseigne du Groupe Casino lance mardi 10 novembre son propre site marchand. Laurent Rapoport, directeur de l'enseigne beauté et lifestyle, nous en dit plus sur ce lancement.

Je m'abonne
  • Imprimer

Après l'ouverture de deux points de ventes physiques à Paris, dans les 9e et 8e arrondissements -dont le dernier inauguré à la gare Saint-Lazare en novembre- "... le drugstore parisien" lance officiellement mardi 10 novembre son site e-commerce. "Un an et demi après l'ouverture de nos deux boutiques parisiennes, les résultats sont très prometteurs et confirment le fort potentiel du concept, pointe Laurent Rapoport, directeur de l'enseigne beauté et lifestyle. Nous constatons une vraie légitimité du "... drugstore parisien" en milieu urbain via une clientèle diversifiée et fidèle mais également auprès des touristes de passage dans la capitale."

Gagner en notoriété en dehors de Paris

Depuis juin dernier, l'enseigne du groupe Casino teste sur la place de marché de Cdiscount (autre marque du Groupe) ses produits en ligne. "Nous avons pu mettre un pied dans le on line, et travailler nos fiches produits ainsi que les visuels, explique le directeur de l'enseigne beauté et lifestyle, Laurent Rapoport. Néanmoins, nous manquons de visibilité en étant sur une marketplace, et la clientèle de Cdiscount ne correspond pas tout à fait à celle du "... drugstore parisien". Aujourd'hui, notre objectif est de pousser notre site e-commerce. C'est un indispensable pour faire connaître notre marque au-delà des réseaux sociaux et rendre accessibles nos produits à un public plus large -plus uniquement parisien- partout en France."

Sur le site, 1 000 références sont recensées réunissant les différents univers (beauté, bien être, alimentaire...), un chiffre amené à progressivement augmenter avec 30% de références made in France, 36% bio et 128 références zéro déchet. "Comme pour nos deux boutiques physiques, il y aura une mise en ligne de nouveaux produits fréquente, précise Laurent Rapoport. Nous mettons en avant aussi bien les meilleures ventes de nos marques nationales que de nos marques propres."

Pour le moment, seule la livraison à domicile est proposée. "Nous envisageons différentes solutions de livraison comme le click and collect dans les autres enseignes du Groupe si le volume de commandes le justifie dans les prochains mois", note le directeur du "... drugstore parisien". Les objectifs de l'enseigne sont ambitieux. "Nous voulons poursuivre notre développement omnicanal avec d'autres ouvertures de points de vente physiques tout en misant sur notre site marchand -avec la volonté qu'il représente à termes 50% de notre chiffre d'affaires- afin d'asseoir la notoriété de la marque."

Une offre retravaillée "plus différenciante"

Un peu plus d'un an après l'ouverture des deux premiers magasins, le groupe Casino a amélioré son concept en retravaillant son offre pour faire de l'enseigne une destination lifestyle.

"A l'origine, notre partenariat avec L'Oréal se concentrait sur des produits mass market, nous sommes allés vers plus de naturalité et de bio avec des marques présentes uniquement sur les circuits spécialisés et non en GMS comme Patyka ou Zao, souligne le directeur de l'enseigne beauté et lifestyle. Au global, nous avons 40% de nos produits soin made in France, 26% de l'offre est bio et 200 produits zéro déchet via des cosmétiques solides, soit 7% de l'assortiment global. Ce nouveau positionnement nous a également permis d'augmenter le panier moyen, en hausse de 25% en un an." Les produits de soin, l'hygiène et les cosmétiques représentent 60% du chiffre d'affaires.

Le "...drugstore store" a également lancé ses marques propres (MDD), plus de 400 références, avec la volonté de poursuivre son développement et notamment de les proposer aux autres enseignes du groupe Casino, comme Franprix ou Monoprix (en discussion). "Nous voulons bénéficier du réseau du Groupe pour installer et développer la marque", indique Laurent Rapoport.

Un nouveau magasin à Saint-Lazare

Le "... drugstore parisien" a inauguré en novembre dernier un nouveau magasin dans une zone de trafic très fréquenté : la galerie marchande de la gare Saint-Lazare avec 2 790 références, après la fermeture de la boutique du 6e arrondissement, rue du Bac en raison "d'une fréquentation en deçà des ambitions" de la marque. Le point de vente historique est situé au 66, rue de la Chaussée d'Antin (Paris 9e) et a vu le jour le 22 juin 2018. "L'ambition du drugstore parisien est de réinventer un commerce adapté à l'écosystème urbain et de répondre aux attentes de ses clients avec pour fil conducteur de faciliter la vie des consommateurs en ville, via des produits de bien être pour tous les moments de la journée", indique le directeur de l'enseigne.

Dans les deux boutiques, des services disponibles sur place ont été pensés spécifiquement pour le consommateur urbain : wifi gratuit, bornes de recharge pour mobiles, fontaine à eau, bar à ongles, lavabos et coiffeuses en libre-service, borne instagram, service de maquillage, échange des clés...

Les produits du drugstore parisien sont également présents dans des corners implantés dans sept magasins Géant Casino et dans une cinquantaine de Franprix en Ile-de-France. "Nous cherchons de nouveaux emplacements à Paris pour poursuivre l'ouverture des boutiques, tout en ayant en tête un développement à l'international", indique Laurent Rapoport.

Je m'abonne

Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet