En ce moment En ce moment

La dynamique se poursuit pour l'e-commerce français avec 25 milliards d'euros de CA au T2 2019

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
La dynamique se poursuit pour l'e-commerce français avec 25 milliards d'euros de CA au T2 2019
© stokkete - stock.adobe.com

Les ventes sur internet ont représenté 25 milliards d'euros de chiffre d'affaires au 2e trimestre 2019, en progression de 12,6%. À noter, la forte croissance du mobile : +25%, cinq fois plus que l'e-commerce. Le cap des 100 milliards de chiffre d'affaires sera bien franchi à la fin de l'année.

Je m'abonne
  • Imprimer

"L'e-commerce maintient son rythme de croissance au deuxième trimestre 2019 avec 25 milliards d'euros de chiffre d'affaires, en hausse de 12,6%, souligne Marc Lolivier, directeur général de la Fevad, ce mardi 24 septembre en ouverture du salon Paris Retail Week. Le marché garde donc le cap avec une croissance des ventes en ligne qui maintient son allure. Le secteur continue de bénéficier de l'arrivée de nouveaux cyberacheteurs : 1,5 million de plus en un an, selon Médiamétrie."

Les achats sur les sites ont représenté 415 millions de transactions soit une augmentation de 19,7% sur un an. Le nombre de transactions a ainsi été multiplié par plus de six en dix ans. En moyenne, les cyberacheteurs réalisent une commande par semaine vs deux commandes par mois il y a trois ans. Sur le 1er semestre 2019, le chiffre d'affaires en ligne a représenté près de 50 milliards d'euros (24,9 milliards au 1er trimestre et 24,7 au 2e trimestre).

Cette croissance reste portée par l'élargissement de l'offre qui se traduit par un fort développement du nombre de sites actifs au cours du trimestre (+18% en un an) à 186 700. En parallèle, le panier moyen poursuit sa baisse (-5,9% en un an) et atteint aujourd'hui 60 euros (vs 63 euros au second trimestre 2018). "Tout cela est normal, pointe Marc Lolivier de la Fevad. Cette baisse est compensée par la hausse de la fréquence d'achat." Le nombre moyen d'achats par acheteur continue à augmenter (+13%), ce qui représente 12,8 achats par acheteur sur le trimestre. Au total, les cyberacheteurs ont dépensé chacun 766 euros.

Le mobile poursuit sa forte croissance

Les sites du panel iCM réalisent toujours plus de ventes sur les terminaux mobiles : +25% 2e trimestre (vs le 2ème trimestre 2018). Le canal mobile représente 38% de leur chiffre d'affaires total, soit 4 points de plus sur un an pour les sites qui participent au panel iCM. L'accroissement est régulier et rapide. "Les commandes sur smartphone sont en forte progression, analyse le directeur général de la Fevad, Marc Lolivier. La croissance est cinq fois plus rapide que l'e-commerce. À ce rythme les ventes sur mobile devraient prochainement dépasser celles sur ordinateur."

Par ailleurs, les ventes réalisées sur les places de marché continuent à augmenter comparativement plus rapidement que les ventes en propre. Ainsi, la croissance du volume d'affaires réalisé sur les places de marché du panel iPM se maintient avec +15% sur le 2e trimestre. Sur un an, elles progressent de 2 points dans le volume d'affaires des sites de l'iPM. Les marketplaces représentent 34% du volume d'affaires global des sites qui les hébergent.

Les ventes de biens de grande consommation en hausse de 7%

Les ventes de produits grand public du panel iCE 100, qui mesure la croissance sur un échantillon constant d'une centaine de sites, parmi les sites leaders, enregistrent une croissance de 7,1% dans un contexte de léger recul de la consommation globale des ménages, selon les données de la Banque de France. À noter cependant que cette baisse de la consommation globale n'affecte pas tous les secteurs.

Ainsi, l'e-commerce semble notamment profiter du dynamisme des marchés de l'équipement maison (meubles, textile de maison, électroménager, ...) au deuxième trimestre, marchés sur lesquels les sites e-commerce sont particulièrement présents. Les ventes aux professionnels du panel iCE 100 ont un rythme de progression soutenu (+16,1%), d'autant que le référentiel de croissance du 2e trimestre 2018 était particulièrement élevé (+25%).

Quant au e-tourisme, il bénéficie d'un rebond de croissance dû pour partie au " rattrapage " du ralentissement observé au 2e trimestre 2018 en raison des grèves. Son niveau de progression est comparable à celui de l'ensemble des agences de voyage on et off line (volume d'affaires des réservations +15% après +4% au 1er trimestre 2019, source : baromètre Les Entreprises du Voyage/Gestour/Orchestra).

"Tous ces éléments nous permettent de maintenir nos prévisions pour l'année 2019 avec le franchissement du cap des 100 milliards de chiffre d'affaires en 2019", indique Marc Lolivier.



Je m'abonne

Journaliste pour Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr et E-marketing.fr. Je suis en veille sur le retail, la consommation, mais pas que...

...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Retail

Par La rédaction

La rédaction a réalisé pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine: les retailers new-yorkais engagent les touristes [...]