Recherche
Se connecter

#NRF2019: les temps forts de la deuxième journée

Publié par le - mis à jour à
#NRF2019: les temps forts de la deuxième journée
© TTstudio - Fotolia

Réaction au modèle d'Amazon et d'Alibaba, utilisation du big data... La rédaction a sélectionné les tweets qui ont fait du bruit pour la deuxième journée du Retail Big Show, du 13 au 15 janvier à New York.

  • Imprimer

La deuxième journée du Retail's Big Show de New York s'ouvre sur une conférence dédiée aux stratégies des entreprises leaders, dans le cadre d'une conjoncture économique incertaine. Kara Swisher, cofondatrice du média américain Recode, commence par redéfinir la notion de retail, en lien avec l'économie collaborative: "Si vous pensez qu'Uber n'est pas un retailer, vous n'avez pas bien étudié son modèle", lance-t-elle.


Janet Yellen, ancienne présidente de la Banque centrale américaine, fait le point sur la conjoncture et le retail aux États-Unis. Selon l'experte, le shutdown provoqué par le gouvernement américain n'a pas d'impact sur la perception des consommateurs et leur sentiment de confiance, pour l'heure. Une donnée qui pourrait s'inverser si la crise s'éternise. L'analyste revient sur une économie mondiale fonctionnant "à toute vapeur" en 2018, tandis que la croissance mondiale apparaît de plus en plus hétérogène. Conséquence: les marchés se focalisent sur la minimisation du risque et les investissements se réduisent.

Brian Cornell, board chairman et CEO de l'enseigne Target, donne les clés aux retailers, petits ou grands, pour accélérer leur développement:

1. Fonder chaque décision sur les besoins du consommateur.

2. Investir dans son coeur de métier.

3. Réinvestir dans les magasins, la technologie, la logistique et les équipes.

4. Se disrupter.

Des conseils de bon sens maintes fois répétés.


Interrogé sur la dynamique des marchés internationaux, J. Michael Evans, président d'Alibaba Group, (10 millions de vendeurs, 600 millions de clients, 70 millions de colis livrés chaque jour), compare le modèle d'Alibaba et Amazon. Tout d'abord, Alibaba est une marketplace et non un retailer, il n'entre donc pas en compétition avec les marques. Par ailleurs, Alibaba partage les données clients qu'il récolte avec les marques. Enfin, Alibaba, à 90% mobile, "construit des ponts et non des murs".


Michael Evans dresse le portrait du consommateur chinois: jeune, attiré par le mobile, curieux. "300 millions font partie de la classe moyenne et 300 autres devraient la rejoindre dans les cinq ans à venir."


La NRF Foundation (filiale philanthropique de la NRF), remet le prix du "Student challenge" en collaboration avec KPMG: 25 étudiants en groupes de deux à quatre personnes devaient choisir une enseigne (The Home Depot, IBM ou Kroger) et produire une présentation écrite de 30 pages, suivie d'un pitch oral de 90 secondes pour convaincre le directeur marketing de l'enseigne. Les gagnants sont Angela Flegert, Alin Intravisit, Caroline McCormack et Lara Voronkov, du Fashion Institute of Technology.


15h30: c'est au tour de Marvin Ellison, president et CEO de l'enseigne américaine Lowe's de donner les recettes de son succès: déterminer son coeur de cible et la meilleure façon de le servir, apporter davantage de conseils aux adeptes du bricolage (Lowe's est une enseigne dédiée à la maison) et apporter plus de services aux consommateurs non bricoleurs, ne pas oublier la clientèle professionnelle.


Marvin Ellison (Lowe's), à l'image de nombreux retailers entendus lors des conférences, déplore le traitement insuffisant du big data: "Nous possédons une quantité importante d'informations concernant nos clients et souhaiterions les exploiter de manière plus efficace."


Scott Galloway, fondateur de Gartner L2 et professeur de marketing, partage ses prédictions pour 2019 et prédit les premières actions antitrust sur les Gafa aux États-Unis. Il évoque notamment l'expansion d'Amazon et son incursion dans le secteur de la santé, amorcée en 2018: "Je pense qu'Amazon deviendra l'acteur de santé le plus en croissance au monde."


"Nous adulons la technologie et l'innovation et nous avons laissé ces entreprises [les Gafa] croître au-delà de ce que prévoyaient nos lois antitrust", affirme Scott Galloway. "Amazon est l'un des entreprises les plus destructrices que l'histoire ait connues." L'expert prédit la fin de l'aveuglement devant les nouvelles technologies et une structuration plus raisonnée du secteur.


Demain, au programme de la dernière journée de conférences: jean Genette, p-dg de Macy's au sujet du parcours client, JD.com et la Chine, Warby Parker, le groupe Casino...

no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet