Nrf

#NRF2020 Business France : "L'écosystème français a gagné en maturité ces dernières années"

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
#NRF2020 Business France : 'L'écosystème français a gagné en maturité ces dernières années'

Le Retail's Big Show, salon mondial du secteur, vient d'ouvrir ses portes à New York ce dimanche 12 janvier pour trois jours de conférences et de visites de magasins aux concepts innovants. À cette occasion, l'équipe de Business France aux USA décrypte les dernières tendances du commerce américain.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le Retail's Big Show ouvre ses portes ce dimanche 12 janvier pour trois jours, à quoi peut-on s'attendre ?

Quelques chiffres, plus de 800 exposants, 40 000 personnes attendues, plus de 45 langues différentes, 28 000 chambres d'hôtels ont été réservées New York. En termes de conférences : il faut s'attendre à trois jours de conférences avec les plus grands leaders de l'industrie comme le CEO Starbucks, de Microsoft, de Best Buy...

Quelles sont les tendances actuelles dans le retail aux États-Unis ?

Le secteur du retail est en croissance : 4% par an depuis 2010 ; un million d'établissements aux USA et a vu naitre quatre licornes en 2019. Away, Rent The Runway, Glossier et Casper ont toutes les quatre réussi à engager plus que des consommateurs et des influenceurs, de véritables fans et ambassadeurs. Régulièrement, les médias annoncent le " retail apocalypse ", mais les " brick and mortar " stores ne sont pas moribonds. Preuve en est l'ouverture de magasins par les marques " digital natives " qui ont compris qu'il était nécessaire d'offrir au consommateur une expérience multicanale pour continuer à croître. Elles cherchent également des moyens de diminuer le coût d'acquisition du consommateur élevé en ligne : Casper, Wayfair, Warby Parker, Amazon et Birchbox entre autres. On estime à 850 le nombre de nouvelles ouvertures de points de vente en 2020 par des marques qui auparavant n'utilisait qu'un modèle de vente en ligne. Le futur est multicanal : aujourd'hui 90% des ventes au détail sont réalisées en magasin et les ventes en ligne représentent 10% des ventes totales, 83% des ventes seront réalisées en magasin en 2022 selon Euromonitor.

Le rôle des magasins physiques va continuer à évoluer pour intégrer notamment un rôle d'e-commerce fullfilment.

Néanmoins, nous avons assisté à la fermeture de 100 magasins Macy's. Barneys s'est déclarée en faillite en aout 2019, Sears a déposé le bilan. Nordstrom tire son épingle du jeu et se différencie de ses concurrents par le biais d'initiatives innovantes comme les Nordstrom Local à New York et Los Angeles qui sont des points de rencontre entre le service (retour, tailleur, conseil par un styliste etc.) et l'experientiel. Enfin, le marché de la revente est censé doubler de taille dans les cinq prochaines années pour atteindre 41 milliards en 2021 et 64 milliards en 2028.

Le succès des marques innovantes se résume en trois points communs : l'accent mis sur l'expérience en magasin, l'inclusion et les personnes. Les marques se doivent d'être authentiques dans leur message et leurs actions.

Quel est votre regard sur l'écosystème digital français par rapport aux États-Unis ?

L'écosystème français a beaucoup gagné en maturité ces dernières années. Les entrepreneurs que nous rencontrons sont beaucoup mieux formés et mieux préparés. Le nombre d'incubateurs/d'accélérateurs a beaucoup augmenté (Station F, Agoranov, The Family...). Cela permet aux entrepreneurs de mieux apprendre, échanger et partager leurs réseaux mais aussi leurs clients. Nous voyons de plus en plus de serials entrepreneurs, qui ont déjà eu de l'expérience dans la création d'une entreprise. Ils ont déjà fait les erreurs communes et vont beaucoup plus vite. Néanmoins, l'écosystème subit un vrai problème en termes de financement late stage en France, même si cela commence à évoluer. Les fonds VC français commencent à participer à des tours de table qui sont de plus en plus importants. Cependant deux problèmes demeurent pour l'éclosion de champions français : sur le marché national, les start-up françaises ont des difficultés à travailler avec des corporates français (cycle de vente souvent très long comparé aux Américains). Elles ont également un manque de préparation pour aller à l'international et connaissent de réelle difficulté à devenir des champions européens et américains

Vous êtes l'un des partenaires de "la NRFrench Party", ce dimanche 12 janvier, réunissant près de 200 retailers au Consulat de France à New York, quelles sont les ambitions de cette soirée?

Business France est partenaire de la NRF French party depuis plus de trois ans. Cette année, des tables rondes sur les thématiques de la logistique avec Walmart et le regard croisé sur l'innovation dans le retail du P-dg de Système U, Dominique Schelcher et de Mars Edge partageront leur vision sur la transformation du retail. Ce temps fort permet à Business France de mettre en lumière les 22 pépites sélectionnées pour exposer à la NRF. Nos jeunes pousses bénéficient d'une forte visibilité puisque lors de cette soirée, chaque année, une start-up sera récompensée par le public pour le caractère innovant de sa solution.

Entretien réalisé avec Marine François et Achkan Chavoushi de Business France Amérique du Nord.


Je m'abonne

Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet