Green Friday : pour un Noël plus responsable

Publié par Barbara Haddad le

Chaque année de plus en plus de marques ne souhaitent pas participer à la surenchère des promotions liée au Black Friday. De là à ne pas marquer le coup... ? Quand même pas ! Voici une sélection d'initiatives repérées cette année.

Je m'abonne
  • Imprimer
Back Market s'engage à compenser son empreinte carbone

Depuis sa création en 2014, Back Market s'est engagé à faire du reconditionné une véritable alternative au neuf. L'objectif de la startup a toujours été de réduire l'impact environnemental des technologies en luttant contre l'obsolescence programmée et en amplifiant un changement des habitudes de consommation.

Back Market l'annonce donc en TV : elle ne fera aucune promotion dédiée pour le Black Friday.

Elle s'engage par ailleurs à compenser son empreinte carbone sur cette journée, tant à travers le fonctionnement technique du site qu'au niveau des livraisons des commandes.

" Même en affirmant haut et fort qu'il ne se passe rien de particulier sur le site de Back Market à l'occasion du Black Friday, nous observons un énorme pic de trafic et de ventes à cette période. On se devait symboliquement de compenser les effets de ces volumes. En compensant les émissions générées par l'activité de notre site ce jour-là, on veut vraiment faire en sorte que le Black Friday ait le minimum d'impact possible ", explique dans un communiqué Vianney Vaute, l'un des co-fondateurs.

Pour calculer le total des émissions à compenser, la plateforme prendra en compte l'activité de son site (le nombre de pages visitées, le temps passé sur chaque page, le nombre de mails envoyés), la communication (panneaux sur les bus et dans le métro par exemple) ainsi que l'impact des livraisons des appareils qui auront été achetés sur la plateforme ce jour-là. En termes de répartition, les livraisons représentent environ 60% des émissions, quand le fonctionnement du site et la communication représentent respectivement 2% et 38%.

Back Market financera alors des projets de compensation via la Fondation GoodPlanet en se basant sur le prix de la tonne de CO2e fixé par la Fondation, soit 22€ la tonne.

" Cela peut paraître anecdotique de compenser nos émissions le jour du Black Friday mais c'est pour nous une façon de marquer nos convictions et c'est un pas de plus dans notre projet de réduction de notre empreinte et plus largement de l'impact du numérique "
conclut Vianney Vaute.

Passionnée de veille et d'innovation, je suis à l'affût des dernières initiatives menées par les marques et enseignes ainsi que les nouveaux leviers marketing [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet