Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Cavavin, le caviste digital

Publié par Maëlle Chetal Gaillard le - mis à jour à
Cavavin, le caviste digital

Fondée en 1985 par Michel Bourel à La Baule, Cavavin a évolué vers un réseau de franchises depuis 1996. La société compte aujourd'hui près de 200 magasins répartis principalement dans l'ouest de la France et un site e-commerce en plein boum.

Je m'abonne
  • Imprimer

Fort de ses 15 années passées comme strategic marketing manager puis cinq ans comme directeur marketing, Olivier Mermuys, actuel directeur général de Cavavin, reprend les rênes de Cavavin en 2016. L'entreprise était jusque-là dirigée par son beau-père : Michel Bourel. Olivier Mermuys travaille depuis à internationaliser et à développer les activités du caviste sur le web.

Des vins et des habitudes d'achat propres à chaque client

Le chiffre d'affaires enregistré par Cavavin augmente de 50 % entre 2017 et 2021, "un tiers par du développement France, un autre par le développement des franchisés et enfin grâce au développement à l'international commencé il y a cinq ans", précise Olivier Mermuys.

La plateforme dénombre aujourd'hui quelque 2 000 références de vins, champagne et spiritueux. Ces derniers (whisky irlandais, gin japonais, Saint-Raphaël Quina Rouge) totalisent 30 % des ventes en ligne. Si la clientèle de Cavavin se présente à 65 % comme féminine, les équipes du caviste remarquent des goûts propres à certaines catégories d'âge : "Les 65 ans sont les plus grands amateurs de vin et les hommes apparaissent particulièrement friands de Bordeaux, explique le directeur général. Les consommateurs plus jeunes, issus des générations X et Y, apprécient quant à eux davantage les spiritueux." Niveau tendance, les vins de Loire ont la cote depuis deux ans, suivent ensuite les vins de Provence, du Languedoc et du Rhône.

Les générations X et Y apprécient davantage les spiritueux que les vins", Olivier Mermuys

Une stratégie pour élargir sa clientèle

Cavavin accélère sa présence en ligne ces deux dernières années en partie grâce au click and collect. "Nous encourageons ainsi nos clients à se familiariser avec l'univers viticole en se rendant auprès de nos franchisés pour récupérer leurs commandes", explique le directeur général. Ce web to store permet "un accompagnement personnalisé, enrichi de conseils et de surprises".

Le site enregistre aujourd'hui un peu plus de 10 000 commandes par an. "La fréquence de passage des clients fidèles s'élève à 25 fois par an", précise le directeur général. Le panier moyen se situe quant à lui aux alentours de 45 euros.

La mise en valeur des produits

Pour asseoir sa présence en ligne, Cavavin utilise les outils ScanCube. Ce studio photo-vidéo piloté par ordinateur "accélère et facilite la mise en ligne des visuels des produits", se réjouit Olivier Mermyus. La solution se présente comme un caisson de lumière à l'intérieur duquel les équipes de Cavavin placent le produit à photographier.

Le studio photo vidéo ScanCube accélère et facilite la mise en ligne des visuels des produits", Olivier Mermyus de Cavavin

"La scénarisation multisupport permet d'alimenter l'intranet pour faire découvrir nos nouveautés aux franchisés, commente le directeur général de Cavavin. Les photos et vidéos créées nourrissent également les newsletters, les réseaux sociaux et dans nos catalogues de fin d'année." Cavavin mise ainsi sur ses 40 newsletters annuelles alimentées par ces photos et vidéos et alimente ses contenus Facebook et Instagram.

Cavavin

Structure lancée en 1985

2 000 références produits

Près de 200 magasins franchisés

Un entrepôt basé à Guérande (44)

Une communication en partie assurée sur les réseaux sociaux

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande

Retour haut de page