Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les 10 idées e-commerce (31 mai-4 juin)

Publié par le

La rédaction a réalisé pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine: l'État chinois inflige une amende "antitrust" à JD.com, Instacart prévoit de se développer mondialement et les clients chinois se recentrent sur les centres commerciaux locaux.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'Etat chinois inflige une amende "antitrust" à JD.com

JD.com est le dernier géant de la tech chinois en date touché par une amende pour violation des lois antitrust. L'e-commerçant s'est vu infliger une amende équivalant à 46663 dollars par la China's State Administration for Market Regulation pour avoir répandu de fausses informations liées à des promotions sur des produits alimentaires, selon le média Global Times.

À lire sur Charged.


Instacart prévoit de se développer mondialement

Instacart, spécialisé dans la livraison de produits alimentaires, annonce son projet de développement en dehors des États-Unis et du Canada. L'entreprise n'a pas encore précisé quels seraient ses pays-cibles. Nikila Srinivasan (ex-Facebook) est nommée vice-présidente produits de la nouvelle division internationale.

À lire sur Retail Dive.



Les clients chinois se recentrent sur les centres commerciaux locaux

En Chine, de nombreux consommateurs indiquent avoir redécouvert les joies de l'achat dans les centres commerciaux, selon une étude "Bain-Altagamma". En 2020, les shoppers chinois ont dépensé l'équivalent de 47 milliards d'euros pour des articles de luxe en Chine, soit presque trois fois le montant de leurs achats de biens de luxe à l'étranger. En 2019, le montant de leurs emplettes en produits de luxe était deux fois plus élevé que celui des achats réalisés en Chine pour ce même segment.

À lire sur The Wall Street Journal.


Victoria's Secret tente un retour en force

L'enseigne de lingerie Victoria's Secret enregistre un premier trimestre 2021 dynamique (+9% de ventes vs 2019) et pourrait connaître une renaissance, selon plusieurs analystes américains. En cause, un marketing plus inclusif et un management repensé. Le résultat opérationnel de sa maison-mère, L Brands, a augmenté de 665% par rapport au premier trimestre 2019.

À lire sur Business Insider.


© PixieMe - stock.adobe.com

Les réseaux sociaux, décevants pour les retailers

70% des entreprises s'appuient sur les médias sociaux pour favoriser l'engagement clients,contre 61% sur les campagnes e-mail, selon une étude menée par Harris Poll pour Sprout Media. S 91% des professionnels interrogés pensent augmenter leur budget "social media" dans les trois ans. Pourtant, moins de la moitié des répondants jugent leurs campagnes sociales "très efficaces", en termes de croissance de leur base clients, de renforcement de leur notoriété ou de hausse des ventes.

À lire sur Forbes.


Les consommateurs britanniques reviennent en magasin

Les shoppers britanniques ont de nouveau poussé les portes des supermarchés ces trois derniers mois, selon une étude publiée par Kantar. 58 millions de visiteurs supplémentaires ont été enregistrés dans les 12 semaines précédant le 16 mai, par rapport à la même période en 2020. Les changements de comportement se traduisent notamment dans la hausse des ventes de produits capillaires (+26%) et du cirage à chaussures (+50%).

À lire sur The Guardian.



© vege - Fotolia

JP Morgan désigné acquéreur européen numéro 1 dans le domaine du commerce électronique

JP Morgan arrive à la première place dans le classement européen de Nilson Report des acquéreurs en Europe, selon le nombre de transactions sur Internet, pour la sixième année consécutive. Selon le rapport, les 45 plus importants acquéreurs ont géré l'an dernier plus de 22 milliards de dollars de transactions sur le Web, pour une valeur de plus de 1 billion de dollars. JP Morgan a traité plus de 5 milliards de transactions en ligne pour le compte de clients en 2020, avec une part de marché de 23,4 %. J.P. Morgan a également conservé sa position de premier opérateur américain pour les transactions de détail et du commerce en ligne.

Source: Businesswire.

Amazon accusé d'abus de position dominante aux États-Unis

Après Facebook et Alphabet, Amazon et Apple sont accusés par Karl Racine, attorney general de Washington DC, d'abuser de leur position dominante sur les marchés digitaux. Amazon est mis en cause pour des pratiques anticompétitives ayant entraîné une hausse des prix pour les consommateurs.

À lire sur Digital Commerce 360.


Walmart avance en matière de livraison par drone

La start-up Flytrex étend son programme de livraison par drone à l'agglomération de Fayetteville, en Caroline du Nord, après avoir obtenu l'agrément de la Federal Aviation Administration. L'appareil livrera les commandes passées auprès de Walmart de magasins locaux, via une application permettant de suivre le statut de l'envoi. Le drone a reçu l'autorisation de couvrir une distance d'environ 1 kilomètre et demi.

À lire sur Retail Dive.


Biocoop organise une collecte solidaire

Les 4 et 5 juin, le fonds de dotation Biocoop organise avec le réseau de magasins Biocoop sa troisième édition nationale de la Collecte Bio Solidaire afin d'agir contre la précarité alimentaire. 378 magasins participent à l'opération. Il s'agit d'une collecte de produits biologiques, donnés par les clients au profit d'une épicerie sociale et solidaire ou d'une association de solidarité alimentaire qui accompagnent des personnes en situation de précarité. Les magasins, à l'issue de la collecte, réalisent un don correspondant au montant de la marge réalisée sur les produits donnés par les clients.

La rédaction

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page