En ce moment En ce moment

Comment doper son SEO en 4 étapes

Publié par le

Les leviers pour améliorer son référencement - naturel et payant - ne manquent pas. Du contenu éditorial à l'architecture du site, en passant par l'utilisation des réseaux sociaux, ou encore Google Adwords et Google Shopping: le point sur les dernières techniques.

Je m'abonne
  • Imprimer
Intensifier le Search engine advertising

Maximiser sa visibilité sur les moteurs de recherche peut aussi nécessiter d'avoir recours au référencement payant (SEM), en achetant, par exemple, des liens sponsorisés, - les bien nommés "Google ­AdWords" pour le moteur de Google -, apparaissant dans la colonne de droite des résultats de recherche. Il est également possible d'acheter des mots-clés aux enchères. "Nos récentes analyses sur les données Analytics d'un panel de sites montrent que les portails ayant bénéficié de campagnes AdWords ont aussi vu leur trafic naturel augmenter", assure Marc Schillaci (Oxatis).
Depuis juillet 2013, les campagnes AdWords sont devenues "universelles". Cela signifie qu'elles sont automatiquement diffusées sur les trois devices majeurs du moment: ordinateurs, mobiles et tablettes. "L'enjeu pour les e-marchands est donc à la fois de trouver où et comment être pertinent au bon moment, tout en assurant la continuité de l'expérience sur l'intégralité du parcours multiécran. C'est cette philosophie qui a conduit au lancement des campagnes universelles sur AdWords", explique Philippe Plichon, directeur du pôle transaction, Google France.
Il est néanmoins possible d'affecter une partie des annonces sur mobiles et l'autre sur ordinateurs et tablettes. Autre levier: Google Shopping, la plateforme destinée à mettre en avant les produits des e-commerçants. Le site marchand peut diffuser son catalogue de produits sur Google Shopping, en fournissant quotidiennement son flux produits à travers le Google Merchant Center. Payant, le modèle repose sur du "coût par clic", similaire à Google Adwords.
Dans ce cas, l'e-commerçant paye uniquement si l'internaute clique sur son article. Pour chaque produit, le cybermarchand doit fournir une liste d'informations très précises (ex: titre, description, marque, URL, prix, frais de port, et dans le cas de vêtements, la taille, le sexe, l'âge, le coloris, etc.). Enfin, avec l'essor de la vidéo en ligne et le succès de YouTube notamment (plus de 30 millions de Français actifs sur la plateforme chaque mois), Philippe Plichon, (Google France) conseille d'être présent sur ce canal de diffusion: "Avec des outils comme "AdWords for video", nous avons apporté la science du search à l'art de la pub display et vidéo."
Le format "Trueview", par exemple, permet aux annonceurs de ne payer "que si les utilisateurs choisissent de regarder l'annonce. D'après nos derniers tests, ce modèle montre un taux d'engagement dix fois supérieur aux publicités vidéo actuelles". Une manière d'adresser une audience engagée en somme.

Article réalisé par François Deschamps, diaporama par Dalila Bouaziz.

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet