En ce moment En ce moment

"Nous visons 20% de croissance en France en 2020", Marc Lanvin (Banque Casino)

Publié par le - mis à jour à
'Nous visons 20% de croissance en France en 2020', Marc Lanvin (Banque Casino)

À l'occasion de la convention annuelle Banque Casino, qui a réuni 500 collaborateurs et partenaires à Bordeaux le 21 janvier 2020 sur le thème de l'avenir, Marc Lanvin, DG de Banque Casino, détaille les enjeux et priorités de la néobanque, partenaire de Cdiscount.

Je m'abonne
  • Imprimer

Quels sont les objectifs de cette convention Banque Casino?

C'est un moment essentiel pour nous. En tant que banque, nous avons une vision planifiée de l'avenir et notre exercice budgétaire est très rigoureux. C'est l'occasion de partager nos objectifs avec nos collaborateurs, partenaires (e-marchands, regtech, fintech, assureurs...) et fournisseurs. Nous synchronisons les montres de chacun pour lancer l'année d'autant que nous visons 20% de croissance en 2020 pour atteindre 2,4 milliards d'euros de paiements fractionnés.

Comment êtes-vous devenu un acteur de référence du paiement fractionné?

Après avoir développé une expertise forte au sein du groupe Casino en particulier auprès de Cdiscount, Banque Casino est devenu le partenaire de référence des e-commerc?ants franc?ais, au-delà du retail, notamment dans le secteur du voyage. L'entreprise compte aujourd'hui plus de 100 partenaires commerc?ants et e-marchands tels que Cdiscount, Géant Casino mais aussi Maeva, Selectour, Pierre & Vacances Center Parcs, Oscaro.com ou encore VideDressing. Avec plus de 700000 porteurs de cartes bancaires et une moyenne de 200000 nouveaux porteurs chaque année, Banque Casino confirme une croissance BtoC constante.

Que représente l'e-commerce dans l'activité de Banque Casino?

L'e-commerce représente 51% du CA de banque Casino et a augmenté de 14% en 2019. Nous avons 3 millions de clients et le paiement fractionné représente 60% du CA. Banque Casino occupe la première place en France sur le paiement fractionné avec 25% de parts de marché. Nous sommes plus gros que nos deux principaux concurrents réunis (Cofidis et Oney).

Quelle est votre vision de l'évolution du marché des paiements en très forte évolution réglementaire et technologique?

Nous devons bouger très vite en faisant peser le moins possible les contraintes réglementaires sur nos clients via une expérience fluide. Le monde du paiement évolue fortement, notamment le paiement fractionné, qui est sans doute une des plus grosses évolutions de ces dernières années. C'est à la fois une prouesse et une évolution métier que de pouvoir répondre à un commerçant et à un client en même temps, garantie en moins de deux minutes, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Avec cette nouveauté, nous disruptons toute l'industrie du crédit en Europe.

Vous lancez le paiement en 10 fois. Pourquoi?

C'est une demande du marché. Après le paiement en trois et quatre fois, nous proposons une solution de paiement en dix fois pour répondre à la demande croissante des consommateurs. Le caractère innovant de cette solution réside dans l'immédiateté de la réponse (moins de 2 minutes vs 1 heure en moyenne pour les meilleurs). Concrètement, nous offrons la possibilité de régler un panier allant jusqu'à 3000 € en 10 mensualités. C'est également une réponse aux besoins de nos partenaires e-commerc?ants, qui souhaitent bénéficier d'options de paiement fractionné complémentaires pour les paniers plus élevés (dans le voyage, par exemple) tout en conservant la fluidité du paiement. Grâce à un parcours client 100% digital, ultra-simplifié, seules une pièce d'identité et une carte bancaire sont nécessaires. En complément, Banque Casino offre aux marchands les mêmes services que ceux qui ont fait le succès du paiement en 3 ou 4 fois à savoir la couverture des impayés, la gestion du risque de fraude, le règlement à J +1...

Quel est le montant de la commission?

Ce sera toujours à discrétion du marchand. On se situe entre 1% et 5 % du montant du panier d'achat.

Quels liens vous unissent avec Cdiscount?

Nous partageons les équipes, les locaux et nous mutualisons les tests. Ils ont les volumes, nous avons la technique. On s'acculture mutuellement sur le commerce et la banque. Cdiscount a 2 millions d'abonnés Cdiscount à volonté (abonnement à 29€ par an pour des livraisons illimitées et des offres promotionnelles) et dispose de 500000 cartes banque Casino-Cdiscount. Nous apportons donc 500000 clients fidèles à l'enseigne qui utilisent du cashback et utilisent leurs cartes de fidélité au quotidien.

Quelles sont les ambitions de Banque Casino dans le retail?

C'est d'être incontournable sur le paiement. Nos solutions sont tellement abouties que nous débordons maintenant sur le secteur du retail traditionnel. Nous avons fait nos premières armes avec l'application Casino Max, qui offre la possibilité de payer en quatre fois ou en différé lors du passage en caisse. La même expérience a été menée avec Selectour, dans le voyage, avec un paiement en 4 fois. Nous simplifions le paiement en plusieurs fois dans le commerce traditionnel.

Dans certains pays, il sera bientôt possible d'ouvrir un compte en banque avec un selfie. Qu'en pensez-vous?

Je pense que ces évolutions technologiques sont inévitables. On va y venir en France car les fraudeurs sont trop malins. L'identification avec le visage offre une vraie sécurité. Aujourd'hui, c'est facile d'obtenir les pièces pour monter un faux dossier. Donc, la preuve de vie va s'imposer. La réglementation en France est en train d'évoluer.

Vous annoncez un déploiement à l'international pour 2020...

Nous allons ouvrir deux pays cette année, avec l'Espagne au premier semestre. Nous allons par ailleurs, développer des formules autour de notre offre de mini-emprunt Coup de pouce, créée dans le cadre de notre partenariat avec Cdiscount, soit un prêt allant de 50 à 2500 euros remboursables en 90 jours, en mode simplifié, sans formalités.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Propos recueillis par Marie-Juliette Levin

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

Sur le même sujet