Moyens de paiement : quelles solutions pour quels enjeux en 2020 ?

Publié par Barbara Haddad le

Face à un parcours d'achat devenu omnicanal, retailers et e-commerçants doivent répondre à deux enjeux majeurs autour du paiement : celui de la rapidité et celui de la sécurité du processus d'achat. L'objectif étant d'arriver à une expérience client sans couture et d'éviter les abandons de panier.

Je m'abonne
  • Imprimer
L'approche servicielle et affinitaire : ultime levier de différenciation ?

Le choix de sa banque peut être lié à un projet personnel comme un achat immobilier mais cela peut aussi venir d'avantages concurrentiels. Ainsi, Boursorama, en lançant sa nouvelle carte bancaire Ultim se félicite déjà de 200 000 souscriptions quelques mois après son lancement. Il s'agit d'une offre bancaire sans frais, y compris pour les paiements et retraits à l'étranger, qui propose les assistances et assurances de la carte Visa Premier et de fonctionnalités gratuites pour voyager l'esprit tranquille. Certains se tournent aussi du côté des néo-banques comme Nickel pour leur promesse d'ouverture de compte sans condition : " Notre promesse est celle d'une gestion de compte en toute transparence avec des frais bancaires maîtrisés pour 20 euros par an et sans découvert autorisé. Ainsi, un tiers de nos clients sont des personnes qui ont rencontré des difficultés bancaires mais un tiers aussi se compose de clients qui trouvaient leur banque traditionnelle trop chère sur les frais de gestion. Nous ouvrons ainsi chaque mois entre 30 000 et 35 000 comptes via 5500 buralistes", nous dévoile Marie Degrand-Guillaud, directrice déléguée de Nickel. On constate alors que les néo-banques spécialisent souvent leur offre de façon affinitaire pour répondre aux besoins précis d'une cible et apporter une valeur ajoutée. C'est le cas de Qonto, néo-banque à destination des TPE/PME et entrepreneurs qui s'est créé il y a trois ans et qui compte déjà plus de 65 000 entreprises clientes : "Les personnes cherchent du service au-delà du paiement. Nous proposons par exemple un service client de qualité, ouvert sept jours sur sept et avec un temps de réponse moyen de quinze minutes. Autre avantage, les relevés bancaires sont disponibles sur un historique de dix ans et non de quelques mois comme les banques traditionnelles le proposent : un service utile au moment de sa comptabilité annuelle", explique Alexandre Prot, co-fondateur de Qonto. L'approche affinitaire donne aussi des idées d'innovation aux retailers comme pour l'enseigne D.C.M Jennyfer qui vient de lancer Pleaz Pay, un nouveau moyen de paiement en ligne à destination des 10-18 ans : les adolescentes peuvent demander à un proche de payer leurs achats via un SMS,WhatsApp ou Messenger. Le message contient un lien qui renvoie vers le panier d'achat figé pendant 48 heures : "Pleaz Pay est né du constat que les adolescents ont souvent du cash mais pas forcément de carte bancaire, l'objectif est donc de leur redonner de l'autonomie pour concrétiser leurs envies shopping", explique, Jean-Philippe Evrot, directeur marketing de D.C.M Jennyfer.

Alors certes, les initiatives de paiement innovant émergent comme Amazon qui teste le paiement avec la reconnaissance à la main ou OUI SNCF qui propose l'achat de ses billets de train directement dans le chatbot OUI Bot mais il s'agit encore d'initiatives anecdotiques qui vont se déployer dans les futures années. Pour l'heure, en 2020, l'attention sera portée sur la sécurisation et la fluidification de l'expérience d'achat, grâce aux services sur mobile et à l'effacement progressif de l'étape de paiement que ce soit en ligne ou en magasin.


Passionnée de veille et d'innovation, je suis à l'affût des dernières initiatives menées par les marques et enseignes ainsi que les nouveaux leviers marketing [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet