Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Top 10 du e-commerce Allemand

Publié par Christelle Magaud le

L'e-commerce Allemand s'affiche numéro 2 en Europe, derrière le Royaume-Uni, avec un CA de 71,2 Mds € en 2014 (+12,3%) et une prévision de 80 Mds € en 2015. A noter que le panier moyen (par acheteur et par an) s'élevait à 1351 euros.(Sources : Acsel/E-Commerce Markt Deutschland 2015/EHI Retail)

Je m'abonne
  • Imprimer

1/Amazon, le leader incontesté

Amazon.de, avec 23 millions de visiteurs mensuels, se révèle le site le plus plébiscité par les amateurs de sites de vente en ligne en Allemagne (données avril 2014). C'est également lui qui totalise le plus de ventes en ligne : 6,5 Mds € de ventes en 2014. Amazon possède huit centres d'envoi de marchandises en Allemagne. En tout, le groupe fait travailler entre 10 000 et 15 000 personnes dans le pays, selon les périodes de l'année.


2/Otto, un champion de la VAD à la deuxième place

Otto, le spécialiste de la VAD et du e-commerce a totalisé l'an dernier un total de 1,9 Mds € de recettes en ligne. En plein développement, après avoir racheté en 2013 3GI, il a annoncé le mois dernier avoir formé une joint-venture avec le site de e-commerce chinois JD.com pour vendre davantage de marques étrangères en Chine. Baptisée Zitra, elle est basée en Allemagne.


3/Zalando, la licorne Berlinoise

En très peu de temps, Zalando a réussi à briller sur le net en vendant des chaussures : il propose 150 000 références aujourd'hui. Et les marques de mode, qui complètent l'offre sur sa place de marché, se bousculent pour être référencées. Plébiscité, le site attire ainsi un grand nombre d'internautes : 3,8 millions de visiteurs l'ont consulté au moins une fois dans le mois cette année. Son panier augmente régulièrement, de même que ses e-acheteurs. Bilan : le site vient de s'offrir un quatrième centre logistique en Allemagne. Créé en 2008, Zalando apparaît dès 2014 dans le classement des plus grands sites e-commerce allemands, où il affiche un chiffre d'affaires de 872,4 M€.


4/notebooksbilliger.de se lance dans le mortar

Si, depuis 2002, notebooksbilliger.de se distingue sur le net en tant que pure player de l'électronique grand public, il commence depuis un an à se créer un réseau de boutiques physiques. Dernier magasin en date, celui monté le 13 novembre dernier à Hanovre. Le site poursuit ainsi son bonhomme de chemin, se classant cette année à la quatrième position du classement des meilleurs sites BtoC allemands, avec, sur 2014, un chiffre d'affaires en ligne de 563 M€.


5/Cyberport, le revendeur high-tech

Cyberport s'avère l'un des détaillants les plus importants en matière de technologie informatique et l'électronique numérique grand public en Allemagne. Depuis le lancement de sa boutique en ligne en 1999, il a progressivement étoffé son offre, pour culminer aujourd'hui à plus de 40.000 produits de marque tels que des portables, smartphones, TV. L'an passé, il a réalisé sur le web 469,1 M€ de recettes.


6/Tchibo,un vendeur de café devenu vendeur généraliste

L'histoire de Tchibo remonte à 1949. Deux entrepreneurs allemands ont alors l'idée de vendre du café par correspondance. Les articles non alimentaires, apparus timidement dans les années 60 et d'abord limités aux accessoires liés au café, ne cessent par la suite de gagner en importance. Le site est créé en 1997 et propose alors un catalogue très hétéroclite : vêtements, casseroles, accessoires de sport, voyages, fleurs, gaz, électricité,... De quoi attirer les internautes et faire figurer tchibo.de parmi le top 4 des sites allemands en nombre de visiteurs (Source: lz-net.de). Et faire progresser son chiffre d'affaires, qui atteint les 420 M€ en 2014.


7/Bonprix vend les vêtements au juste prix

Bonprix, site de prêt-à-porter pour toute la famille, talonne Tchibo dans ce classement, en réalisant 419 M€ de recettes en ligne l'an dernier. Filiale du groupe Otto Versand, leader mondial de la vente à distance et présent en Allemagne depuis 1986, la marque de vêtements a rapidement élargi son champs d'activité en s'implantant en France, en Italie et en Pologne.

8/Conrad, la boutique en ligne pour les "techies"

Depuis 1923, date de sa création, Conrad est spécialisé dans la technologie et l'électronique. En 2007, Conrad est élu "Expéditeur de l'année". Il s'agit de la plus haute distinction dans l'industrie de la vente par correspondance en Allemagne. Aujourd'hui, le site propose une offre diversifiée, qui dépasse les 700.000 produits. En 2014, le site a généré 421 M€ de recettes en ligne.


9/Alternate fut précurseur sur le web

Alternate est un distributeur allemand qui a débuté ses activités en 1992 par la vente de matériel informatique exclusivement. Puis il a enrichi son offre avec des logiciels et des appareils électroniques pour la maison et les loisirs. Ayant continué son ascension jusqu'à proposer ses produits sur internet dès 1997, la chaîne, de par sa politique de petits prix, est devenu l'un des leaders du secteur et propose 35 000 références en ligne à date. L'an dernier, le site a réalisé 368 M€ de chiffre d'affaires.

10/Apple fait profil bas

Apple réussit moins bien en Allemagne qu'aux USA ou qu'en Angleterre par exemple. Et l'enquête ouverte en novembre par les autorités allemandes de la concurrence, sur les relations commerciales entre le site de vente de livres audio Audible.com, filiale d'Amazon, et Apple, ne devrait pas arranger les choses. L'an dernier, le site de la firme à la pomme a engrangé 358 M€ de recettes.

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page