Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

DossierLe marché de l'art sur la voie de la digitalisation

Publié par François Deschamps le

1 - L'art en ligne : chiffres & perspectives du secteur

Confidentiel, discret, intriguant, voire fascinant, le secteur de l'art, difficile à appréhender, peut, aujourd'hui encore, être marqué du sceau du mystère et de l'élitisme. Imprégné de tradition, il ne peut plus échapper à la modernité, Internet s'invitant désormais à la table des négociations.

  • Imprimer

Deux mondes que tout oppose a priori flirtent désormais ouvertement grâce à des initiatives comme le Google Art Project. Cette plateforme, lancée en 2011, présente plus de 46 000 oeuvres provenant de 230 musées et collections à travers le globe. En France, l'impulsion du digital est arrivée très tôt. Et c'est Artprice, spécialiste de l'information en ligne sur le marché de l'art, entré en Bourse en 2000, qui fait autorité. Le site est une banque de données internationale, avec 27 millions d'adjudications détaillées, plus de 500 000 artistes référencés et des informations sur leurs oeuvres, leur cote, leur signature, etc. Aujourd'hui, les sites marchands ayant fait le choix du créneau de l'art se multiplient eux aussi, en France comme à l'étranger, États-Unis en tête.

L'un des derniers en date est le géant américain Amazon, avec le lancement, en 2013, de sa place de marché dédiée à la vente d'oeuvres d'art. Près de 40000 créations en provenance de plus de 150 galeries et marchands d'art des États-Unis, mais aussi du Canada, du Royaume-Uni ou encore des Pays-Bas. Des photographies à 200 dollars côtoient des objets d'art populaires signés Andy Warhol à 45 000 dollars, eux-mêmes à deux clics d'une oeuvre de l'illustrateur américain Norman Rockwell, vendue à près de 5 millions de dollars.

En s'attaquant ainsi au monde de l'art, l'e-commerce se confronte peut-être à l'un des plus grands défis qui lui ait été donné de relever. Un jeu dangereux, pouvant s'avérer très lucratif en cas de réussite. À l'échelle mondiale, le marché de l'art a en effet généré 56 milliards de dollars de chiffre d'affaires (soit 41,7 milliards d'euros) en 2012." L'art en ligne est estimé à 870 millions de dollars - 649,2 millions d'euros -, indique Jean-Baptiste Costa de Beauregard, expert du marché "fine art" pour l'assureur de patrimoines de valeur, Hiscox France. En se fondant sur la croissance du marché du luxe en ligne, qui est de l'ordre de 20 % par an, nous estimons que le marché de l'art sur Internet pourrait atteindre 2,1 milliards de dollars en 2017. " Soit 1,5 milliard d'euros.

Une somme colossale, pouvant témoigner, sinon d'une demande, d'un intérêt croissant des internautes pour ce secteur...

no pic

Aurélie Baffert

Secrétaire de Rédaction

Titulaire de la carte de presse depuis 2007, je suis actuellement éditrice plurimédia, spécialisée dans le marketing.

...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet