Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Assistants virtuels : quel est le positionnement des géants du Web ?

Publié par Floriane Salgues le

Les mastodontes du Net misent sur les technologies de reconnaissance vocale. Google, Apple, Microsoft, Facebook, ou, encore, Amazon ont tous lancé leurs assistants virtuels, des "robots" capables de dialoguer avec les consommateurs.

Je m'abonne
  • Imprimer

Apple : de Siri... à Viv ?

Précurseur, Apple a acheté Siri, assistant vocal intégré à l'iPhone, en 2010 - lancé en 2011. Le principe : une réponse automatique à une question posée par l'utilisateur du Smartphone. En 2016, les créateurs de Siri donnent naissance à son petit frère : Viv. Celui-ci est capable de comprendre "le langage naturel", assure son cofondateur Dag Kittlaus, pour apporter une réponse personnalisée à des requêtes complexes. Grâce à l'apprentissage automatique, l'assistant virtuel s'améliore et fournit des réponses plus pertinentes. Commander des fleurs ou réserver une place de train sera possible grâce à cet assistant qui n'est pas encore associé à un constructeur. Selon le Washington Post, Facebook et Google auraient déjà proposé une offre de rachat, déclinée par les inventeurs de Viv. Il n'est pas sûr qu'Apple remporte la mise.


Google : Now... et Home ?

En 2012, Google lance Now, assistant personnel numérique sous forme d'application. Son interface, composée d'une barre de recherche, offre des réponses contextualisées aux requêtes telles que la conversion des monnaies, les horaires de vol, la météo, ou, encore, l'état de livraison d'un colis. Lors de la conférence Google I/O, qui débute le 18 mai 2016, la firme de Mountain View pourrait annoncer l'arrivée de Google Home, un équipement intégrant un assistant virtuel pour la maison connectée, permettant de passer des commandes (jouer de la musique, commander un plat à emporter ou un Uber, par exemple). Celui-ci constituerait un concurrent direct d'Echo, commercialisé par Amazon.

Microsoft : Cortana et l'IA au coeur des recherches

L'intelligence artificielle est le sujet du moment pour Microsoft, en témoigne Tay, son robot conversationnel, dont le passage éclair sur les réseaux sociaux a fait grand bruit, en mars 2016. Pour l'heure, le groupe informatique américain a lancé, en 2014, Cortana, l'assistant personnel intelligent de Windows Phone, en réponse à Siri (Apple) et Google Now (Google). Cortana offre la possibilité de passer des appels, de consulter la météo, mais, également de rechercher un restaurant et de recevoir des informations proches de ses centres d'intérêt.

Facebook dit "M"

En test chez Facebook, c'est M, l'assistant intelligent hébergé dans Messenger. Supervisé par un humain - c'est son originalité par rapport aux assistants de Google, d'Apple et de Microsoft -, l'outil d'IA offre la possibilité d'acheter en ligne, de réserver un cadeau ou un trajet ou, bien sûr, de demander des renseignements. Facebook souhaite ainsi permettre aux marques de communiquer directement avec leurs clients.

Amazon fait "Echo"

Le dernier-né des assistants vocaux, c'est Echo, doté de l'intelligence "Alexa". Sous la forme d'une enceinte cylindrique, l'assistant de la maison de l'e-commerçant converse avec ses habitants : celui-ci donne la météo, enregistre la liste de course, contrôle à distance les objets connectés de l'habitation, des alarmes ou le chauffage... et permet d'effectuer des achats instantanés. Son atout : le prédictif. Echo entend tout, et peut donc anticiper les besoins et les désirs des individus.


Journaliste pour Emarketing.fr et le magazine Marketing, je parle souvent data, digital et médias sociaux. Et quand je me tais, je tweete : [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page