Alibaba prévoit une émission obligataire de 5 milliards de dollars en janvier

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
Alibaba prévoit une émission obligataire de 5 milliards de dollars en janvier
© sinenkiy.com.ua

Le géant chinois du commerce en ligne prévoit de lever au moins 5 milliards de dollars (4,05 milliards d'euros) ce mois-ci au moyen d'une émission obligataire, indique Reuters.

Je m'abonne
  • Imprimer

Alibaba prévoit une émission obligataire d'au moins 5 milliards de dollars (4,05 milliards d'euros) ce mois-ci au moyen d'une émission obligataire, annonce Reuters. Cette émission, libellée en dollars, permettra de tester l'appétit des investisseurs pour le géant chinois du commerce en ligne, dont la filiale de services financiers Ant Group fait l'objet d'une enquête des autorités chinoises pour pratiques monopolistiques présumées. Alibaba fait l'actualité également en raison de l'absence prolongée de la scène publique de son fondateur, Jack Ma. Ce dernier n'est plus apparu en public depuis un forum organisé fin octobre à Shanghai, lors duquel il avait critiqué la réglementation financière chinoise, ce qui avait entraîné la suspension de l'introduction en Bourse très attendue d'Ant Group.

L'émission obligataire en projet, dont les contours ne sont pas encore fixés, pourrait permettre de lever jusqu'à 8 milliards de dollars en cas de réponse favorable de la part des investisseurs, selon l'une des sources interrogées par Reuters. "Les investisseurs auront besoin de voir Jack Ma apparaître en public d'une façon ou d'une autre pour leur donner confiance afin que l'émission obligataire soit bien reçue, a commenté un analyste spécialisé dans le crédit asiatique pour une banque européenne. Étant donné la situation actuelle, Alibaba devra offrir une prime aux investisseurs mais, sur le long terme, c'est toujours une entreprise dans laquelle il est intéressant d'investir."

Tensions avec les États-Unis

L'empire de Jack Ma est également dans le collimateur de l'administration américaine.

Donald Trump a ainsi signé un décret présidentiel interdisant aux entreprises américaines toute transaction avec huit applications chinoises dont Alipay, l'application de paiements d'Ant Group, a annoncé mardi 5 janvier la Maison blanche. Cette décision est de nature à exacerber les tensions avec la Chine avant l'investiture de Joe Biden à la présidence ce mois-ci.

Elle est destinée à endiguer la menace représentée pour les Américains par les applications technologiques chinoises, qui disposent d'un vaste éventail d'utilisateurs et ont accès à des données sensibles, a déclaré un haut représentant à Reuters, qui avait rapporté l'information en premier lieu.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet