En ce moment En ce moment

Le discounter Normal nouveau venu sur le marché français

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
Le discounter Normal nouveau venu sur le marché français

Arrivée en août dernier, l'enseigne discount danoise "Normal" a ouvert coup sur coup trois magasins, d'une superficie moyenne de 300 m2, à Paris et en Ile de France. Avec plus de 200 points de vente au Danemark, Norvège, Suède, Pays-Bas, la France est aujourd'hui son nouveau territoire de conquête.

Je m'abonne
  • Imprimer

Débarquée dans le paysage hexagonal durant la période estivale, le 16 août dernier, l'arrivée de l'enseigne à petits prix "Normal" n'est pourtant pas passée inaperçue. Créée en 2013, Normal compte 212 magasins au Danemark -pays d'origine du discounter- mais aussi en Norvège, en Suède, aux Pays-Bas et depuis peu en France. En une semaine, le discounter a ouvert trois magasins : à Paris Saint-Lazare, dans le centre commercial du Passage du Havre (à deux pas de la gare Saint-Lazare) et dans les centres commerciaux franciliens Rosny 2 (Rosny-sous-Bois) et Belle-Epine (Thiais).

Dans des surfaces moyennes de 300 mètres carrés, Normal propose du "bazar discount", soit des articles d'hygiène-beauté, des produits d'entretien, de la papeterie et décoration, du snacking, principalement de grandes marques (L'Oréal, Essie, Gillette, Kinder, etc.). 2 500 références, à des prix très attractifs, y sont présentées. "Nous sommes 30 à 50% inférieurs au prix du marché", indique l'enseigne. Son slogan ? "Des articles normaux à des prix anormalement bas."

"Ce qui nous différencie de la plupart des détaillants, ce sont nos prix bas constants toute l'année, sans soldes ou offre promotionnelle", souligne Normal. L'enseigne explique s'approvisionner auprès de fournisseurs répartis dans toute l'Union européenne. "Tous les produits sont achetés au meilleur prix et en évitant les intermédiaires coûteux."

De nouvelles ouvertures en France

"Paris est une métropole qui rassemble les Parisiens, une large communauté étudiante, des touristes, et des entreprises, expose Torben Mouritsen, P-dg de Normal. C'est très attrayant pour nous, Paris était un choix évident. Nous voulions vraiment tester notre concept en dehors de la Scandinavie." La chaîne prévoit d'autres ouvertures de points de vente mais reste discrète sur leur nombre, tout comme son chiffre d'affaires. "Nous travaillons sur un certain nombre de baux, mais nous ne pouvons confirmer aucun détail", glisse l'enseigne. Si Normal continue d'étendre son réseau physique, elle demeure réfractaire à l'e-commerce. "Pour le moment, nous nous concentrons sur l'expansion de nos magasins physiques", indique-t-elle.

Avant de s'installer en France, Normal a testé son concept en invitant, en 2018, un panel de consommateurs français dans un de ses magasins aux Pays-Bas. "Ils ont beaucoup aimé le concept, les produits, et bien sûr nos prix", précise Normal.

Un parcours d'achat conçu comme un terrain de jeu

Dans les magasins Normal, la devanture est colorée, des panneaux humoristiques ponctuent le parcours d'achat imposé. "Nous offrons une expérience shopping très spécifique : le parcours du magasin ressemble à une chasse au trésor ou à un labyrinthe. Les clients ont la possibilité d'acheter des produits qu'ils ont pu voir aux États-Unis ou dans d'autres pays européens. Nos points de vente offrent également une expérience d'achat sans cesse renouvelée grâce à l'arrivée permanente de nouveautés", explique l'enseigne. Si le parcours d'achat est conçu comme un terrain de jeu, difficile parfois de se retrouver entre des articles d'hygiène à côté de produits alimentaires ou d'entretien.

"Notre clientèle est très hétéroclite : cela va de l'étudiant à la recherche de produits pas chers à la mère de famille, en passant par des gens de passage. En moyenne, les clients restent une vingtaine de minutes dans le magasin. Notre taux de transformation est assez élevé puisque quasiment chaque visiteur repart avec un produit, indique Laure Lahterman, la responsable du magasin de Saint-Lazare. Par ailleurs, dans nos points de vente, tous les produits testables sont à disposition de nos clients."



Je m'abonne

Journaliste pour Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr et E-marketing.fr. Je suis en veille sur le retail, la consommation, mais pas que...

...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Retail

Par La rédaction

La rédaction a réalisé pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine: les retailers new-yorkais engagent les touristes [...]