Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les bonnes idées retail repérées sur VivaTech 2019

Publié par Clément Fages le

Dans les allées de VivaTechnology, les acteurs du luxe et de la mode mettent en scène le futur du retail, entre automatisation et expériences ultra-personnalisées. Illustration avec les stands de LVMH, L'Oréal et Richemont, ainsi que Lacoste, H&M et Maisons du Monde.

Je m'abonne
  • Imprimer

Bulgari et Thélios, entre rêve automatisé et réalité augmentée

Sur le salon VivaTechnology 2019, les marques nous offrent un aperçu de ce que sera peut-être l'avenir du retail, entre pop-up stores automatisés et offres de plus en plus personnalisées grâce à l'IA ou la réalité augmentée. Le stand du groupe de luxe LVMH fait la synthèse de ces tendances, en présentant, entre autres, la "machine dream" de Bvlgari, un pop-up store offrant de nombreux services personnalisés sans aide humaine, et la borne de l'entreprise Fitting Box, qui permet d'essayer virtuellement les lunettes de sa filiale Thélios.

Après une présentation du concept store lancé à Rome par la marque en 2017 et présenté comme un magasin de curiosité dédié au storytelling ("from store to stories"), avec une décoration digitale et des collections renouvelées tous les 6 mois, la marque de luxe a dévoilé sa "dream machine", un pop-up store automatisé installé dans les aéroports, qui offre, sans employé, un panel de prestations personnalisées : vous pouvez naviguer dans les collections et personnaliser certains aspects des produits ou encore utiliser le body scan pour trouver exactement la taille de bagues qu'il vous faut. Le paiement et la récupération des bijoux sont aussi automatisés.


De l'autre côté du stand, on pouvait essayer virtuellement les lunettes de Thélios, la filiale de LVMH dédiée à l'optique, pour les marques Kenzo, Céline ou encore Loewe. Il suffit pour cela de se placer en face de la borne de Fittingbox, dont la solution est aussi accessible sur iPad - pour les équipes des boutiques physiques des opticiens - ou sur leur site e-commerce. Au total, la solution accompagne près de 4000 entreprises, autant séduites par l'expérience offerte aux clients en quête de nouvelles montures (le dispositif offre un rendu réaliste des volumes mais aussi de l'effet loupe associé à différents niveaux de correction), que par l'effet wahou que provoquent les bornes, notamment placées en vitrine : "En moyenne, nous relevons un temps d'engagement de 40 secondes devant la borne, qui attire souvent les jeunes et permet de prendre un selfie et de se l'envoyer via Internet. L'autre chiffre intéressant avec ces bornes en vitrine, c'est que 55% des utilisations se font en dehors des heures d'ouverture des boutiques !", explique Hugo Durand, Events Manager chez FittingBox.


L'Oréal, autant tourné sur le produit que sur le conseil personnalisé pour Lancôme

Chez L'Oréal, les innovations retail comportent une bonne dose de machine learning au profit d'une expérience totalement personnalisée, puisque l'entreprise se voit désormais autant comme un fournisseur de produits que de services de conseil en matière de cosmétique. En plus d'un stand de personnalisation dédié aux rouges à lèvres, et un autre à Shade Finder, dédié aux fonds de teint, on retrouve ainsi sur le stand du groupe français les différentes innovations permises par l'intégration de ModiFace, une start-up qui utilise l'intelligence artificielle et la réalité augmentée pour réaliser des diagnostics de la peau.

Si les internautes peuvent déjà essayer en AR différents types de maquillage sur le site de la marque Lancôme, l'expérience et le conseil personnalisé sont désormais accessibles en boutique : grâce à un outil de diagnostic, un employé scanne votre peau et va avoir accès à une sélection de produits recommandés pour le teint ou les problèmes cutanés du client. Une sélection en constante amélioration grâce au machine learning. Pour l'instant accessible dans six pays dont la France (aux Galeries Lafayette notamment) et les Etats-Unis, le concept devrait être déployé en 2019 dans le monde entier, avant d'être utilisé ces prochaines années par toutes les marques du groupe.


Pour aller plus loin :

L'Oréal et ModiFace s'allient à Facebook dans la réalité augmentée

Elise Ducret, revient sur sa prise de fonction de CMO de L'Oréal France

Richemont dévoile le futur des produits de luxe Baume et MontBlanc

Du côté du groupe suisse Richemont, on trouve moins d'écrans que sur les autres stands de cette édition de VivaTech, mais tout autant d'innovations. La nouvelle marque Baume de l'entreprise Baume et Mercier occupait à nouveau les devants, non pas pour son concept de présentation holographique développé avec HapticMedia, mais pour son utilisation de déchets plastiques dans la conception des bracelets de ses montres, en partenariat avec l'ONG Waste Free Oceans et la startup Seaqual. Soit une alliance innovante entre l'économie circulaire et la qualité du luxe, pour une marque qui mise sur la personnalisation de ses produits (couleurs et matériaux). Mais les clients de Richemont pouvaient aussi choisir le bracelet connecté TWIN Smart Strap, développé par MontBlanc et qui se fixe à n'importe quelle montre, en lui ajoutant des fonctionnalités diverses comme le paiement sans contact.


Parmi les autres innovations de la marque MontBlanc, on pouvait aussi découvrir Augmented Paper+, soit un stylo connecté et un carnet augmenté, lancés en 2016, qui bénéficient pour la première fois d'une version live (il suffit d'écrire au stylo sur le carnet pour voir le résultat s'afficher en temps réel sur l'écran, avant que le texte puisse être transformé en caractères numériques). Afin de s'adresser à une plus large audience, et notamment aux dessinateurs, la marque va bientôt dévoiler une version A4 de ce carnet. Par ailleurs, les grands voyageurs pouvaient également tester les valises personnalisées de la marque, dont la poignée est réalisée sur mesure pour s'adapter à la main du client, tandis qu'un tapis roulant permet de vérifier en conditions réelles l'adhérence de ses quatre roues Pirelli...

Pour aller plus loin : Richemont mise sur VivaTech pour promouvoir sa nouvelle marque Baume

Klépierre présente des expériences immersives avec Lacoste, H&M et Maisons du Monde

En passant chez le spécialiste des centres commerciaux Klépierre, on pouvait assister à trois démonstrations de marques qui allient à nouveau la technologie et une expérience personnalisée et immersive : chez H&M, on va plus loin qu'un simple essayage virtuel de chemise. En deux photos, vous pouvez créer votre avatar et lui faire essayer les produits que le magasin a en stock, afin de vérifier si leur coupe s'adapte bien à votre morphologie. Si la coupe ne convient pas, les zones qui risquent de poser un problème apparaissent en rouge à l'écran. Pour l'instant, seul un POC est réalisé par la marque en Suède.


Sur le même stand, on peut aussi observer un robot personnaliser des paires de chaussures Lacoste, tandis que Maisons du Monde offre un aperçu intéressant du futur du secteur de l'ameublement et de la décoration. Au-delà de donner en ligne des conseils déco et de permettre de visualiser ses meubles dans une copie virtuelle de votre habitation, l'enseigne dévoile un dispositif interactif et innovant : une porte cache un écran doté d'une caméra qui, en suivant les mouvements de votre tête, reproduit la perspective et vous donne l'impression de regarder véritablement la pièce virtuelle derrière la porte.

Pour aller plus loin : [Stratégie] Maisons du Monde, la palme de l'omnicanal

Le commerce automatisé à l'oeuvre chez Unibail Rodamco Westfield

Enfin, chez la foncière Unibail Rodamco Westfield, leader mondial de l'immobilier commercial, on retrouve un autre exemple d'"a-commerce", pour automated commerce, après la dream machine de Bvlgari. Pop-Square, un dispositif venu de Hong Kong, offre une expérience d'achat novatrice : il suffit de toucher un produit sur son présentoir pour activer les écrans du pop-up store, qui affichent alors les informations relatives aux produits. Vous pouvez alors naviguer entre les différents modèles, commander et payer sans contact, pour être ensuite livré où vous le souhaitez. Disponible pour l'instant seulement à Hong Kong, la boutique est destinée à des lieux aussi variés que les campus universitaires, les lobbys d'hôtels ou de bureaux, ou encore des événements comme des concerts. L'offre de produits proposés s'adapte à chaque fois à ces lieux et s'affine avec le temps grâce aux données comportementales récupérées par la machine.

Pour aller plus loin :

VivaTech 2019 : 10 solutions marketing innovantes à découvrir

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page