Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les 5 tendances technologiques dans le retail

Publié par Dalila Bouaziz le

Les investissements technologiques seront un must pour chaque commerçant qui n'a pas déjà accéléré ses investissements pendant la pandémie - de la chaîne d'approvisionnement à l'e-commerce et aux opérations, en passant par le merchandising, le marketing et l'engagement client selon Amazon Web Services.

Je m'abonne
  • Imprimer

Repenser la chaîne d'approvisionnement

Selon une étude Zetes, 81% des commerçants s'accordent sur le fait qu'obtenir une vue d'ensemble sur l'inventaire est une priorité, et pourtant, seuls 36% ont atteint cet objectif, réduisant l'efficacité et la productivité. Pour être vraiment efficace et prospère, un commerçant doit avoir une compréhension claire et précise de l'inventaire : quel produit est disponible et où se trouve-t-il dans la chaîne d'approvisionnement (entrepôt, points de vente, en transit, chez le fabricant) ? Cette information est-elle reflétée avec précision dans le système de gestion des stocks ?

Les fermetures et les réouvertures de 2020 ont exacerbé les systèmes et processus de chaîne d'approvisionnement déjà défectueux. Certains ont transformé les magasins en centre de micro-exécution pour les commandes d'e-commerce, laissant les rayons vides. De nombreux magasins avaient une visibilité limitée voire nulle sur les emplacements disponibles lors de la réouverture, et n'ont pas adapté leurs stocks. Des erreurs dans les inventaires ont conduit à la frustration des consommateurs après que les commandes ont été acceptées mais non exécutées et finalement annulées et remboursées. Lorsqu'un commerçant n'a pas de produit, a le mauvais produit ou, pire encore, ne sait pas s'il a un produit, il ne peut pas le vendre - et son acheteur ira le trouver ailleurs. L'absence de produits en stock peut entraîner jusqu'à 33% de ventes en moins.

L'expérience de livraison est un autre domaine qui s'est accéléré en 2020 et qui se poursuivra en 2021, y compris la livraison gratuite, la livraison le jour même et les politiques de retours faciles. Les consommateurs veulent de plus en plus une livraison si possible le jour même, facile et gratuite. Bien que la livraison le jour même soit loin d'être un nouveau concept, il faut s'attendre à ce que les commerçants trouvent des moyens de la faire fonctionner notamment grâce à la technologie de traitement des commandes.


Le social commerce

Facebook et Instagram ont accéléré le déploiement des boutiques sur les réseaux sociaux en 2020, alors que les achats se déplaçaient de manière plus significative en ligne. Les boutiques sont des vitrines personnalisées sur Instagram et Facebook, et permettent aux utilisateurs de médias sociaux d'acheter facilement les produits qu'ils voient dans les contenus sponsorisés. Les commerçants et les marques peuvent créer des rayons virtuels de produits, lancer des soldes et lier des publicités à leur site d'e-commerce.

Les marques détournent leurs dépenses marketing des media traditionnels tels que la télévision, la radio et les panneaux d'affichage pour aller à la rencontre de leurs acheteurs où ils passent beaucoup de temps. Facebook et Instagram créent un environnement en boucle fermée pour la marque, lui permettant de récupérer des informations sur les acheteurs, de mettre en place des campagnes publicitaires personnalisées et des placements produits ciblés dans les flux des utilisateurs finaux. Le défi des opérations commerciales auquel les commerçants sont confrontés est de savoir comment intégrer ces données à leurs données de magasin, d'e-commerce, et de plateformes tierces.


Les données et l'analytique

Les données et l'analytique sont plus importantes que jamais, non seulement dans la chaîne d'approvisionnement et dans la prévision de la demande, mais également dans l'utilisation des informations client pour prédire les comportements. Néanmoins, beaucoup de commerçants n'ont pas encore investi dans la modernisation de l'analyse du back-office, ou n'ont pas choisi d'en faire une priorité. Mais l'analytique fait désormais partie du tissu de l'organisation de vente au détail et toutes les équipes devront maîtriser ces compétences qui ne sont plus réservées à l'équipe informatique. Pour les gros acteurs, une équipe d'analyse de données centralisée pourrait être utile pour alimenter les méthodes traditionnelles de BI, d'Intelligence Artificielle / Machine Learning, d'automatisation et d'analyse avancée.

Par ailleurs, de nombreuses solutions d'Internet des Objets (IoT) dans les magasins ou les entrepôts reposent sur des solutions centralisées et sont basées sur des plateformes pour collecter, stocker et analyser les données des capteurs des appareils. Les solutions intégrées au cloud nécessitent une connectivité réseau fiable, à faible latence et à large bande passante, ce qui constitue un défi pour les entreprises disposant d'actifs situés dans des zones géographiques dépourvues d'une connectivité réseau solide et fiable. C'est un défi plus important lorsque d'importants volumes de données doivent également être partagés sur le réseau. Pour l'analytique en périphérie de réseau (Edge analytics), une plateforme centrale basée sur le cloud est essentielle pour exécuter une variété de modèles de ML, prédictifs et prescriptifs qui nécessitent un environnement de calcul plus puissant. Pour se moderniser - à travers la migration des charges de travail vers le cloud - l'analytique en périphérie de réseau est une réelle opportunité à court terme.


Des magasins pensés pour les "digital natives"

De nombreuses vitrines de magasins se sont vidées. En 2021, c'est l'occasion pour les commerçants axés sur le digital de profiter de loyers plus bas et de tester des magasins physiques auprès de leurs acheteurs traditionnellement "digital natives". Au début de la pandémie, les experts de l'immobilier ont prédit que plus de 1 000 magasins seraient ouverts par des marques digitales dans les 12 mois. En bref, en 2021, les marques "digital natives" ont une occasion unique de tester des magasins physiques avec de nombreuses options immobilières commerciales de premier choix et disponibles dans le monde entier.


Modernisation et sécurisation du coeur d'activité

À mesure que les entreprises de vente au détail migrent les charges de travail vers le cloud, la sécurité des données et des applications continuera d'être une priorité. L'expansion rapide des technologies émergentes qui fournissent notamment des services à la demande s'ajoute aux risques de sécurité menaçant les activités des commerçants qui peuvent avoir du mal à identifier le responsable d'un processus individuel menacé.

Alors que les attaques continuent de s'étendre à travers les systèmes, les appareils, les personnes, les partenaires et l'infrastructure, il est évident que l'adoption de la technologie comme moteur de croissance peut amplifier les opportunités de cyber-attaques complexes. Les leaders du commerce de détail et de la sécurité se concentrent de plus en plus sur une stratégie de sécurité interdépendante pour renforcer la résilience des entreprises et la confiance dans la marque - essentielles aujourd'hui. Les commerçants doivent mettre en place une protection complète contre les menaces, prenant en compte les clients, les employés, les sous-traitants, les partenaires, les applications et les systèmes. Il faut penser au-delà du pare-feu pour sécuriser les opérations et les données cloud, mobiles et IoT où qu'elles se trouvent. Et, il est important de garder à l'esprit que si les fournisseurs de cloud sécurisent le cloud, il appartient au commerçant de sécuriser les données et les applications.


Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page