En ce moment En ce moment

Infographie Quel impact pour Amazon France avec la fermeture de ses entrepôts ?

Publié par Dalila Bouaziz le

Après l'annonce du tribunal de Nanterre et la fermeture d'une partie des entrepôts français d'Amazon, le leader du e-commerce subit une chute majeure de sa part de marché pour la deuxième semaine consécutive, indique Foxintelligence.

  • Imprimer

En perdant de nouveau 2 points de parts de marché (après une chute de 10 points la semaine passée), Amazon atteint son point le plus bas jamais enregistré. La fermeture des entrepôts français entraîne notamment une très forte hausse des délais de livraison : la part des livraisons de plus de 10 jours passant 50% contre 30% la semaine précédente et moins de 10% pré-confinement. Seule consolation pour Amazon : Amazon Prime Now passe au travers de la crise en Ile-de-France avec toujours près de 40% de parts de marché.

En revanche, sa condamnation à ne vendre que des produits essentiels (alimentaires et d'hygiène) semble n'avoir eu aucun effet puisque son mix produit est resté très similaire, sur sa place de marché et ses ventes en propre.

Confinés, les consommateurs sont moins fidèles

Si en temps normal, moins de 20% des consommateurs font un achat chez nouveau marchand, ils ont été près de 50% à le faire pendant la période confinement. Face à cette bataille de la fidélité, tous les marchands sont loin d'être égaux : si Asos, Apple ou Playstation sont parvenus à rendre leurs consommateurs plus fidèles (+ 2 à 3 points de parts de portefeuille), les grands perdants sont Amazon (-4 points) notamment à cause de ses problèmes logistiques et de façon plus surprenante la Fnac et Darty (-8 points et -9 points). Leurs consommateurs habituellement plus captifs ont d'une part baisser leurs dépenses moyennes totales et d'autre part baisser encore plus leurs dépenses moyennes chez ces deux enseignes.

"Si cette mauvaise performance est compensée par le report des achats en magasin et le gain de nouveaux clients, elle pourrait être plus préjudiciable à moyen terme pour les enseignes dont les clients sont devenus plus volages", pointe Foxintelligence.

Méthodologie du baromètre hebdomadaire :

Nous avons étudié les ventes effectuées en ligne en France, au cours des semaines du 2 au 8 mars (semaine de référence) et des semaines suivantes. Les variations sont calculées en prenant comme indice 1.0 la semaine du 2 au 8 mars et en la comparant aux ventes réalisées la semaine passée. Sauf mention contraire, les indices sont basés sur le chiffre d'affaires des différents acteurs (sauf alimentaire, en nombre de commandes), sur la base de notre panel de 500 000 consommateurs digitaux en Europe. Les analyses comprennent la totalité des acteurs majeurs des différents secteurs et en particulier Amazon sur l'e-commerce alimentaire et non-alimentaire, ainsi que toutes les ventes réalisées sur des places de marché par des vendeurs tiers (ex. plus de 50% du chiffre d'affaires d'Amazon, Mano Mano etc.).


Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

Sur le même sujet

Retail

Par La rédaction

La rédaction a réalisé pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine: les foncières ne devraient pas rentrer dans [...]

Retail

Par Marie-Juliette Levin

Pauline Laigneau a fait de la réussite son modèle. Elle développe depuis 2011, Gemmyo, site rentable, et depuis deux ans elle tient conversation [...]

Retail

Par Marie-juliette Levin

À quoi ressemblera la consommation post-crise sanitaire mondiale? Ce qui est sûr, c'est que les consommateurs garderont en mémoire l'implication [...]