Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

L'e-commerce français reste dynamique au 2e trimestre

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
L'e-commerce français reste dynamique au 2e trimestre

À l'occasion de l'ouverture du salon Paris Retail Week, dédié au retail et à l'e-commerce, la Fevad publie ce mardi 20 septembre les chiffres clés du 2e trimestre 2022. Les ventes en ligne ont généré un chiffre d'affaires de 35,7 milliards d'euros, en hausse de 10 % en un an, porté notamment par la forte reprise dans l'e-tourisme.

Je m'abonne
  • Imprimer

En ouverture du salon Paris Retail Week (du 20 au 22 septembre - Porte de Versailles à Paris), la Fevad publie aujourd'hui son étude -avec le concours d'un panel de sites marchands leaders dans leur secteur et des principales sociétés prestataires de paiement- sur les ventes sur internet. L'e-commerce maintient une dynamique positive avec des disparités entre secteurs. "Nous observons pour ce deuxième trimestre beaucoup d'effets trompe-l'oeil, ce qui est normal, pointe Marc Lolivier, délégué général de la Fevad. Nous avions anticipé ce repli dans certaines catégories."

Les ventes de produits baissent de 17 % après le pic de ventes observé l'an dernier lors du 3e confinement.

Le secteur de l'e-commerce (produits et services) progresse néanmoins de 10 % en un an et atteint 35,7 milliards d'euros au 2e trimestre 2022. L'e-tourisme poursuit sa remontée avec une croissance de 68 % par rapport au deuxième trimestre 2021. Le panier moyen est en progression et s'élève à 67 euros (+ 7,2 % sur un an). Cette évolution est notamment constatée dans les secteurs du transport, du tourisme / loisirs et de l'eau, gaz, électricité, téléphone et TV.

Forte reprise des ventes Transport / Tourisme / Loisirs

Avec une progression de 10 % au second trimestre, le marché global de l'e-commerce, ventes de produits et services confondues, conserve une bonne santé bien qu'il soit affecté, comme tous les secteurs, par les conséquences de l'inflation et de la crise énergétique. L'e-commerce enregistre un chiffre d'affaires en hausse de 3,3 milliards d'euros en un an, porté notamment par la forte reprise des ventes de Transport / Tourisme / Loisirs.

Les ventes de produits décélèrent après le boom observé pendant les confinements successifs. Ce retour à la normale entraîne de facto un effet de base défavorable lié à une plus grande concurrence avec les commerces physiques. Le niveau des ventes de produits demeure toutefois plus élevé qu'avant la crise Covid (+ 33 % sur le secteur par rapport à 2019), signe que l'e-commerce profite d'une réelle dynamique, structurelle et observable sur le long terme.

Les ventes de Voyages et Tourisme poursuivent leur essor, portées par l'envie des Français de voyager dans un contexte de décrue épidémique. Leurs ventes ont progressé de près de 68 % au dernier trimestre après une croissance +135 % observée au 1er trimestre. Le nombre de transactions continue d'augmenter : 532 millions (+ 2,7 %), ce qui confirme l'attrait des utilisateurs pour le commerce en ligne. La vente en ligne confirme son caractère indispensable pour de nombreuses enseignes : 14 000 nouveaux sites marchands ont vu le jour ce trimestre, soit une augmentation de 7 %, avec au global 206 000 sites.

La Fevad collecte le chiffre d'affaires d'une centaine de sites leaders dans leur secteur. Le panel iCE 100 mesure ainsi la croissance d'un échantillon constant représentant près de 25 % du marché. Les faits marquants pour les sites leaders confirment ainsi les tendances du marché. La diminution des ventes de produits s'y observe également, avec une baisse de 14 %. Toutes les catégories sont concernées (Habillement, Meuble / Décoration, Produits Techniques, Beauté) après de fortes progressions sur les deux dernières années. Outre un effet de base important, l'inflation, la crise énergétique, l'urgence climatique, ainsi que les changements de modes de consommation, comme le recours aux produits de seconde main, contribuent aussi à ces évolutions. Au cours du trimestre, les enseignes magasins, qui l'an dernier à la même époque avaient vu leurs ventes en ligne dopées sous les effets du 3e confinement, enregistrent un recul de 32 %. Toutefois, leurs ventes se situent désormais 36 % au-dessus de celles avant la crise Covid, ce qui montre que celle-ci a véritablement accéléré la transformation numérique du commerce physique. Les ventes aux professionnels du panel iCE 100 maintiennent leur dynamique (+ 12,6 %). Les sites e-tourisme du panel confirment également les très bonnes performances de ce secteur. Alors que le 2e trimestre 2021 marquait déjà une croissance de + 197 %, elles enregistrent une nouvelle reprise (+ 70 %). Les ventes dépassent ainsi de 25 % le niveau du 2e trimestre 2019.

Les ventes sur mobile en croissance

Les ventes réalisées pour le compte de tiers (sur les places de marché) sont en recul de 11 % sur un an, avec là encore un effet de base mais leur niveau reste supérieur (+ 29 %) au même trimestre de 2019. Malgré le recul des ventes de produits, les ventes sur mobile de l'iCM, qui cumulent ventes de produits et ventes de voyages, ont progressé de 8 % en un an et de + 41 % par rapport au même trimestre de 2019 grâce à la reprise des ventes de Voyages / Loisirs.

Le cap des 140 milliards de chiffres d'affaires devrait être franchi en 2022.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande

Retour haut de page