Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

King Jouet reprend les magasins Maxi Toys en Suisse

Publié par Dalila Bouaziz le | Mis à jour le
King Jouet reprend les magasins Maxi Toys en Suisse

Les six magasins de l'enseigne belge Maxi Toys passeront sous enseigne King Jouet d'ici début mai.

Je m'abonne
  • Imprimer

En août dernier, l'actionnaire historique de King Jouet se portait acquéreur de l'enseigne belge en difficulté en reprenant 2/3 des actifs français et belges de Maxi Toys. L'opération, qui a permis de sauver plus de 800 emplois, incluait la reprise de 95 des 129 magasins Maxi Toys en France et de 22 points de vente en Belgique, ainsi que la continuation de l'activité de la centrale belge et de son entrepôt de Houdeng-Goegnies (à proximité de Bruxelles).

Maxi Toys a présenté de septembre à décembre dernier des performances conformes aux objectifs fixés par ses nouveaux propriétaires, et le Groupe King Jouet clôturant l'année pour sa part sur une progression de 8% de son chiffre d'affaires et un gain de 0,2 point de part de marché en France.

Accélération sur le marché suisse

Mercredi 24 février, ce sont les 6 magasins de Suisse Romande de Maxi Toys qui ont été repris par la filiale suisse du Groupe Kong Jouet, l'enseigne à tête de lion y exploitant elle-même 9 points de vente. Contrairement à l'approche privilégiée en France et en Belgique, compte tenu de la taille réduite des deux réseaux helvétiques, et après une période de travaux et d'adaptation de leurs outils opérationnels qui débutera en mars, les magasins Maxi Toys suisses passeront sous enseigne King Jouet. Les 33 salariés helvètes sont repris qui, après cette intégration, comptera donc 15 magasins en Suisse et représentera 9% des ventes de jeux et jouets en Suisse.

"Cette opération va conforter notre stratégie d'implantation en Suisse et permettre d'y accélérer notre développement", explique Pascale Thery. Les deux enseignes continueront en revanche de co-exister en France et en Belgique, où cela fait sens. Leurs offres produits, leurs positionnements et la typologie de leurs clients ne sont pas les mêmes ; elles y ont toutes deux leur place."


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande