Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

[Étude] Les Français restent attachés aux magasins physiques

Publié par Mikerlange Dalcé le - mis à jour à
[Étude] Les Français restent attachés aux magasins physiques

SES-imagotag et l'institut OpinionWay publient une étude sur les rapports qu'entretiennent les Français avec leurs magasins physiques. Elle vise à comprendre si les hypermarchés ont été mis à mal par la crise sanitaire et le web.

Je m'abonne
  • Imprimer

Cette étude, menée par SES-imagotag et l'institut OpinionWay, indique que les clients restent très fortement attachés à leurs magasins physiques. Malgré la progression de la part du web dans l'achat des courses alimentaires depuis la crise sanitaire. Les consommateurs pensent notamment que le magasin physique peut répondre durablement aux enjeux d'un futur où il faudra mieux produire, mieux consommer, réduire les gaspillages, les emballages, préserver les emplois, et bien entendu respecter l'environnement, sa biodiversité sur une planète dont les ressources sont limitées. D'ailleurs, s'ils ne devaient en garder qu'un, ces derniers sont 68% à plébisciter leur hyper/supermarché. Selon les sondés, le point de vente demeure un élément constant et central pour les achats.


Quel attachement pour les magasins physiques ?

62% des consommateurs se déclarent attachés à leurs hypermarchés, 59% à leurs supermarchés et 65% font régulièrement leurs courses uniquement en magasin physique. 26% alternent entre le format physique et numérique. Chez les plus jeunes (moins de 25 ans), la part du web et de l'omnicanal atteint les 50%. Moins d'un Français sur trois (31%) cite la commande web avec retrait en drive ou en magasin et 24 % internet avec livraison à domicile.

Quelle fréquence dans les courses alimentaires ?

Les supermarchés sont les plus fréquentés avec 42% des personnes interrogées qui affirment s'y rendre au moins une fois par semaine (un Français sur dix reconnaît même y aller plusieurs fois dans la semaine). Suivent les hypermarchés avec 39%, puis les magasins de proximité avec 23%. Seuls 11% commandent chaque semaine sur le web avec retrait en drive ou en magasin (et 9% avec livraison à domicile). En se penchant sur l'âge des consommateurs, on s'aperçoit que les résultats restent plutôt homogènes quel que soit l'âge du répondant lorsqu'il s'agit de se rendre en magasins physiques.

La satisfaction client et l'alimentation durable au coeur des critères de choix des enseignes

Les sondés sont néanmoins loin d'être satisfaits par la dimension conseil de leurs magasins alimentaires. Ce critère est le moins bien noté (entre 5,5 et 6) dans chaque catégorie hormis les hypermarchés. Ce sont aussi les horaires d'ouvertures avantageux qui sont à chaque fois cités et appréciés en premier et aussi le côté pratique. Les Français sont soucieux de la planète mais aussi et surtout de leur environnement direct. Ainsi, 36% prennent en compte la vente de produits locaux (ce chiffre atteint une personne sur deux de plus de 65 ans), 30% la réduction du gaspillage alimentaire, 26% le référencement des petits producteurs et 24% la création d'emplois locaux. En ce qui concerne les types d'information produit qu'ils souhaitaient pouvoir consulter rapidement lorsqu'ils font les courses en magasin, que ce soit via un dispositif digital ou sur leur téléphone. 48 % des Français évoquent des informations liées aux critères environnementaux et sociaux tandis que 41% souhaitent en savoir plus sur la composition du produit. Dans le classement, la date limite de consommation arrive en premier (43%), suivi de la provenance du produit(38%) et du Nutriscore (26%).

Les Français garderont leurs habitudes d'achats alimentaires

Globalement, les Français pensent garder leurs habitudes, selon eux les magasins physiques ont encore de beaux jours devant eux. Ainsi 8 acheteurs sur 10 (79%) continueront à se rendre dans les supermarchés, 76% dans leurs magasins de proximité et 72% dans les hypers. Les points de vente physiques devraient d'ailleurs continuer à gagner des clients, puisque 10% des interrogés pensent se rendre plus souvent dans leurs magasins de proximité.

65% des consommateurs garderont leurs habitudes, un Français sur cinq pense moins commander sur Internet avec livraison drive ou magasin. Le chiffre atteint 22% sur la livraison à domicile. À noter, les jeunes de 18-24 ans pensent avoir davantage recours dans le futur à l'ensemble des enseignes alimentaires, en physique comme sur le web. Les résultats de l'étude montrent donc que malgré la digitalisation croissante de la société, les Français restent attachés à leur supermarché.



Méthodologie :

L'étude a été réalisée les 8 et 9 septembre 2021, auprès d'un échantillon de 1011 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Cet échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). L'échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d'âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d'agglomération et de région de résidence. Les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d'incertitude : 1,5 à 3 points au plus pour un échantillon de 1 000 répondants.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande