Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

10 initiatives qui font de la location un business model récurrent

Publié par Christelle Magaud le

24 % des Français se déclarent prêts à louer plutôt qu'acheter un équipement selon l'Echangeur. Dans un contexte de tension économique, la location gagne du terrain et touche de nouveaux secteurs, du textile au jouet en passant par le sport. Illustrations.

Je m'abonne
  • Imprimer

Jouets : Lib&Lou propose la location de jouets pour limiter l'achat du neuf

La location permet des économies mais c'est aussi un geste militant. En effet, ce comportement "d'achat" fait écho à la volonté d'une plus grande sobriété, la location permettant d'optimiser l'utilisation d'un produit. C'est une des raisons pour lesquelles Morgane Longo a créé Lib&Lou, un système de location en ligne de jeux pour enfants.

Réduire les déchets en allongeant la durée d'utilisation des jouets est également l'une des ambitions de Playmobil qui vient de se rapprocher de Lib&Lou pour développer sa stratégie d'économie circulaire. Ce système permet de mettre à disposition du plus grand nombre des jeux Playmobil nettoyés et remis en état, comme neufs, favorisant ainsi le réemploi des jeux.


Automobile : Chez BMW, les options sont en location

Grâce à leur connectivité, les automobiles peuvent désormais profiter de mises à jour à distance et d'ajouter... des options sur demande. Exemple très concret chez BMW : les sièges chauffants disponibles contre 20 € par mois. L'idée étant de payer un équipement quand il est utile, les mois hivernaux dans le cas présent.

Mercedes n'est pas en reste : aux Etats-Unis, la marque à l'étoile innove avec le service « Acceleration Increase ». La marque allemande propose à ses clients américains de souscrire à une option permettant de débrider la puissance de ses modèles électriques ponctuellement, en payant 100 dollars par mois. Les performances des véhicules sont donc améliorées : en pratique, la puissance de l'EQE 350 4Matic passe ainsi de 215 kW (288 chevaux) à 260 kW (348 chevaux) et le 0 à 100 km/h de 6 à 5,1 secondes.

Tesla avait été aussi une des premières marques à tenter le pari des options payantes de location. La marque californienne permet par exemple d'activer les sièges chauffants après achat d'une Model 3.




Électroménager : Kazoo propose de s'abonner pour tester les produits d'électroménager

Machines à café en grains, robots pâtissiers, défroisseurs vapeur, extracteur de jus... Beaucoup de ces appareils ne seraient plus utilisés au bout de quelques mois. Selon une étude menée par l'ADEME, 85 % des appareils manufacturés seraient ainsi jetés dans les 6 premiers mois de leur vie. Quel gâchis !

C'est pour éviter cela que Camille Faure et Emilie Masclet ont lancé, en juin 2021, la start-up Kazoo. Les deux entrepreneuses ont imaginé un abonnement garanti zéro charge mentale qui permette de tester sans engagement un appareil avec la possibilité de l'acheter - ou pas ! Et de le renvoyer quand on veut, afin qu'il soit reconditionné pour être réutilisé par une autre personne.



De fait, grâce au système 100 % circulaire de Kazoo, l'utilisateur peut renvoyer gratuitement l'appareil dès le 2e mois avec la garantie que celui-ci sera reconditionné dans un atelier certifié pour une prochaine location !

Les valeurs de Kazoo reposent sur trois piliers : la consommation positive avec un usage plaisir et raisonné pour le petit électroménager de seconde main ; la qualité & durabilité grâce aux appareils éco-conçus et facilement réparables ; et l'environnement et la société de par le système vertueux inspiré du modèle d'économie circulaire.



Bijoux : J'aime j'aime lance les box de bijoux

Parfois on veut du bling-bling, parfois non... C'est en fonction des humeurs du jour que la consommatrice choisit tel ou tel accessoire pour "pimper" une tenue. Inutile d'investir dans des parures de bijoux à chaque fois ! J'aime j'aime a la solution : la location de bijoux.

L'utilisatrice sélectionne des bijoux sur le site qu'elle intègre dans sa wishlist. Les stylistes du site choisissent 3 pièces en fonction du profil de la consommatrice et les lui envoient sous quelques jours. La personne peut les porter aussi souvent qu'elle le souhaite. Et si elle a un coup de coeur et souhaite acheter l'un d'entre eux, elle le peut, en bénéficiant de 20 % de réduction.

Les bijoux sont livrés dans un bel écrin. Le tout fourni avec une enveloppe réutilisable, pour un retour sans frais afin de recevoir de nouveaux bijoux en échange. Ces nouveaux services répondent à un besoin de la consommatrice de pouvoir changer d'accessoires autant qu'elle le souhaite sans se ruiner. De plus, ce service répond à un nouveau besoin de slow-consommation.


Sport : Decathlon muscle son offre de location

Decathlon est l'enseigne préféré des familles. Pour cause : elle essaie en permanence de trouver des solutions accessibles pour équiper à bas prix tous les membres de la famille, y compris les enfants, qui grandissent en permanence ! Un vrai casse-tête pour les parents.

Le premier produit concerné est le vélo : il faut changer régulièrement celui des enfants en pleine croissance. Decathlon a alors eu l'idée de proposer un abonnement qui permette de changer de vélo quand cela est nécessaire.


D'autres tests de location sont en cours. Le modèle économique de la location n'est pas facile à trouver. Et pour cause : il varie d'un produit à l'autre. Il faut affiner, au cas par cas, la durée de location du produit avant qu'il ne soit trop abîmé, son taux de vol, sa valeur de revente, la logistique associée... Ce qui explique cette politique des petits pas.

Il est intéressant de voir aussi que Decathlon pousse la logique "durable" jusqu'au bout, en se dotant d'un nouvel indicateur : le "chiffre d'affaires durable". Celui-ci repose notamment sur les ventes issues de la location de matériel. Un indicateur à suivre !


Mode : Kiabi loue à petits prix

Près de 2 milliards d'euros ! C'est ce que pèsera d'ici l'an prochain le marché mondial de la location de vêtements, selon une étude du cabinet Data Bridge Market Research. La transition verte est passée par là et l'industrie du textile a bien conscience des enjeux écologiques. D'où le développement des offres de location, à l'image de ce que propose Kiabi.

Quatre formules s'offrent aux clients : cinq articles pour 19 €/mois, 10 articles pour 29 €/mois, 15 pour 39 €/mois ou 20 pour 49 €/mois. Pour profiter de ce test, il suffit de posséder la carte de fidélité du magasin, de souscrire une offre puis de scanner les articles grâce à son smartphone directement en boutique et de valider ses choix au stand situé à l'entrée. 98 % de l'offre, hors marques, licences, et corner seconde main, est ouverte à la location

À ce jour, le test est lancé dans trois magasins dont celui de Noyelles-Godault - auquel viennent s'ajouter Le Pontet, près d'Avignon, et Bègles, en Gironde. Les résultats de l'expérimentation permettront à la marque de poursuivre en ce sens et de développer son offre dans d'autres magasins... ou de tout arrêter.

Kiabi apparaît sur la scène française comme le pionnier de la location de vêtements. Déjà en 2021, l'enseigne proposait une formule d'abonnement destinée aux vêtements pour femmes enceintes.


Bricolage : Leroy Merlin loue des kits d'outils

Cela faisait un moment déjà que l'enseigne de bricolage, partenaire de Loxam proposait de la location de produits. Quand l'usage d'un produit est temporaire, l'achat n'est pas la meilleure option et l'enseigne de bricolage l'a très vite compris.

Mais récemment, Leroy Merlin a fait évoluer son offre de location. L'enseigne s'est associée à Lizee, spécialiste du "re-commerce" pour proposer une nouvelle offre : des kits de location clés en main. Ils permettront ainsi d'obtenir les outils et les éléments à installer chez soi sans se prendre la tête, rapidement et à moindre coût.

7 kits thématiques, construits autour des besoins potentiels du client (fixer des objets à un mur, poncer des objets en bois...) sont ainsi prêts à l'emploi. Ils mêlent des offres de location à la journée et de la vente d'articles de bricolage.


Puériculture : Greenweez teste la location de matériels pour jeunes parents

Retour de l'inflation, tension sur le pouvoir d'achat, urgence climatique... le contexte est porteur à la location. Ce n'est pas Greenweez, le spécialiste de la vente en ligne de produits bio et écoresponsables, qui dira le contraire.

Fin juin, Greenweez a décidé de proposer, en location, des produits utilitaires de tous les jours (biberons, écharpe de portage, tire-lait, thermomètre...) et de divertissement (conteuses, jouets, tableau éducatif...). Le fonctionnement de l'interface est simple : le consommateur reçoit son produit à domicile et paie un abonnement mensuel tant qu'il utilise l'objet. Lorsque son usage devient obsolète ou qu'il est délaissé par son enfant, il le retourne à l'envoyeur qui le le désinfecte et le remet en circulation.

Voilà une diversification qui fait sens. Cette nouvelle offre s'inscrit en effet parfaitement dans le profil d'entreprise à mission de l'entreprise. Greenweez veut ainsi continuer à démocratiser l'accès à une consommation responsable.


Meubles : Airnest a un plan, celui de la location de mobilier nouvelle génération

Lutter contre le "fast furniture" : c'est le concept d'Airnest avec son service de location de meubles lancé durant l'été 2022. Partant du constat que les nouvelles générations arrivant sur le marché du travail, sont plus mobiles qu'avant, les deux fondateurs, Alban Lemaire, Benjamin Roche ont mis sur pied une offre d'aménagement qui soit durable et flexible.

L'entreprise, basée en Ile-de-France, propose aux particuliers des locations de meubles allant de 3 à 24 mois avec la possibilité d'acquérir le produit. En ce qui concernant les bailleurs et propriétaires, l'offre d'abonnement peut durer jusqu'à 4 ans.

Si le faible coût d'entrée permet d'accéder à des plus beaux meubles (qui généralement durent plus longtemps), la location apporte aussi de la flexibilité, de la tranquillité, et des économies. Pour les locataires, c'est aussi la liberté de choisir un bien non-meublé et d'avoir un intérieur qui leur ressemble.

Dernier avantage de l'offre Airnest : si jamais l'utilisateur veut conserver ses meubles , ses loyers sont déduits du prix de vente. Ce qui fait qu'il ne paiera jamais plus qu'un achat "traditionnel".


TV : Louer sa télévision au lieu de l'acheter, c'est possible avec Conforama

Désormais, les clients de Conforama peuvent bénéficier d'une offre de location longue durée de téléviseurs haut de gamme.


Concrètement, ils peuvent faire leur choix parmi 21 références de Smart TV haut de gamme et les louer pendant une durée de 48 mois, après un 1er versement du 8 % du prix total TTC. Pour cette offre, l'enseigne s'est associée à BNP Paribas Personal Finance, la holding de Cetelem.

Ce dispositif de location permet non seulement l'accès aux produits haut de gamme pour le plus grand nombre mais assure praticité et flexibilité pour le client, ainsi que la garantie de consommer plus responsable. Conforama accompagne la souscription et livre la télévision chez le client, tandis que Cetelem se charge du service durant la durée du contrat, le SAV notamment, mais également le recyclage du produit en seconde main.

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page