Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Rse

10 modèles inspirants de conscious retail

Publié par Christelle Magaud le

Les marques et enseignes ont un rôle à jouer dans la société. Les Français en sont convaincus et plébiscitent le conscious retail, le commerce qui a du sens. Par conséquent, les marques et les enseignes faisant preuve d'une démarche éthique et sociale attireront davantage de clients à l'avenir.

Je m'abonne
  • Imprimer

Salamander France se recycle pour devenir REborn

Changement de nom et de philosophie pour l'enseigne allemande Salamander. Celle-ci disparaît en France au profit de REborn, un concept-store éco-responsable dédié à l'univers de la chaussure. Le projet est porté par Gregory Cottier, directeur général et Florian Wernert directeur de l'offre, qui ont racheté la branche française alors qu'elle était sous la menace d'une fermeture définitive.

Reborn fait ainsi (RE) découvrir des marques à forte notoriété dont une part toujours plus grande des collections est engagée vers la réduction de leur impact. REborn en sélectionne les produits les plus exigeants. À noter que REborn s'exprime au-delà des produits par la mise en place d'une carte de services, avec un atelier de réparation, un coffee-shop et différents espaces temporaires d'expression pour des artisans, des associations)...

Précisons que l'Alliance du Commerce vient de créer des outils de formation pour approfondir les connaissances des équipes magasin sur le cycle de vie du textile. Un prérequis pour qu'ils deviennent des ambassadeurs d'une mode plus durable.


Des baskets consignées chez Eram

Le secteur de la mode est obligé de se renouveler pour sortir de la fast fashion. Illustration avec Eram, qui lance la basket consignée. Objectif : lutter contre le gaspillage des matières premières. En pratique, l'enseigne vend "1927", une ligne de baskets plus durables. Le prix d'achat de 120 euros inclut une consigne de 20 euros, qui sera redonnée à celui qui ramène ses baskets en assez bon état, avant un an. À ce moment-là, la basket sera remise en état et "ré-hygiénisée" pour être revendue à - 50 %.

D'autres marques se sont aussi essayées à la consigne, comme 1083 (jeans) ou Atelier Unes (collants).


Decathlon affiche la note environnementale de ses produits

Aider chaque consommateur·rice à faire ses propres choix en toute conscience : c'est l'objectif de l'affichage environnemental mis en place par Decathlon. Concrètement, l'enseigne de sport a développé un système qui permet de comparer l'impact environnemental de différents produits de la même famille. Cela se traduit par une note allant de A à E, calculée en prenant en compte l'ensemble du cycle de vie du produit : choix des matières premières, fabrication, transport, fin de vie... .

Par ailleurs, Decathlon rend disponible l'empreinte carbone des produits textile de ses propres marques, calculée sur l'ensemble de leur cycle, depuis l'extraction des matières premières jusqu'à la fin de vie. Et ce, afin de compléter la note environnementale. Le dispositif est ainsi complet.

Il faut savoir que Decathlon a devancé la loi : à partir du 1er janvier 2023, l'affichage environnemental entrera progressivement en vigueur pour les produits textiles d'habillement.





Casino crée le baromètre de la saisonnalité

La tomate est un fruit d'été... La carotte est un légume d'automne... Comment le savoir ? Comment savoir quoi consommer et à quel moment ? Chez Casino, c'est facile ! L'enseigne met à disposition dans ses magasins un baromètre de la saisonnalité. L'idée étant de permettre à ses clients de consommer des fruits et légumes au rythme des saisons.

Ce baromètre se présente comme une demi-sphère de couleurs allant du vert au rouge, qui est apposé en magasin sous la forme d'un affichage, indiquant si le fruit ou légume proposé en rayon respecte ou non sa saisonnalité. Chaque couleur indique si le fruit ou légume est de début ou fin de saison, de pleine saison, ou hors saison.

Cette initiative fait partie du programme « Le vrai goût des saisons » lancé en début d'année par l'enseigne stéphanoise.



FC Hogar & Deco crée des meubles qui se séparent en cas de divorce

Insolite mais pratique ! Voilà comment on pourrait résumer cette innovation de la marque argentine FC Hogar & Deco. Elle a conçu des meubles qui se séparent en deux pour faciliter leur partage lors du divorce. Par exemple, un canapé se transformant en deux fauteuils individuels en ajoutant des accoudoirs, une table basse se déboîtant en deux parties, un tapis s'imbriquant comme un puzzle... Il fallait y penser ! Mais c'est vrai qu'en cas de séparation, cette innovation permet aux deux parties de récupérer chacune un meuble. Cela évite le gaspillage... et les disputes !

Histoire de créer le buzz, la marque a aussi eu l'idée de nommer ses meubles en s'inspirant de couples de stars divorcées. Illustration avec le canapé BradIston pour Brad Pitt et Jennifer Aniston ! Ou encore la table à manger « Kanydashian » pour Kanye West et Kim Kardashian !




Zalando, Décathlon, et Eram font un grand pas dans le recyclage des semelles

Jusque-là, la chaussure était le parent pauvre du recyclage en Europe, parce que les barrières techniques étaient très complexes à franchir. Or, l'enjeu de ce recyclage est de taille : on estime à environ 224 millions de paires par an le nombre de chaussures achetées. Trois marques, Zalando, Décathlon et le groupe Eram, ont relevé le défi avec le spécialiste du recyclage des articles de luxe Revalorem ainsi que la région Nouvelle-Aquitaine.

Cela a abouti au programme Reshoes. Dès le début 2023, Reshoes inaugurera la première ligne 100 % automatisée de la détection des matières à l'arrachage des semelles, puis au tri et à la préparation des matériaux qui vont composer des gisements prêts à être recyclés. Plus de 1 000 chaussures et semelles seront traitées chaque jour sur le site pilote industriel. Celui-ci sera implanté à Bidart (Pyrénées-Atlantiques), sur la plateforme Cetia spécialisée dans le tri et le démantèlement automatisés des articles textiles et chaussures.

À l'heure de l'emballement des prix des matières premières, on mesure aussi à quel point cette initiative a aussi un enjeu économique. C'est clairement une opportunité pour l'industrie de la chaussure. Rappelons que 44 % des consommateurs se disent engagés et choisissent des produits et des marques en adéquation avec leurs valeurs, selon le rapport Think Forward de PayPal. ??

Shampoing : L'Oréal utilise la tech pour réduire la consommation d'eau

La marque innove avec L'Oréal Water Saver : il s'agit de proposer une expérience de lavage des cheveux dans les salons de coiffure qui permet de réduire de plus de 60 % la consommation d'eau par rapport aux méthodes standards.

Concrètement, Water Saver combine une technologie de micronisation de l'eau associée à l'utilisation de cartouches de soins et de produits capillaires signés Kérastase et L'Oréal Professionnel.

Cette méthode qui économise de l'eau tout en améliorant le luxe et l'efficacité grâce à une technologie de pointe, arrive à point nommé, après un été parasité par un stress hydrique sans précédent. Forcément, les économies d'eau sont toutes bonnes à faire !






Gauthier fabrique des meubles "on-demand"

Batch One by Gauthier : ce n'est pas une nouvelle collection de meubles ! Non, c'est le nom de la nouvelle ligne de fabrication à la commande installée par le fabricant de meubles vendéen Gauthier. Celle-ci lui permet de développer une offre personnalisable, d'assurer la fabrication et la livraison en quelques jours seulement et de réduire des coûts de production pour maintenir une fabrication Made in France à des prix compétitifs. L'enseigne a investi 12 millions d'euros dans ce programme.

Grâce à ce nouvel outil de production, l'enseigne s'ouvre aussi les marchés de l'agencement et de la prescription. Une opération stratégique qui s'inscrit dans une volonté de reconquête industrielle et de relocalisation des activités.

Gautier peut développer un nouveau métier, celui d'agenceur d'intérieur. En effet, les clients peuvent désormais concevoir un projet 3D, en magasin, avec un conseiller : outre les solutions d'aménagement modulables déjà proposées par l'enseigne, le fabricant peut maintenant fabriquer à la commande des éléments sur-mesure.





Fashion Cube relocalise sa production de jeans

La structure FashionCube, qui rassemble six marques mode de la galaxie Mulliez (Jules, BZB, Orsay, Pimkie, Grain de malice et Pimkie), a inauguré il y a quelques mois son Fashion Cube denim center. Située à Neuville-en-Ferrain (Hauts-de-France), cette nouvelle unité textile a délocalisé la production de jeans. Une fois que l'usine aura atteint son rythme de croisière, environ 410 000 jeans en sortiront chaque année (soit environ 2 000 par jour).
Cette usine est construite aux dernières normes environnementales : le délavage des jeans s'y fait à l'ozone ou au laser, divisant ainsi la consommation d'eau par 40.

Avec ce projet de fabrication écologique de jeans 100 % Made in Nord (comme le "jean 59", en hommage au département du Nord), l'entreprise défend des valeurs fortes comme le respect de l'environnement, mais aussi l'innovation, l'inclusion sociale, la proximité, l'efficacité économique, la responsabilité... On est en plein dans le conscious retail et cela correspond bien aux tendances du moment : les consommateurs veulent à 90% s'habiller de façon plus responsable.





Boulanger invente le programme "auto-réparation"

On n'est jamais si bien servi que par soi-même : cela pourrait être le slogan du nouveau programme mis au point par Boulanger, propriété de la famille Mulliez.

Concrètement, l'enseigne spécialisée dans le multimédia et l'électroménager a mis en place un site dédié à l'achat de pièces détachées (en partenariat avec le site SOS-Accessoire), ainsi que des tutoriels vidéos pour la réparation des pannes les plus courantes (Changer la résistance d'un lave-linge, changer le joint de porte de frigo, démonter une porte de four Beko...). Egalement, des spécialistes sont disponibles en visio pour accompagner les clients ayant besoin de soutien dans leur réparation.

En agissant de la sorte, Boulanger devance le gouvernement. En effet, l'Etat souhaite encourager les Français à faire réparer leurs appareils électroménagers de manière plus systématique, pour lutter contre le gaspillage. Pour ce faire, une prime leur sera bientôt consentie pour les aider à payer leurs factures de réparation, via le fonds de réparation qui devrait être créé d'ici la fin de l'année.






NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page