Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

DossierCrise sanitaire: quelle incidence sur les acteurs du paiement?

Publié par Stéphanie Marius le

2 - Stripe adapte son offre aux défis des marchands

Guillaume Princen, dg Europe Continentale de Stripe, revient sur les défis posés à l'entreprise et sur ses opportunités de croissance post-crise.

  • Imprimer

Un exemple de bascule de vos services vers le commerce local?

Un peu partout, des initiatives ont vu le jour pour aider les petits commerces à vendre en ligne, la plupart s'appuyant sur Stripe pour la brique de paiement. L'un de nos clients, Wishibam, fournisseur de solutions de marketplaces à destination de grandes galeries commerciales, a ainsi opéré une transformation en moins de deux semaines à destination des commerces de proximité. Wishibam s'est notamment appuyé sur notre solution Stripe Connect. Les marchands qui se sont portés sur Wishibam réalisent désormais entre 10 et 30% de leur chiffre d'affaires en ligne. C'était inespéré.

Quels enseignements tirez-vous de cette crise?

La crise a validé plusieurs de nos hypothèses. Premièrement, n'importe quelle entreprise a vocation à basculer son activité en ligne dans un avenir proche. Il est donc critique pour nous de proposer un produit rapidement implémentable. Par ailleurs, Stripe a depuis longtemps fait le pari que la croissance du secteur passerait par des modèles économiques complexes (places de marché, abonnement...) avec Stripe Connect et Stripe Billing, nos solutions sur étagère pour les plateformes ou les entreprises qui nécessitent des paiements récurrents.

Quels sont vos objectifs d'ici à la fin de l'année?

Concrètement, nous concentrons nos efforts sur le lancement rapide de nouveaux produits en France. Nous accélérons aussi notre internationalisation. Nous permettons aux entreprises d'unifier leur infrastructure de paiement dans plus de 39 pays aujourd'hui. Stripe a levé il y a quelques semaines 600 millions de dollars.

no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet