En ce moment En ce moment

Dossier[Top 100] Les 100 sites marchands les plus puissants en 2018

Publié par le

4 - Vente-privée : "La volonté du groupe est de rester indépendant et d'autofinancer sa R&D."

Le pure player poursuit sa route en développant de nouvelles activités et en apportant un soin particulier à l'expérience de ses membres. Catherine Spindler, directrice marketing du groupe,

  • Imprimer
  • Quelle est votre vision du secteur digital ?

Le secteur du digital est en plein boom : sa part augmente dans la consommation des ménages, créant une dynamique d'innovation à travers notamment les nombreux projets portés par l'écosystème start-up. La dimension digitale est présente aussi dans toutes les organisations, car elle modifie la façon de travailler, y compris en rendant le management plus agile. C'est un contexte particulièrement stimulant.

Vente-privee est un pure player qui continue d'enregistrer de beaux taux de croissance. Elle a réalisé 3,3 Mds d'euros de CA en 2017. Durant ces dernières années, le groupe a mené une stratégie de croissance externe à la faveur d'opérations d'acquisition, mais il est également porté par la vivacité de sa croissance organique.

  • Quelle est votre actualité ?

Nous consolidons notre développement à l'échelle européenne. La R & D positionne la technologie et l'innovation au coeur de notre stratégie et de notre croissance. Vente-privee est l'un des premiers partenaires de Station F. Nous accompagnons la croissance des meilleures start-up européennes pour continuer à réinventer les codes de notre secteur d'activité. Plus précisément, l'objectif de l'accélérateur vente-privee est d'enrichir l'expérience on line des acheteurs dans le secteur de la mode, et de développer des innovations techniques ou des services visant à la digitalisation et à la transformation réelle de l'expérience shopping en magasin.

Nous avons ainsi accéléré 13 start-up. Par exemple, vente-privee qui obtient de très bons résultats en matière de qualité, de pricing et de présentation de l'offre, avait encore des progrès à réaliser sur l'information transmise lors du suivi de la livraison.

Nous avons accéléré la start-up Ship-Up, puis mis en place sa solution de notification proactive de suivi de colis. Vente-privee s'est également associé à deux écoles de référence dans le secteur high-tech, l'école 42 et Epitech, en lançant deux laboratoires dédiés à l'innovation. Les étudiants travaillent notamment sur des programmes internationaux. Enfin, le groupe poursuit le développement de son activité sur de nombreux secteurs.

D'un site généraliste, dont le coeur de métier historique est la mode, vente-privee est devenu un multispécialiste. Par exemple, l'activité voyage lancée en 2010 représente un fort relai de croissance. En 2015, vente-privee est devenu actionnaire de MisterFly, une prise de participation qui nous a permis de compléter notre offre avec des vols secs aux meilleurs tarifs. Dans le secteur du vin, avec 60 millions d'euros de chiffre d'affaires réalisé en 2017, vente-privee s'impose comme le premier vendeur de vin en ligne en France.

  • Vente-privee a conservé son modèle de pure player indépendant. avez-vous aujour­d'hui des velléités de rester indépendant ou de rejoindre un partenaire ?

La volonté du groupe est de rester indépendant et d'autofinancer sa R & D.

Le multicanal a beaucoup de sens dans de nombreuses activités, mais pas dans notre rôle de partenaire des marques. Nous n'avons aucunement l'intention d'aller sur le terrain des retailers. En revanche, nous avons des projets de développement sur de nouveaux secteurs, des projets en matière de personnalisation et de proposition d'expériences différenciées.

Véronique Meot

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

Sur le même sujet