Un Black Friday en demi-teinte pour l'e-commerce en France

Publié par Dalila Bouaziz le | Mis à jour le
Un Black Friday en demi-teinte pour l'e-commerce en France
© barameefotolia - stock.adobe.com

Si le Black Friday s'impose comme le plus gros événement e-commerce de l'année, le report d'une semaine de cette édition semble avoir limité la portée des records observés lors des précédentes éditions.

Je m'abonne
  • Imprimer

Cette année, le Black Friday ne battra pas son record : les achats en ligne le jour de l'événement ont été multipliés par "seulement" x2,5 contre x 4 lors des trois précédentes éditions et le panier moyen a baissé de 14% par rapport à l'an dernier (97€), indique Foxintelligence. "Cela tient probablement au report d'une semaine du Black Friday et à l'augmentation de 35% des achats en ligne le jour de la date d'origine du Black Friday (27 novembre 2020)", explique la plateforme.

Selon une étude menée par la Fevad auprès d'un panel de sites leaders, les ventes sur internet ont progressé de 20% lors de la semaine du Black Friday (du 30 novembre au 6 décembre) par rapport à la semaine du Black Friday de l'an dernier. Cette croissance est comparable à celles qui avaient été observées en 2019 (+22%) et 2018 (+21%).

Des tendances de fond qui évoluent

Le pourcentage d'acheteurs n'achetant qu'auprès d'une enseigne lors du Black Friday reste stable et situe aux alentours de 72% pour la deuxième année consécutive. En revanche, la part des achats high-tech accusent une forte baisse (-6 pp par rapport à l'édition précédente) et représente 42% des achats totaux. Même tendance pour Amazon dont la part de marché passe de 34% en 2019 à 32% en 2020. Du côté des marketplaces, la tendance semble être à la stabilisation : après un passage de 21% de parts de marché en 2017 à 29% en 2019, les achats représentent 28% des achats en 2020.

De forts mouvements de marché côté enseignes

Cdiscount se hisse au sommet du podium des enseignes ayant connu la plus forte hausse de parts de marché (+ 6,2 pp), suivi par Fnac (+ 4,2 pp), Amazon (+ 3,4 pp), Rakuten et Darty (+ 0,9 pp).

Sans surprises, Vinted est l'enseigne bénéficiant le moins du Black Friday avec une baisse de part de marché de 2,6 pp.

Les marques high-tech raflent la mise

Côté marques, les entreprises high-tech raflent la mise. Voici les marques qui ont connu la plus forte hausse de part de marché le jour de Black Friday : Samsung en première place (+ 2,8 pp), talonné par Asus (+ 1,9 pp), puis LG (+14,2 pp), H&M (+ 0,8 pp) et Phillips (+ 0,7 pp). Un cas intéressant : Apple qui accuse la deuxième plus forte baisse de parts de marché (-1,3 pp) mais reste malgré tout la première marque en volume d'affaires avec 8% du volume d'affaires lors de cette édition de Black Friday.

Et la marque ayant connu la plus forte baisse de marché est Ikea avec - 2,2 pp ! Cette année, Ikea a pris le contrepied du Black Friday avec son opération "Buy Back Friday": non seulement Ikea n'a pas fait de promotions lors du Black Friday mais a même proposé de racheter à ses clients leurs anciens meubles pour ensuite les recycler et les revendre.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet