Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les Français se rendent moins souvent en magasin

Publié par Stéphanie Marius le - mis à jour à
Les Français se rendent moins souvent en magasin

Si la hausse de l'e-commerce au détriment de la fréquence d'achat en magasin apparaît entérinée, l'équilibre interenseigne demeure inchangé, selon le Référenseigne Expert 2021, publiée par Kantar Worldpanel.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'un des bouleversements durables induits par la crise sanitaire concerne la fréquence des achats. Les Français ont, en effet, pris l'habitude de faire moins souvent les courses (fréquence en baisse de 3% par rapport à 2019), selon le Référenseigne Expert 2021, publié par Kantar Worldpanel. Cette baisse touche en particulier les hypermarchés (à hauteur de 7%), tandis que le panier moyen augmente.

À l'inverse, le nombre de transactions en ligne a crû de 40% en l'espace de deux ans. De même, les "enseignes à dominante marque propre", à l'instar de Lidl et Aldi, ou les spécialistes comme Biocoop, Action, Picard ou Grand Frais enregistrent une fréquence de visite en hausse, de l'ordre de 5%.

Une hausse pérenne de l'e-commerce

Plus globalement, le marché PCG-FLS (produits de grande consommation, frais-libre service) connaît une contraction de 2% entre 2020 et 2021, après le bond de 2020 dû aux périodes de confinement. L'incursion de l'e-commerce sur ce segment semble durable: en 2021, 10,5 millions de ménages ont commandé sur Internet et consacré 22% de leur budget annuel à ce canal. En cause, le gain de temps par rapport à une visite en magasin et le risque plus faible d'achats impulsifs. Ainsi, Kantar prévoit que la part des dépenses en ligne passera la barre des 9% en 2022, contre 8,8% en 2021 et 6,4% en 2019.

Frédéric Valette, directeur du département fashion & retail de Kantar Worldpanel, déclare: "Le contexte de sortie de la crise est complexe pour les distributeurs avec trois phénomènes à gérer: la baisse du nombre de transactions, la digitalisation des comportements et la diversification des formes de commerce sur les PGC-FLS (vente directe, grandes surfaces de frais, solderies...). Dans cet environnement la vocation du point de vente évolue car il reste essentiel dans la relation avec les clients : mise en scène de la 'transition alimentaire', captation des grosses sessions de course en lien avec des promotions et des formes d'abonnement personnalisées, offres spécifiques et mise à niveau des fonctionnalités numériques. Plus largement, la distribution doit redéfinir sa proposition de valeur et aller vers une réponse plus individualisée aux besoins des clients et une expérience de marque plus relationnelle."

En revanche, l'équilibre entre les enseignes apparaît inchangé:


Méthodologie

Les données sont issues de Worldpanel, échantillon de 20000 foyers panélistes de Kantar, et calculées sur un univers PGC-FLS et sur un univers d'enseignes généralistes. Cumul courant à P8 2021: période du 28 décembre 2020 au 8 août 2021, cumul courant à P8 2020 (A-1): période du 30 décembre 2019 au 09 août 2020, cumul courant à P8 2019 (A-2): période du 31 décembre 2018 au 11 août 2019, cumul annuel mobile à P8 2021: période du 10 août 2020 au 08 août 2021.



Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande