Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les habitudes de consommation durablement impactées en France

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
Les habitudes de consommation durablement impactées en France

Le cabinet international de conseil AlixPartners a sondé les nouvelles habitudes de consommation auprès de 7164 personnes interrogées dans neuf pays. 50% des Français estiment ainsi que leurs habitudes de consommation ont changé de manière permanente en raison de la crise sanitaire.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'enquête internationale "Consumer Priorities" d'AlixPartners permet de planter le décor du "monde d'après", et des nouvelles grandes tendances de consommation, aussi bien dans la grande distribution (alimentaire et non alimentaire), que la restauration, les loisirs et divertissement, et le voyage.

50% des Français estiment que leurs habitudes de consommation ont changé de manière permanente à cause de la crise. "Le pouvoir d'achat continue à se polariser, les plus riches ont augmenté leur épargne, mais les foyers les moins aisés ont enregistré une baisse significative de leurs revenus, analyse Axel Culoz, Senior Advisor chez AlixPartners. Les distributeurs alimentaires peuvent donc s'attendre à des contrastes marqués de consommation selon les démographies et géographies."

Des achats en ligne renforcés

La vente en ligne sort bien renforcée, mais son essor dans l'alimentaire doit être relativisé. La part des consommateurs qui veulent acheter plus en ligne est de 21% pour les produits de beauté (vs 16% "plus en magasin") et 28% pour les vêtements et chaussures (vs 18%). Pour l'alimentaire, les Français veulent au contraire acheter plus en magasin (17% vs 20%). De manière générale, les consommateurs français sont plus conservateurs sur ce sujet que la moyenne internationale. Et si les Français étaient pressés de retourner au restaurant - plus que dans la plupart des autres pays - les divertissements à domicile ont aussi la cote. Ils sont 11% à vouloir voir plus de films au cinéma, contre 30% "à la maison", et 22% pour regarder plus de sport à la maison, contre 16% au stade. Dernier enseignement, les consommateurs français sont 76% à déclarer que la pandémie a augmenté leurs préoccupations environnementales, et la moitié d'entre eux (38%) reconnaît que cela a eu un impact sur leurs décisions d'achats.

Pour AlixPartners, cette crise va amplifier des tendances de fond déjà à l'oeuvre. Elle oblige les acteurs de la grande consommation à tirer des conclusions concrètes dans leurs domaines respectifs. La consommation responsable (bio, local, made in France) s'est imposée comme une évidence et la consommation raisonnée a fait une percée significative, avec des consommateurs découvrant qu'ils peuvent vivre avec moins, et agissant en conséquence. "Les acteurs offrant un mix proximité / simplicité des courses, ainsi qu'une grande agilité sur les offres online - livraison à domicile, paniers types, drive - sont sortis gagnants de la crise. Les distributeurs généralistes doivent affiner leurs modèles de segmentation de l'offre par magasin afin de mieux répondre aux besoins clients", décrypte Sylvain Gasquet, Director au sein de l'équipe Distribution & Biens de Consommation.

Méthodologie :

Sondage mené du 11 au 30 janvier auprès d'un échantillon de 7164 adultes (+ de 18 ans) représentatifs de la population (sexe, âge, revenus, diplôme, lieu d'habitation...) issus de neuf pays : France, Allemagne, Italie, Suisse Royaume-Uni, Chine, Japon, États-Unis, Arabie saoudite.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande