En ce moment En ce moment

Auchan Retail poursuit son redressement financier porté par l'e-commerce

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
Auchan Retail poursuit son redressement financier porté par l'e-commerce

Le distributeur annonce une progression du chiffre d'affaires de 0,8% en France à 8 milliards d'euros, au 1er semestre, grâce à une forte croissance du digital. L'e-commerce atteint ainsi les 12% du CA global.

Je m'abonne
  • Imprimer

Auchan Retail s'est redressé au 1er semestre 2020 avec une perte nette part du groupe réduite à 77 millions d'euros contre 1,5 milliard un an plus tôt via une amélioration significative de la rentabilité, soutenue par la démarche "Renaissance" (plan d'économies). "Le travail engagé va dans le bons sens avec un semestre très satisfaisant -et deux semestres consécutifs en progression-", pointe Edgard Bonte, son président.

Le résultat net pour ce semestre est positif, à 106 millions d'euros et le résultat d'exploitation courant a progressé de 26,6% à 461 millions d'euros. Le produit des activités ordinaires de la holding propriété de l'Association familiale Mulliez (AFM) - l'équivalent de son chiffre d'affaires - est en baisse de 2,2% par rapport au premier semestre 2019, à 22,457 milliards d'euros. Cette baisse s'explique "principalement par les effets de la crise sanitaire sur les ventes de carburant pour Auchan Retail et les loyers perçus (Auchan Retail en Asie et Ceetrus en Europe)", précise Auchan Holding, en plus d'effets de change défavorables.

A périmètre comparable et hors essence, le chiffre d'affaires progresse de 0,8 % en France à 8 milliards d'euros. "Cette progression des revenus s'est faite dans un contexte particulièrement volatil dans le temps et dans les différents pays de présence d'Auchan Retail", souligne Edgard Bonte, son président. Après un premier trimestre en croissance soutenue, les mesures de confinement liées à la crise sanitaire ont conduit d'une part à une baisse sensible du trafic en hypermarché, compensée en partie par la hausse du panier moyen, et d'autre part à la croissance très importante du e- commerce alimentaire et des formats de proximité.

Priorité au désendettement

Edgard Bonte a souligné la forte progression de l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) de l'activité d'Auchan Retail, de 15%, "une performance notable dans un contexte challengé". L'Ebitda, qui avait progressé de 227 millions d'euros en 2019, a gagné 162 millions d'euros par rapport au premier semestre 2019 pour s'établir à 1,25 milliard d'euros. En incluant l'activité immobilière du groupe, la filiale Ceetrus, l'Ebitda du groupe Auchan Holding s'établit à 1,36 milliard d'euros, en hausse de 3,7% par rapport au premier semestre 2019.

"Les performances d'Auchan Retail ont permis de compenser les difficultés conjoncturelles enregistrées sur l'activité immobilière", a commenté Edgard Bonte, également directeur général d'Auchan Holding, confirmant que "le travail engagé pour le redressement sera poursuivi au deuxième semestre". Il a précisé que "le désendettement d'Auchan Holding reste une priorité, soutenu par les actionnaires", et confirmé qu'un plan de désendettement de 2 milliards d'euros à horizon 2022 a été lancé, à effet immédiat, "pour regagner en agilité et en capacité d'investissement". Il s'exécutera "par la cession d'actifs non-stratégiques et ayant peu d'impact opérationnel et social", précise Auchan Holding dans son communiqué.

Forte croissance de l'e-commerce alimentaire

Au premier semestre, la part du digital dans le chiffre d'affaires atteint 11 %, soit une hausse de 3,7 points en un an. Cette progression est visible dans tous les pays quelle que soit leur maturité digitale. Sur le seul mois d'avril, la croissance du chiffre d'affaires digital atteint 85 % confortant la stratégie phygitale de chaque pays.

Post-confinement, certains pays comme l'Espagne et le Portugal ont connu un très fort rebond de leur chiffre d'affaires, grâce à la progression des revenus non-alimentaires notamment. Par zones géographiques, le chiffre d'affaires digital atteint 12 % du chiffre d'affaires total sur le semestre (soit une croissance de 33 %).

L'utilisation des canaux phygitaux a connu une croissance inédite avec la crise sanitaire. Outre le renforcement de la capacité des drives, de nombreuses initiatives ont été développées en un temps record : click&collect en France (supermarché), Espagne, Pologne, paniers prêts à acheter en Pologne et Roumanie, vente assistée via WhatsApp en Espagne pour le non-alimentaire. Au premier semestre, grâce à l'ensemble de ces initiatives, le chiffre d'affaires digital a représenté 11 % du chiffre d'affaires total (+3,7 points en un an). Des pics ont été enregistrés au mois d'avril dans les pays : en Espagne, le chiffre d'affaires digital a plus que quintuplé ; il a triplé au Portugal et en Ukraine, plus que doublé en Hongrie et en Pologne et bondi en Russie et Luxembourg. La France a connu une croissance supérieure à 70 %.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

Sur le même sujet