Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine E-commerce
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

L'e-commerce mondial atteindrait les 910 milliards de dollars pour les fêtes de fin d'année

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
L'e-commerce mondial atteindrait les 910 milliards de dollars pour les fêtes de fin d'année

Adobe a publié ses prévisions de consommation en ligne pour la saison des fêtes 2021 (du 1er novembre au 31 décembre). Les dépenses en ligne devraient atteindre 910 milliards de dollars cette saison, en hausse de 11%.

Je m'abonne
  • Imprimer

Dans le cadre de l'indice Adobe Digital Economy, Adobe fournit une vision globale de l'e-commerce américain et mondial, en analysant les transactions directes des consommateurs en ligne. Basée sur les données d'Adobe Analytics, l'analyse couvre plus d'un billion de visites sur les sites de vente au détail américains, 100 millions de références et 18 catégories de produits, avec des perspectives mondiales fondées sur les transactions effectuées dans plus de 100 pays répartis dans trois régions.

Adobe prévoit que les ventes en ligne des fêtes de fin d'année aux États-Unis atteindront 207 milliards de dollars du 1er novembre au 31 décembre, établissant ainsi un nouveau record. Cela représente une augmentation de 10% par rapport à 2020, un solide taux de croissance après une année où la pandémie a fait de l'e-commerce un service essentiel. À l'échelle mondiale, les dépenses en ligne devraient atteindre 910 milliards de dollars cette saison, soit une croissance de 11% d'une année sur l'autre. Plus de 4 billions de dollars ($4,1B) seraient dépensés dans le monde en 2021.

Aux États-Unis, alors que l'e-commerce devient incontournable, les principales journées de shopping perdent de leur proéminence.

La Cyber Week (de Thanksgiving au Cyber Monday) devrait générer 36 milliards de dollars de dépenses en ligne, soit 17% de l'ensemble de la saison étudiée. La croissance faiblit légèrement néanmoins, puisqu'elle n'est que de 5% en glissement annuel pour cette période de cinq jours (soit moins que pour l'ensemble de la saison, qui est de 10% en glissement annuel). Le Cyber Monday devrait générer 11,3 milliards de dollars (+ 4% par rapport à l'année précédente) et rester le jour le plus important de la saison (et de l'année), le Black Friday atteignant 9,5 milliards de dollars (+ 5 % par rapport à l'année précédente) et Thanksgiving 5,4 milliards de dollars (+ 6 % par rapport à l'année précédente). Les trois principaux jours d'achats affichent une croissance toutefois inférieure à celle de la saison dans son ensemble.

Les enjeux de la chaîne d'approvisionnement auront un impact sur la saison

L'augmentation de la demande des consommateurs pour les achats en ligne se produit alors que les détaillants doivent faire face à de graves problèmes de chaîne d'approvisionnement, allant de l'encombrement des ports et des retards de cargaison aux perturbations de la fabrication à l'étranger. Les consommateurs en ressentent les effets : par rapport à la période pré-pandémique (janvier 2020), la prévalence des messages de rupture de stock a augmenté de 172% à l'approche des fêtes de fin d'année. Adobe s'attend à ce qu'elle se maintienne à ce niveau, en augmentant pour certains produits tout au long de la saison. Sur les 18 catégories suivies par Adobe, l'habillement présente actuellement les niveaux de rupture de stock les plus élevés, suivi par les articles de sport, les produits pour bébés et l'électronique.

L'affaiblissement de la chaîne d'approvisionnement entraîne également une hausse des prix en ligne.

Les consommateurs américains paieront en moyenne 9% de plus pendant la Cyber Week cette année, par rapport à la dernière saison des fêtes. Cette situation est le résultat de remises moins importantes, qui s'ajoutent à l'inflation de l'e-commerce qui a persisté tout au long de l'année. Adobe prévoit que les remises seront comprises entre 5% et 25% pour l'ensemble des catégories cette année, contre une moyenne historique de 10% à 30%. Cette situation s'explique par le fait que les niveaux de prix ont été élevés : L'inflation de l'e-commerce a été observée depuis juin 2020 (16 mois consécutifs), avec des prix en ligne en hausse de 3% à l'approche des fêtes de fin d'année. Les années précédentes, les prix en ligne étaient en baisse de 5% en moyenne en glissement annuel avant la saison des achats.

Perspectives sur l'achat immédiat et le paiement différé

Acheter maintenant et payer plus tard, les consommateurs adoptent de nouvelles modalités de paiement comme le "Buy Now Pay Later" comme moyen d'économiser des liquidités en cette période de fêtes. Les acheteurs l'utilisent pour des commandes de moins en moins coûteuses, la valeur minimale de la commande ayant baissé de 12% en glissement annuel pour atteindre 225 dollars. 25% des personnes interrogées ont déclaré l'avoir utilisé au cours des trois derniers mois, les vêtements (cités par 43%), l'électronique (33%) et l'épicerie (30%) étant les principales catégories.

Le "Curbside pickup" reprend la vedette : en décembre 2020, la collecte en points relais a été utilisée pour 25% de toutes les commandes en ligne, les consommateurs cherchant des moyens plus sûrs de faire leurs achats. Pour la saison à venir, les retards sont susceptibles d'entraîner une recrudescence de cette pratique. Selon l'enquête, 65% des acheteurs s'inquiètent des retards d'expédition cette année. Cette tendance atteindra un pic entre le 22 et le 23 décembre (juste avant le réveillon de Noël), avec un taux record de 40% des commandes en ligne, et qu'il restera à 25% jusqu'en novembre 2021.

Alors que les consommateurs passent plus de temps à la maison et s'assoient devant des ordinateurs portables pour le travail, la croissance des achats sur smartphone a atteint un plafond. Adobe prévoit que les smartphones représenteront 42% des recettes globales cette saison (86 milliards de dollars), soit une modeste augmentation de 5% par rapport à 2020.

Achats frénétiques

En moyenne, un consommateur américain passera 12 heures complètes à faire des achats en ligne pendant la période des fêtes. Pendant les "heures d'or" de l'e-commerce (de 19 heures à 23 heures PT du Cyber Monday), les acheteurs dépenseront près de 3 milliards de dollars en ligne (2,9 milliards) en seulement 4 heures, soit 50 % de plus qu'une journée complète typique en août 2021 (1,9 milliard). À l'heure de pointe du Cyber Monday (de 20h00 à 21h00 PT), les consommateurs dépenseront plus de 12 millions de dollars chaque minute.

Méthodologie :

L'Adobe Digital Economy Index offre l'ensemble d'informations le plus complet du genre, fondé sur l'analyse d'Adobe Analytics qui couvre plus d'un billion de visites sur les sites de vente au détail aux États-Unis et plus de 100 millions de références dans 18 catégories de produits, soit plus que toute autre société technologique ou organisme de recherche. Les données mondiales sont basées sur des transactions effectuées dans plus de 100 pays des régions Amériques, APAC et EMEA. Les résultats de l'enquête complémentaire sont basés sur les réponses de 1 012 consommateurs américains (plus de 18 ans) interrogés entre le 23 septembre et le 1er octobre.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

E-commerce

Small Business

Event

E-commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande