Consommation : les premiers signes de ce 2e confinement

Publié par Dalila Bouaziz le | Mis à jour le
Consommation : les premiers signes de ce 2e confinement

Les foyers français ont commencé à stocker diverses catégories de produits, timidement jusqu'au 25 octobre, puis significativement ces derniers jours. Mercredi 28, les Français ont nettement augmenté leurs achats de première nécessité.

Je m'abonne
  • Imprimer

Comme en mars lors des premiers achats atypiques liés à la pandémie et aux mesures restrictives de déplacement, Nielsen analyse les comportements des Français ces derniers jours.

En France, la semaine dernière, les ventes de la grande consommation ne montrent pas encore d'affolement (données arrêtées au 25 octobre 2020), mais les premiers effets du couvre-feu sont visibles avec une croissance qui s'accélère (+5,7% pour l'ensemble des PGC), notamment en fin de semaine.

Certaines catégories montrent même des progressions significatives, nettement supérieures aux évolutions observées en 2019 ou ces derniers mois, signe qu'une partie des consommateurs recommence à stocker : en alimentaire, mais aussi au sein du rayon papier avec par exemple les couches et essuie-tout.

Le rayon surgelé ressort en tête de cette première semaine de couvre-feu, tant les glaces (+11% en valeur) que les produits salés surgelés dont la croissance à +9% laisse une nouvelle fois présager d'une volonté du consommateur français d'être prévoyant. Le rayon épicerie salée n'est pas en reste et illustre également les prémices d'un retour du stockage de "temps de crise" : +8% sur la semaine, et même +11% le vendredi. Mais c'est surtout la croissance des pâtes alimentaires à +18% sur la semaine (jusqu'à +24% le vendredi) qui est révélatrice, tout comme celle des conserves à +8%.

Pour appuyer cette impression de préparation au confinement, l'univers papier est également un bon indicateur : +4% sur la semaine et même +11% sur le samedi. Et ce sont notamment les croissances du papier hygiénique (+7%) et des essuie-tout (+10%) qui illustrent la tendance. Constat partagé au sein du rayon entretien, où les gants de ménage (+26%) et les lingettes (+46%) se démarquent.

Jusqu'ici, certaines catégories plébiscitées en mars (comme le lait, les eaux en bouteille, le papier-toilette) sont donc encore modérément concernées. Enfin, le couvre-feu de 21h ne semble pas encore avoir d'impact sur les alcools, dont la croissance s'accélère à +6% sur la semaine. Si les bières maintiennent une dynamique à +5%, tout comme les whiskies à +6%, ce sont surtout les anisés à +17% qui impressionnent. Les restrictions de la consommation hors domicile semblent une nouvelle fois profiter aux alcools de la grande distribution.

Nouvelle ruée sur certaines catégories

Les toutes premières remontées de magasins révèlent pour cette semaine (celle du lundi 26 octobre) le passage à un niveau supérieur en termes de vente, à l'approche de la déclaration présidentielle de mercredi soir.

C'est ainsi lundi et mardi, et a fortiori lors de la journée de mercredi que les ventes ont été dopées avec des hausses de 75% par rapport aux huit mercredis précédents. Cette moyenne cache même des achats encore plus massifs sur certaines familles de produits avec en trio de tête la farine (+456%), les pâtes alimentaires (+262%) et le papier hygiénique (+212%).

"Comme au mois de mars, les magasins doivent à nouveau faire face à des achats de précaution, commente Elodie Thevenet, Consultante Nielsen OSA. Nous allons sans doute continuer à voir des images de certains linéaires vides mais les différents acteurs de la chaîne ont démontré lors de la première vague leur capacité à s'adapter. L'ensemble de la chaîne est prête et mobilisée, les montées en stocks ont été anticipées et les enseignements tirés lors de la première vague devraient aussi aider à s'adapter à nouveau et tenir bon."

Rupture de produits dans les drives

Les drives ne sont pas en reste, et ont été tellement sollicités ces dernières 48 heures que des ruptures s'avèrent d'ores été déjà importantes sur certains produits, comme le révèlent les données A3 Distrib. Papier toilette mais aussi pâtes, riz... sont là aussi les plus touchés. Ainsi sur le papier toilette, alors que le taux de rupture était stable jusqu'à mercredi, c'est à partir du jeudi 29 octobre qu'il monte en flèche sur plusieurs sites de drive.

Chez certaines enseignes, ce sont même un tiers des références qui sont manquantes ce jeudi, contre à peine 7% la veille.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retail

Par Stéphanie Marius

La crise économique n'entame pas la bonne santé de GensDeConfiance. La plateforme C to C fondée sur le parrainage tente d'ouvrir son modèle [...]