[Étude] Quel est l'impact de la mobilité des consommateurs sur les circuits de distribution ?

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
[Étude] Quel est l'impact de la mobilité des consommateurs sur les circuits de distribution ?

Adot et 20 Minutes dévoilent une étude portant sur l'évolution de la mobilité des Français et les impacts sur les circuits de distribution.

Je m'abonne
  • Imprimer

La pandémie du Covid-19, associée aux multiples confinements, a engendré une restriction inédite des déplacements et, dans une moindre mesure, des achats dans les commerces. Les Français ont dû s'adapter et faire évoluer leurs habitudes au quotidien.

Depuis la fin du premier confinement, les Français se déplacent désormais davantage, et de nouvelles dynamiques apparaissent partout en France. À ce titre, l'étude nous révèle une progression de plus de 117 % de la mobilité depuis cette date, avec de fortes disparités selon les métropoles (Marseille +123%, Lyon +180%, Lille +142%, Bordeaux +174% et de Paris +230%, soit 3x plus de moyenne nationale). Ces mobilités sont notamment centrées autour des besoins de première nécessité, puisque pour 67% des Français, ces achats sont la première raison de déplacement en dehors du domicile.

"Passée de la période d'arrêt de la mobilité liée au confinement de mars 2020, les actifs urbains ont su s'adapter "plutôt bien" à ce contexte inédit et 57% d'entre eux déclarent "continuer à consommer comme ils le souhaitent, souligne Katja Tochtermann, responsable marketing et études chez 20 Minutes. Et pour 70% de ces populations urbaines et actives, le fait de sortir de chez soi en ce moment, c'est justement "un plaisir, une libération" ".

Des conséquences inévitables pour les circuits de distribution

Entre janvier et février 2021, les consommateurs ont à nouveau privilégié les circuits courts depuis le retour des mesures de couvre-feu, puisque supermarchés, proximité alimentaire et non alimentaire représentent 50% du trafic avec un gain de +4,6 points entre janvier et février 2021.

Cet engouement pour la proximité s'est fait au détriment des centres commerciaux et grands magasins, durement affectés par les fermetures des commerces de plus de 10 000 m2 qui ont engendré une perte de -4,3 points de part de trafic.

Les hypermarchés ont relativement bien résisté à ces mesures sanitaires (couvre-feu, fermeture des centres commerciaux) comparativement au premier confinement : le trafic s'est stabilisé (-0,2 point) à 22% de part de trafic. Le drive, la livraison à domicile, et le click and collect connaissent une progression constante : 70% des nouveaux consommateurs on line affirment avoir recours à ces canaux.

Même si de nouvelles habitudes de consommation ont vu le jour, 61% des Français déclarent ne pas avoir changé leurs habitudes de consommation ce qui s'explique ainsi par une certaine stabilité de trafic retrouvée pour les hypermarchés en janvier et février 2021.

"Entre novembre 2020 et février 2021 la mobilité des Français a davantage été impactée (à la hausse) par les temps forts commerciaux de Black Friday, Noël, Nouvel an que par les mesures sanitaires (couvre-feu, fermeture des surfaces > 10 000 m2)", souligne Marie Ferry, Head of Retail chez Adot.

Méthodologie :

Analyse de la fréquence de mobilité des Français et des circuits de distribution visités à partir des données de géolocalisation à disposition (utilisateurs opt-in). Administration d'un questionnaire auprès de + 1000 répondants issus du panel "20 Minutes Experience", entre le 16 mars et le 22 mars 2021.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet