En ce moment En ce moment
Méthodologie

La boîte à outils de la Gestion du Stress

Chapitre III : Faire des pauses et se ressourcer

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Gestion du Stress

8 chapitres / 56 fiches

  • Imprimer


Le stress trouble le bon fonctionnement du système nerveux. Une fois les tensions apaisées, il est essentiel d'acquérir des techniques pour apprendre à appuyer sur le frein. S'autoriser à faire des pauses est le meilleur moyen d'activer le système parasympathique et par là, d'augmenter votre capacité d'autorégulation.

Les outils développés dans ce dossier vont vous permettre de rétablir et maintenir cet équilibre.

Focus sur la sophrologie

La sophrologie fournit de nombreux exercices essentiels à la gestion du stress. Beaucoup sont présentés dans cet ouvrage aussi je vous propose de prendre un temps pour mieux comprendre la méthode.

Le terme " sophrologie ", à la consonance parfois perçue comme barbare, est un néologisme issu de trois racines grecques : sos (harmonie, équilibre), phren (âme, esprit) et logia (étude). Ainsi, la sophrologie se veut être la science de la conscience en harmonie.

Il s'agit en fait d'un ensemble de techniques douces et progressives qui vise le maintien de votre équilibre dans ses trois dimensions : physique, psychique et émotionnelle. Elle apprend à rechercher et dynamiser le positif en soi. Véritable " gymnastique de la conscience ", cette méthode est basée sur la respiration, la détente musculaire et la visualisation positive.

La sophrologie a été créée en 1960 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo, médecin colombien né à Bogota en 1932. Après avoir utilisé les thérapies classiques chez ses patients psychotiques (électrochocs, etc.), il s'interroge sur la possibilité de modifier la conscience pour soigner les esprits pathologiques. Il fait ensuite l'hypothèse d'un " état de conscience harmonieux ", sorte d'état intermédiaire entre la veille et le sommeil qui deviendra le coeur de la sophrologie.

Caycedo définit une approche psychocorporelle, sorte de melting-pot aux influences variées. En plus d'emprunts à la psychologie, l'hypnose ou encore la méthode Coué, il redonne sa place au corps. Il s'inspire des trois principales méthodes de relaxation que sont la relaxation progressive de Jacobson (cf. outils 12 et 17), la relaxation psychosensorielle de Vittoz (abordée dans l'outil 36) et le training autogène de Schultz (cf. outil 17). Intégrant la phénoménologie, la sophrologie va privilégier l'expérience vécue. Caycedo enrichit sa méthode des techniques orientales auxquelles il est initié avec sa femme, au cours de ses séjours en Inde (Yoga), au Tibet (Bouddhisme) puis au Japon où il étudie le Zazen. On retrouve notamment ces influences dans les exercices de relaxation dynamique.

Aujourd'hui de plus en plus répandue, la sophrologie offre des outils simples et efficaces pour se détendre. Sa pratique est accessible à tous, en parfaite autonomie. Elle ne demande ni matériel, ni tenue, ni condition physique particulière. Pour autant, comme pour toute forme de gymnastique, seule une pratique régulière permet d'atteindre les objectifs fixés.

Gaëlle Du Penhoat

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event