Forte croissance des ventes pour le groupe Casino

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
Forte croissance des ventes pour le groupe Casino

Depuis le début du confinement, les magasins de proximité du groupe Casino, Franprix et Monoprix, ainsi que l'e-commerce connaissent une forte croissance plus de 9% en un mois grâce à une hausse sans précédent de la demande dans la grande distribution alimentaire.

Je m'abonne
  • Imprimer

"Les différents formats de magasins du groupe (proximité, magasins urbains, e-commerce) ont été particulièrement sollicités depuis mi-mars", souligne le distributeur à l'occasion des résultats du premier trimestre du groupe. En France, les ventes du trimestre s'établissent à 3, 885 milliards d'euros, en croissance de +5,8% en comparable.

Dans les enseignes alimentaires, la croissance s'établit sur les quatre dernières semaines à +9% et +12% hors hypermarchés, précise Casino qui a arrêté ses chiffres au 20 avril. Le groupe a enregistré au premier trimestre un chiffre d'affaires relativement stable : -0,8% à près de 8,3 milliards d'euros de chiffre au global. La légère baisse est liée à aux cessions et fermetures de magasins réalisées en 2019. À périmètre comparable, Casino revendique une croissance de 6,4%. "Au-delà de l'effet de stockage initial, perceptible durant les premiers jours, Casino a constaté un report des achats alimentaires vers le commerce, les repas auparavant pris hors de la maison étant pris désormais à la maison, avec une préférence toute particulière des clients pour les magasins proches de chez eux", commente le directeur financier David Lubek.

Un "afflux de nouveaux clients"

La croissance sur les quatre dernières semaines atteint ainsi 24% en moyenne chez Franprix, les supermarchés Casino et les autres formats de proximité, "qui font face à l'afflux de nouveaux clients". Le groupe indique avoir plus que doublé ses ventes en ligne alimentaires, "en particulier la livraison à domicile de Monoprix", via son site internet ou son partenariat avec Amazon, avec un total de "20 000 commandes par jour au lieu de 6 500 au début du trimestre". L'activité d'e-commerce enregistre une croissance comparable de +43% sur le trimestre, et une activité multipliée par 3 sur les 4 dernières semaines, tirée notamment par la livraison à domicile, le drive et le click & collect.

Pour David Lubek, cette tendance positive des ventes alimentaires devrait se poursuivre "au-delà du 11 mai", date théorique du déconfinement en France, étant donné son aspect "progressif".

Dans le détail des enseignes alimentaires du Groupe

Le chiffre d'affaires de Monoprix est en croissance de +3,6% en comparable. L'e-commerce est particulièrement dynamique sur la période, porté par l'activité Amazon Prime Now et une forte hausse des commandes en mars via Monoprix.fr, avec une croissance rapide du click & collect. L'expansion se poursuit avec l'ouverture de 8 magasins sur le trimestre (Monop' et Naturalia). L'entrepôt O'logistique de Fleury-Mérogis - s'appuyant sur la technologie robotisée d'Ocado - est entré en service en version test le 18 mars 2020. Le service sera ouvert au public dans les prochaines semaines.

Les supermarchés Casino -qui bénéficient de leur positionnement urbain- enregistrent une croissance de +7,5% en comparable, avec une accélération depuis fin mars. L'activité e-commerce bénéfice de l'accélération du drive avec l'ouverture de 35 nouveaux sites sur le trimestre, du déploiement de la livraison à domicile dans plus de 65 villes (soit 15 de plus sur la période), et de la mise en place d'un partenariat avec Uber Eats. Par ailleurs, l'enseigne a continué de développer des magasins autonomes avec 142 magasins à date dont 42 nouveaux déploiements sur le T1.

Les ventes de Franprix -maillage urbain principalement en Ile-de-France, s'inscrivent en hausse de +12,6% en comparable, accélérant à +26% sur les quatre dernières semaines. L'enseigne a renforcé ses solutions d'e-commerce avec des services de click & collect et de livraison à domicile.

Les ventes de la Proximité qui bénéficient du réseau de magasins le plus dense en France, s'inscrivent en hausse de +11,5% en comparable sur le trimestre accélérant à +40% sur les quatre dernières semaines. Des solutions e-commerce ont été déployées au sein des différents réseaux avec un service click & collect disponible dans 364 magasins.

Les ventes des hypermarchés Géant sont en croissance de +1,5% en comparable dont +2,9% en alimentaire. Dans un contexte devenu plus difficile en France pour les grands hypermarchés depuis le confinement, l'enseigne bénéficie en relatif de magasins à surface de vente adaptée et de l'accélération du drive. Une solution de livraison à domicile a par ailleurs été développée dans près de 41 villes (soit 12 de plus sur la période) et un partenariat avec Uber Eats a été mis en place. Enfin, le développement de magasins autonomes s'est poursuivi avec 39 magasins à date dont 20 déployés au T1.


Des ventes en hausse chez Cdiscount

Après un début d'année difficile, Cdiscount connaît une accélération de son activité depuis mars et enregistre depuis le 1er avril une hausse de 40% de son volume d'affaires dont +19% sur les ventes en propre et +69% sur les ventes marketplace, portant la quote-part marketplace à 50,7% du volume d'affaires. L'e-marchand a adapté son assortiment aux besoins des clients sur le non alimentaire et le développement d'une nouvelle offre alimentaire de base. Sur le T1, le volume d'affaires de Cdiscount atteint 900 millions d'euros. La plateforme internationale continue de se développer, avec une croissance du volume d'affaires de +57%. Cdiscount compte 73 sites internet connectés, soit 26 de plus qu'à fin 2019, et livre dans 25 pays européens.




Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

Sur le même sujet

Retail

Par La rédaction

La rédaction a réalisé pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine: les foncières ne devraient pas rentrer dans [...]

Retail

Par Marie-Juliette Levin

Pauline Laigneau a fait de la réussite son modèle. Elle développe depuis 2011, Gemmyo, site rentable, et depuis deux ans elle tient conversation [...]

Retail

Par Marie-juliette Levin

À quoi ressemblera la consommation post-crise sanitaire mondiale? Ce qui est sûr, c'est que les consommateurs garderont en mémoire l'implication [...]