En ce moment En ce moment

Zoom sur les achats alimentaires post-confinement

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
Zoom sur les achats alimentaires post-confinement

La première semaine de déconfinement a été marquée par une forte hausse des dépenses alimentaires (+9%), notamment le retour à la croissance des ventes d'alcool. Surgelés, proximité et e-commerce restent plébiscités par les consommateurs.

Je m'abonne
  • Imprimer

"Après la séquence du Covid-19 (anticipation et stockage, puis vie en confinement), la première semaine de retour à une certaine normalité (du 11 au 17 mai) donne de premiers enseignements pour l'avenir", souligne Nielsen.

Les foyers français ont fréquenté massivement les magasins cette semaine, notamment pour leurs courses alimentaires : 9% de ventes en plus dans la grande distribution, par rapport à la même semaine l'an passé.

Comme ces dernières semaines, les produits surgelés salés, l'épicerie salée, le rayon frais... sont en très forte hausse. Ils bénéficient toujours d'un report massif des circuits hors-foyer (restaurants, cantines...) vers la consommation à domicile. Les tendances de la vie en confinement restent donc largement visibles, avec notamment les ingrédients de cuisine (épaississeurs pour sauces à +137%) ou de pâtisserie (produits pour pâtisserie +75%, farines +35%...). Tant que le télétravail restera largement répandu, que de nombreux enfants seront toujours à la maison, que les restaurants seront fermés... ces tendances resteront marquées.

La fin du déconfinement signifie aussi apéritifs et repas avec famille et amis, et donc des achats supplémentaires : revoir ses proches était très clairement la priorité des Français pour l'après-11 mai.

Retour des ventes d'alcool

La comparaison des tendances avant/après le confinement est révélatrice. Les surgelés restent les mieux orientés après comme pendant le confinement, l'hygiène-beauté et les boissons sans alcool restent les moins bien orientés.

Une exception est néanmoins très visible, et de manière flagrante : les boissons alcoolisées. Contrairement à d'autres pays où le passage des foyers en confinement et la fermeture des bars, pubs et restaurants a entraîné de fortes hausses des ventes d'alcools, ces dernières sont restées en France plutôt moroses avec un repli de 4% dans l'ensemble. Mais la première semaine de déconfinement marque une nette rupture : les ventes d'alcool ont augmenté de 23% par rapport à la même semaine l'an dernier.

Déjà le samedi 9 mai avait révélé une mobilisation certaine des Français pour préparer la fin du déconfinement 2 jours plus tard. Plébiscités le 9 mai, les vins pétillants, champagne en tête, confirment ces résultats la semaine suivante avec une croissance retrouvée... après des semaines de fort recul. Le vin retrouve des couleurs, notamment les rouges et blancs qui étaient en repli ces dernières semaines. Les spiritueux voient leur tendance nettement s'améliorer, même les gins et rhums qui étaient restés en progression pendant le confinement, accélèrent lors de cette dernière semaine.

Confirmation des tendances du confinement

Côté circuits, la hiérarchie des performances observée pendant le confinement se maintient sur cette dernière semaine : e-commerce et proximité progressent toujours très fortement.



Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Recevez l'essentiel de l'actu

E-commerce

Small Business

Event

Sur le même sujet

Retail

Par La rédaction

La rédaction a réalisé pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine: les foncières ne devraient pas rentrer dans [...]

Retail

Par Marie-Juliette Levin

Pauline Laigneau a fait de la réussite son modèle. Elle développe depuis 2011, Gemmyo, site rentable, et depuis deux ans elle tient conversation [...]

Retail

Par Marie-juliette Levin

À quoi ressemblera la consommation post-crise sanitaire mondiale? Ce qui est sûr, c'est que les consommateurs garderont en mémoire l'implication [...]